Courrier des lecteurs

L’arnaque sur l’augmentation du minimum vieillesse, A.S.P.A

Lundi 6 Mai 2019 - 16:45

Il y a une arnaque sur l’augmentation du minimum vieillesse, A.S.P.A. Cela touche les milliers de retraités qui reçoivent des petites augmentations, lesquelles leur font perdre des droits à la santé. Une augmentation de revenu qui provoque une perte de pouvoir d'achat ???

Des personnes  âgées qui avaient droit à l’ACS et au chèque santé, avec 35€ de plus perdent ces droits. Résultat ils doivent payer une mutuelle santé, de 120€ et plus : ils sont perdants, 85 euros en moins sur leur pouvoir d’achat.  Le gouvernement maltraite les personnes âgées et les plus fragiles. 

Ce signalement vient d’un président de club de personnes âgées, une femme de 82 ans née en 1937 attendait son renouvellement depuis novembre 2018. Le dossier a été perdu, le service dit à cause des gilets jaune, elle a dû refaire le dossier, qui est refusé trois mois sans mutuelle santé. Elle est obligée de payer une mutuelle santé de 117,82 par mois, elle a un loyer à payer, l’eau et l’électricité.

Qu’aurait dû faire les donneurs d’ordre, remonter les plafonds des droits de la CMU C et l’ACS en conséquence, et supprimer le forfait logement pour les personnes âgées et handicapées.

Quels montants ?

- depuis le 1er avril 2018 = 9 998,40 euros par an (833,20 euros par mois) pour une personne et 15 522,54 euros par an (1 293,54 euros par mois) lorsque qu’un couple (conjoint, concubin, partenaire d’un Pacs) bénéficie de l’ASPA.

- au 1er janvier 2019 =10 418,40 euros par an (868,20 euros par mois) pour une personne et 16 174,59 euros par an (1 347,88 euros par mois) lorsque qu’un couple (conjoint, concubin, partenaire d’un Pacs) bénéficie de l’ASPA,
N.P
Lu 912 fois



1.Posté par Daniel FAIVRE le 06/05/2019 19:08

Voici la réponse de la direction National de la Sécurité Sociale, La situation que vous relatez a été anticipée par l’article 40 de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2018 en a introduisant un abattement sur le montant de ces allocations pris en compte dans l’éligibilité à la CMU-c et à l’ACS pour éviter que les revalorisations exceptionnelles de l’AAH, l’ASPA, l’ASV ne conduisent à rendre inéligibles certains des bénéficiaires de la CMUc et de l’ACS.

Les montants de l’abattement en euros à appliquer à compter des allocations versées au titre d’avril 2019 ont fait l’objet d’une instruction diffusée aux caisses d’assurance maladie. Il convient que l’assurée dont vous signalez la situation se rapproche de sa caisse.

Mais ils oublie de préciser que le problème vient aussi du forfait logement, c'est le cœur du problème nous demandons la suppressions du forfait logement pour les pauvres retraité

2.Posté par buckhulk le 08/05/2019 08:18

Il est évident qu'ils disent qu'ils ont "prévu" ce genre de situation, mais il y en a beaucoup de différente et les trois-quart des gramouns ne savent pas faire leurs papiers car c'est de plus en plus compliqué pour eux et les "normes" et autres "plafond" ne sont pas là pour simplifier les choses !
De plus CE QUI EST DÉCIDÉ Á PARIS n'arrive pas forcément dans les campagnes et les DOM ....
TOUT ça c'est de l'enfumage pour "calmer" la populace jusqu'aux prochaines élections ...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Mai 2019 - 17:30 Mieux comprendre pour mieux voter

Vendredi 24 Mai 2019 - 16:16 La haine ou la peur