MENU ZINFOS
Zot Zinfos

L'arrogance de CBo Territoria (2)


Par Aimé LEBON - Publié le Vendredi 25 Juin 2010 à 16:09 | Lu 1641 fois

L’arrogance de CBo Territoria (2)

Lire la partie 1 : Aménagement de Saint-Paul : L'offensive de CBo Territoria (1)
Partie 2 de la conférence de presse de "Somin Féklèr" du mardi 22 juin 2010.
Resteront à développer :
Partie 3 : Quand CBo Territoria "hérite" d’une annexion historique à l’ex-domaine des de Villèle à Saint-Gilles.
Partie 4 : S’appuyer sur l’histoire du village "Villèle" pour faire de bonnes propositions.
Partie 5 : Trois impératifs pour une autre vision de l’aménagement de cette zone.

Photo : La présidente de "Somin Féklèr", Jocelyne Refesse, à droite, face à la presse.
Selon la presse, quand les experts ont interrogé les élus saint-paulois lors de la réunion inaugurale du séminaire sur le tourisme, organisée par CBo Territoria, ces derniers n’ont fait que "bafouiller le glorieux passé de la commune" sans formuler de vision innovante et claire.

Mais au-delà de ces rencontres qui sont à l’ordinaire d’un pouvoir municipal, une certaine arrogance de CBo était perceptible. Cette société étale sa richesse, ses prétentions, de façon arrogante voire insultante, jouant les grands seigneurs. Par certains côtés, il y avait du mépris pour le monde de la représentation électorale qui suintait de leur communication. Et cela devant des élus de la commune, de la députée-maire à tous les groupes du conseil (PCR, PS, Verts, et personnalités de la société civile), qui n’ont pas présenté aucune esquisse de projet.

Le message des responsables de cette société est : nous sommes incontournables, vous avez besoin de loger des gens alors vous devez passer par nos conditions, comme si cette société avait l’intention de présenter une solution de niveau acceptable, à la hauteur des besoins en logements et en considération des possibilités financières de la plupart de ceux qui sont à la recherche d’un logement.

Il n’y eut aucune réaction publique des élus, de leurs partis ou organisations au sujet de l’aménagement touristique proposé ! Pourtant, pour ce qui est de la commune, cela fait quelques mois qu’un directeur en charge de l’office du tourisme a été engagé justement pour tracer une voie innovante et performante dans ce secteur.

Mais pour rendre disponible son potentiel foncier à Saint-Paul, CBo présente les obstacles qu’il rencontre comme étant "une montagne de réglementations" (voir la presse) qui empêcheraient des déclassements de terrains couverts par le Pig d’irrigation sur l’antenne IV, minimisant les choix politiques arrêtés qui demandent de telles dispositions réglementaires. À considérer un exemple, rapporté aussi par la presse : Leur logique montre bien dans quelles dispositions d’esprit se retrouvent ses représentants par rapport aux élus : "On nous dit que si nous déclassons ces terrains (chacun voit bien l’utilisation de « nous », alors que ce n’est pas à CBo de le faire mais au conseil municipal), nous devrons rembourser les fonds européens" qui ont permis de mettre en place l’irrigation de ces terres (C'est le département qui rembourse puisque c’est lui qui couvre de projet). Et le PDG de cette société de répondre à sa propre hypothèse : "Nous irons négocier directement à Bruxelles". Et qu’en est-il alors de la responsabilité des élus locaux ?

CBo ne se gêne pas pour ridiculiser les élus. C’est vrai que les bureaux techniques des commissaires européens sont ouverts à tous les acteurs de la vie économique, mais une telle déclaration publique de court-circuitage voire de tentative de chantage est proprement insultante pour ces derniers, y compris pour ceux de la région. Un appel doit être lancé aux présidents des conseils départemental et régional, car une réponse politique officielle s’impose. Autrement, c’est accepter de voir fouler aux pieds la primauté du politique. Et encore plus dans une région de l’outremer où dans tous les camps on réclame un approfondissement de la décentralisation.

CBo est-il devenu partie prenante dans gestion de la commune de Saint-Paul ? On constate qu’à tous les problèmes de désenclavement les élus acceptent que CBo se pose presque en intermédiaire pour résoudre les problèmes rencontrés de la population – on l’a vu pour la tentative de règlement des difficultés rencontrées par un groupe d’habitants (ramassage d’ordures, parcours du facteur, etc.) au bout de l’impasse à l’école de Bois Rouge. Après une convention de passage accordée, il semble que CBo serait disposée à céder le terrain à la commune. C’est ce geste-là qu’elle devra généraliser partout (voir plus loin les propositions de Somin Féklèr, après avoir exposé toute la question de l’annexion historique de terrains). Il faudra en effet aller beaucoup plus loin, et pas seulement à Bois Rouge, mais principalement dans les terres entre les ravines de Saint-Gilles et de l’Ermitage.

Suite, partie3 : Quand CBo Territoria "hérite" d’une annexion historique à l’ex domaine des de Villèle à Saint-Gilles.

Aimé LEBON, Secrétaire de "Somin Féklèr".




1.Posté par Cambronne le 26/06/2010 05:34

Que CBO territoria commence déjà par respecter les délais de payement de ces intervenants avant de spéculer sur le travail qui ne lui appartient , avoir le foncier c'est une chose , le transformer en quelques chose de remarquable et durable en est une autre , l'architecture que propose la Direction de CBO est une véritable insulte à la construction , si ce n'est pas de l'arrogance c'est encore bien pire car les colombins que , M. Eric Wuillai, Président Directeur Général de CBo Territoria,propose n'est que le reflet du personnage prétentieux arrogant et imbu de sa personne sans aucun respect pour l'environnement et l'architecture

2.Posté par pas bô tout cela le 27/06/2010 07:56

en effet je suis ABSOLUMENT contre ces projets qui ne sont que des brouettes a la défisc.
D'ailleurs vivement que toutes ces niches fiscales fondent au soleil, car la desfic et le nid a magouille. Savez vous que des supes douaniers sont à nouveaux sur l'ile pour des enquêtes de détournements d'argent de defiscalisation pour des sommes de 20 millions d'euros.....
D'ailleurs 3 anciens cabinets de defiscalisation qui avaient pignon sur rue , sont rentré en métropole car pris sur le fait, ils attendent d'être jugés ........
Argent quand tu nous tiens , tu nous fait tourner la tête, au détriment des industriels honnetes qui souhaitent bénéficier de la défisc et qui se font plumer par ces cabinets de voyous a la défiscalisation. Regardez seuleument avec quoi ils roulent les gérants de ces cabinets ? porshe, audi R8 et j'en passe...................
Quand vous posez la question: qui va gérer vos structures et les exploiter.
REPONSE: ce n'est pas notre problème , nous nous sommes des batisseurs

BATISSEURS = j'ai le foncier et des sous donc je fais ce que je veux

LA REUNION en sortira perdant face a ce bétonnage en masse de prévu...............

bien triste avenir et nos politiques plongent les bras grand ouvert dans l'appel des sirènes qui de temps en temps oubli de belles enveloppes sur les bureaux bien choisis

3.Posté par manien le 28/06/2010 10:16

Cambronne semble bien connaître eric Wuillai...

4.Posté par Cambronne le 28/06/2010 12:26

3.Posté par manien le 28/06/2010 10:16
Cambronne semble bien connaître eric Wuillai...

Suis pas le seul à penser ainsi croyez moi ils sont nombreux ...c'est ainsi que la discrète mise en place de sociétés publiques en matière de corruption au travers des lois souvent très peu discutée ou amendée, faisant qu'elles passent totalement inaperçue. juste pour servir une architecture digne du carton pâte bling bling au gout de chiottes
et pour revenir à une direction comme eric Wuillai...

"C'est lamentable. Il faut en arriver à mettre la pression... Le pire c'est qu'ils nous disent qu'on a fait notre travail", avant de raccrocher et d'entrer. La pioche à l'épaule, ils se rendent dans un bureau ouvert et protestent. Le directeur arrive alors et les reçoit en notre présence. "Vous appelez les gendarmes si vous voulez. Je resterai ici tant que je n'aurais pas mon chèque"
http://www.zinfos974.com/CBo-Territoria-en-conflit-avec-un-sous-traitant_a13189.html


5.Posté par sinpoloi le 28/06/2010 15:34

Enfin des personnes courageuses pour contester la suprématie honteuse de cette société. Mme Bello ne vous laissez pas embobiner par cette société dont l'obsession mercantile n'a d'égale que son arrogance!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes