[Alt-Text] [Alt-Text]
Alertes infos :

L'association Tara accusée de maltraitance animale par une ancienne bénévole



Photo de Fabienne
Photo de Fabienne
Des chiots malades, des chiennes enceintes, des selles remplies de sang... C'est ce que dénonce Fabienne, ancienne bénévole de l'association Tara. Selon elle, la présidente de l'association, Angeline Teston, aurait plus de 80 chiens adultes et environ 25 chiots à son domicile et "dispatchés un peu partout". "Dans 30 m2, ce n'est pas normal, il y a un énorme laisser-aller, affirme-t-elle. Les chiens sont malades et ne sont pas soignés et certaines femelles ont même des portées"

"Sans parler, ajoute-t-elle, du chenil qu'il y avait dans un champ de cannes à Saint-Pierre avec des chiens enfermés et nourris une fois par jour".

Fabienne a donc porté plainte auprès de la Direction des services vétérinaires (DSV) la semaine dernière contre l'association Tara, pourtant connu pour sa forte mobilisation contre la maltraitance animale.
 

Photo de Fabienne
Photo de Fabienne

Photo de Fabienne
Photo de Fabienne
Une trentaine de chiens risque d'être euthanasiée

Angeline Teston et les bénévoles de l'association se disent très inquiets et démentent toute accusation. "Nous avons eu un différent et maintenant ils m'accusent à tort. Les gens nous connaissent et savent comment on travaille, s'indigne la présidente. Je n'ai pas 80 chiens mais 37. Et j'ai 10 chats qui sont les miens et d'autres qui sont sauvages, que je nourris et fais stériliser à mes frais".

Elle explique que le sang dans les selles "survient chez les chiens malades recueillis qui sont soignés par la suite grâce à une purge". "Et les chiots malades ont été déposés devant chez moi dans une boîte en carton, souffrent d'une simple pyodermite et sont actuellement sous traitement, ajoute-t-elle. Et pour les portées, pensez-vous vraiment que je n'ai pas autre chose à faire avec tout ça que de les faire se reproduire?"

Concernant le chenil à Saint-Pierre, Angeline Teston se dit révoltée: "C'est un gentil homme qui nous a laissé un bout de terrain pour accueillir des chiens. On a dû le fermer à cause de plaintes... Ces gens envoient les chiens à la mort".

Elle a récemment publié des photos de chiens gras et affalés sur son canapé et son lit, certains qu'elle a depuis 15 ans. "Est-ce que c'est l'image d'animaux maltraités ça?"

La visite de la DSV inquiète l'association. "Ils sont déjà venus il y a six mois et ont constaté que les animaux étaient en bonne santé mais en surnombre. Je n'ai absolument rien à cacher. Mais légalement, je peux en avoir que neuf. Donc une trentaine risque d'être euthanasiée".

L'association demande donc l'aide de familles d'accueil pour prendre en charge ces chiens. Quant à leur état, ce sera à la DSV, prochainement, de trancher.
 

Photo d'Angeline Teston
Photo d'Angeline Teston

Photo d'Angeline Teston
Photo d'Angeline Teston

Mardi 2 Décembre 2014
SH