MENU ZINFOS
Société

L'association Océan prévention Réunion demande la réouverture des plages


Le porte-parole de l’association Océan prévention Réunion, Jean-François Nativel, a adressé une lettre ouverte aux élus réunionnais évoquant la situation économique littorale et demandant la réouverture des plages au moment du déconfinement :

Par NP - Publié le Lundi 4 Mai 2020 à 18:26 | Lu 1315 fois

Lettre ouverte adressée au Président de Région, au Président du département, aux députés, aux sénateurs et aux maires des communes littorales de l’île de la Réunion.
 Il y a déjà une semaine, 50 députés ont rédigé une lettre à l’attention des ministres pour demander des aménagements afin de redonner dès le 11 mai l’accès aux plages à la baignade et aux activités nautiques dans les départements classés « verts ». Hier, le sénateur du département des Landes a déposé un amendement au projet de loi de prorogation de l’état d’urgence sanitaire, qui vise à « déroger aux mesures de déplacement prévues dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de Covid-19, en autorisant l’accès aux plages du littoral et plans d’eau intérieurs, aux fins exclusives de pratiques dynamiques raisonnées, aquatiques ou terrestres, comme cela se fait dans d’autres pays».

Hier encore, les maires des villes littorales, de Biarritz à la La Rochelle en passant par Lacanau et Hossegor, mais aussi le président de la région Nouvelle Aquitaine, ont relaté leurs démarches incessantes auprès des préfets, pour proposer des protocoles de réouverture. Ils ont mis en avant aussi bien les bienfaits de l’océan et les facilités de distanciation sur la plage, que la possibilité de mettre en place, par exemple, un protocole où les gens viennent, se baignent, et repartent. Il n’est pas normal que les activités physiques puissent être permises en forêt/montagne mais pas sur les plages, surtout pour ceux qui comme nous vivent devant la mer !

Les élus en métropole sont, de plus, extrêmement inquiets de la situation économique littorale : la prolongation de l’état d’urgence sanitaire, jusqu’au 24 juillet, faisant peser la menace d’une fermeture des plages à minima jusqu’à cette date. À l’approche de l’été, ce sont des milliers d’entreprises et des dizaines de milliers d’emplois qu’ils tentent de sauver.

Nous vous demandons, au-delà de votre appartenance politique, de soutenir les démarches et les textes étudiés actuellement dans les assemblées concernant le retour aux plages. Cela permettrait ici aussi de faire repartir notre économie littorale, mise à mal depuis tant d’années.

Par ailleurs, nous avons à la Réunion une épidémie maîtrisée qui nous place en vert, et l’insularité peut jouer en notre faveur dans ce dossier. En effet, l’argument principal du 1er ministre repose sur l’impossibilité au plan national, au vu de la grande « attractivité des plages », de faire respecter la limitation des déplacements dans un rayon de 100 km. Or, dans notre île d’à peine 60 km de diamètre, il est possible de plaider pour une dérogation, dans le cadre des dispositions spécifiques qui vont être négociés avec le préfet.

À travers cette lettre, nous vous invitons aujourd’hui, une fois encore, à vous positionner en faveur de l’océan. Cette problématique nous concerne au 1er plan puisque nous sommes une île, et que l’accès immédiat au bord de mer est un bien précieux, que beaucoup nous envient. Notre territoire est particulièrement isolé,  de nombreuses personnes n’ont pas les moyens de voyager, encore plus en ces temps compliqués.

 Enfin, n’oubliez pas de considérer l’accès à nos rivages pour les pécheurs amateurs. Beaucoup de Réunionnais, parmi les plus modestes, ont pour loisir simple d’aller à la pêche. C’est une activité essentielle, qui permet d’agrémenter les marmites, difficiles à remplir en ce moment.

Nous ne vous demandons pas des miracles, mais juste de défendre les intérêts des réunionnais en essayant de trouver des adaptations avec le préfet.

Nous savons tous à quel point l’urgence sociale et sanitaire vous accapare en ces temps de crise, mais vous ne pouvez pas oublier non plus que l’accès à notre environnement naturel constitue un pan essentiel de notre cadre de vie et de notre bien-être.

 Nous restons, avec l’ensemble des acteurs concernés, à votre disposition pour étudier et proposer avec vous les modalités d’un retour maîtrisé à notre bord de mer.





1.Posté par JORI le 04/05/2020 18:32

Ce ne sont pas les mêmes qui demandent le report de la rentrée scolaire à septembre ? 😂

2.Posté par evident le 04/05/2020 19:28

Total soutien à cette demande de bon sens!
Dans les supermarchés de mal bouffe, là les gens sont en masse, là ils sont considérés responsables, et tout d'un coup dans l'océan ils deviendraient fous?
Té, les élus locaux bouge zot fesses!
Décision débile implique réaction. Un mode de gestion qui crée des conflits là où ils sont inutiles !!!!!
Poursuite d'interdiction inadaptée localement, illégitime, donc ne sera pas respectée. Normal.

3.Posté par Taloche le 04/05/2020 19:51

D'un côté on demande le report de la rentrée scolaire et de l'autre l'ouverture des plages
Chercher l'erreur.!

4.Posté par HOARAU PATRICIA le 04/05/2020 20:43

Bonjour
Je profite de l'occasion pour vous parler des gens qui dés que le jour se pointe se rendent à la plage avec quatre,cinq et parfois même j'en ai vu six chiens pour
faire leurs besoins sur la plage.
Sachant que l'accés des chiens à la plage est interdit,et que tout le monde s'en moque du non respect de cette réglementation,il faudra quà l'ouverture des plage bien regarder où l'on mettra nos pieds.
Cela me dégôute .... de voir des gens aussi irrespecteux .

5.Posté par Jean luc ABELARD le 04/05/2020 22:24

c'est une situation ubuesque ,,, vivement un bon dénouement ,,,il y a plus d'espace sur une plage (à la réunion)que dans un supermarché ,,, d'autant plus que les touristes sont pratiquement absent pour un bon moment de notre belle île !!

6.Posté par @4 très juste le 04/05/2020 23:01

@4

Vous avez parfaitement raison, la makoterie des maitres de chiens va à l'encontre de toute hygiène publique!
Regardez bien les maîtres, des gens bien propres sur eux (zorey comme créoles ensemble), présentant bien, mais makotes.
Rien à foutre de polluer les plages, on parie que ce sont les mêmes qui vont se dire ecolo.....
Nos plages sont devenues en période de confinement des WC de chiens des makotes.

Vivement que les plages soient réinvesties par les humains sans chiens.

Il existe des "exceptions": des maîtres éduqués qui ramassent les crottes de leur animal qu'ils n'emmènent pas sur la plage. Du 1 pour mille?

Si la gendarmerie n'a rien à faire, qu'elle sanctionne les makotes au lieu d'ennuyer les baigneurs.
Dans d'autres pays, la sanction existe, mais ils sont plus civiques et moins makotes qu'ici.

7.Posté par tantine le 05/05/2020 09:10

à st barthélémy et st martin ils ont rouvert les plages et vont rouvrir bars et restos dès le 11 alors qu'ils ont eu des morts du corona et nous non.. mais leurs élus ne dorment pas !

8.Posté par Vial hoareau emmanuel olivier le 05/05/2020 10:28

qu'il s'occupe plutot d'eduquer les surfeurs, et qu'il s'attache a la prevention de ces derniers ... car ca fait qq semaines que ses potes se mettent en danger en fin de journees, autant pointe du diable qu'a saint leu voir meme cap la houssaye ... il les laisse surfer, et se mettre en danger, il espere quoi un enieme accident pour gagner des points aux municipales ??

9.Posté par Ar-no le 05/05/2020 12:08

Du simple bon sens ! Dommage que trop peu de voix se fassent entendre ici, contrairement en métropole ou des élus de premier plan et d'envergure ont pris la tête de la contestation.

Le maire de Saint-Paul trouve le temps de nommer un nouveau directeur de cabinet en plein confinement mais pas de se préoccuper de son littoral et des conséquences de sa privation d'accès injustifiée ??
Encore ce matin, démonstration de force avec l'hélico à ras le sable.

Et Nativel a raison de rappeler que cette interdiction concernera aussi les pêcheurs en rivière !

10.Posté par jules974 le 07/05/2020 08:51

elle sert à rien cette association

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes