Sport

L'attribution du Mondial-2022 au Qatar était "une erreur"

Vendredi 16 Mai 2014 - 11:53

L'attribution du Mondial-2022 au Qatar était "une erreur"
La FIFA ferait-elle volte-face ? Le président de l'instance du foot mondial, Sepp Blatter, a indiqué au cours d'une interview accordée à la télévision suisse RTS, que le choix du Qatar pour l'organisation du Mondial-2022 était "une erreur".

La patron de la FIFA, qui s'est vite rendu compte de son couac, a tenté vainement de se rattraper dans la suite de l'entretien.

"Enfin, une erreur... Vous savez, on commet beaucoup d'erreurs dans la vie (...) Le rapport technique du Qatar indiquait bien qu'il fait trop chaud en été, mais le comité exécutif, avec une majorité assez large, a quand même décidé : 'On va jouer au Qatar'".

Au cours de cet entretien, Joseph Blatter fait également allusion aux pressions politiques de la France et de l’Allemagne, et rappelle le déjeuner organisé par exemple par Nicolas Sarkozy à l’Elysée en présence de Michel Platini et de l’émir du Qatar.
S.I
Lu 820 fois



1.Posté par dbv974 le 16/05/2014 16:58 (depuis mobile)

Tous une bande de conrompu dans cet organisme. La FIFA devrait faire l'objet d'une enquête

2.Posté par La vox populi.com le 16/05/2014 18:31

Parmi ses "échanges de bons procédés", l'accord qu'auraient passé à l'Élysée Nicolas Sarkozy, Michel Platini et Hamad ben Khalifa Al Thani. Selon le magazine, le président de la République, le président de l'UEFA (l'Union des associations européennes de football) et le prince du Qatar auraient décidé en novembre 2010 du rachat du club parisien par le Qatar (intervenu l'année suivante), le lancement d'une chaîne qatarie pour concurrencer Canal+ (BeIn Sport, lancée en juin 2012), et la montée en puissance de l’actionnariat qatari au sein du groupe Lagardère (intervenue en décembre 2011).

Platini a soutenu la candidature du Qatar en décembre 2010. Quelques semaines plus tard, son fils Laurent, un avocat, était nommé responsable de la branche européenne du fonds Qatar Sports Investments (QSI). Ce fonds d’investissement gère notamment les activités commerciales du PSG et a été impliqué dans le sponsoring spectaculaire du FC Barcelone par la Qatar Foundation. Les affaires du fils du patron de l’UEFA et futur président de la FIFA se portent particulièrement bien. Platini n’y voit rien de problématique.

3.Posté par ah le foot! le 17/05/2014 17:20

tiens le crétin trop payé se réveille!
Et ils vont faire quoi? RIEN du tout , il y a trop de fric en jeu , trop de pots de vin versés comme dans toutes ses instances internationales genre CIO...
Il lâché le morceau maintenant , pourquoi?
jaloux , il n'a pas touché autant que prévu?
Du bla bla de bons à rien trop payés et trop gras , même Platoche est à la limite d'être confondu avec Bibendom!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >