MENU ZINFOS
Faits-divers

L'armée de Terre rend hommage à un militaire mort lors d'un séjour à La Réunion


L'armée de Terre fait part de sa "tristesse" à la suite du décès accidentel du caporal-chef de 1ère classe Jérémy Amoroso. Le militaire était en mission de courte durée à La Réunion. Il avait 37 ans.

Par LG - Publié le Dimanche 2 Janvier 2022 à 15:18

Un militaire en court séjour à l'île de La Réunion depuis peu au 2e régiment d’infanterie parachutiste de marine est décédé des suites d’un malaise après une activité d’entraînement encadrée et programmée. 

Dans l’après-midi du 28 décembre 2021, le militaire a été victime d’un malaise. L'entraînement s'effectuait à Cilaos sur le sentier de la Chapelle et consistait en une marche de section. Après cette marche, le caporal-chef de 1ère classe avait été évacué vers le centre hospitalier de Bellepierre.

Mais après deux jours d’hospitalisation avec un pronostic vital engagé, le CC1 Jérémy Amoroso est décédé dans la soirée du 30 décembre 2021.

"L’armée de Terre adresse à sa famille, à ses proches et ses frères d’armes ses plus sincères condoléances. Toutes les pensées de l’armée de Terre vont à sa famille ainsi qu’à ses camarades du 13e Bataillon de chasseurs alpins et du 2e RPIMa", salue le Général d’armée Pierre Schill, chef d’état-major de l’armée de Terre.

"Engagé en 2003, il aura montré durant toute sa carrière des qualités professionnelles et humaines rares, un profond sens du devoir et un engagement sans faille pour son pays et son bataillon", ajoute-t-il

Son parcours militaire

Le caporal-chef de 1ère classe Jérémy Amoroso a accompli toute sa carrière au 13e bataillon de chasseurs alpins de Barby près de Chambéry. 

Il s’engage le 5 août 2003. Dès sa formation initiale, il se distingue par sa passion pour le métier des armes et pour la montagne. Animé par une ardeur peu commune, il démontre d’emblée de très belles qualités militaires et rejoint la 3ème compagnie de combat. 

En 2004, il est projeté en Guyane sur l’opération Harpie comme combattant et s’y distingue par sa rusticité. En 2005, il prend part à l’opération Boali en République Centrafricaine en tant que pilote d’engin blindé. Son sang-froid est précieux lors des missions de contrôle de zone à Bangui. Il accède au grade de caporal le 1er octobre 2006 après avoir suivi avec brio une formation générale élémentaire. 

Il sert comme combattant en 2007 lors de l’opération Pamir en Afghanistan.

Le 1er mars 2008, il accède au grade de caporal-chef puis est de nouveau engagé en Afghanistan en 2009 en tant que pilote d’engin blindé. Cette mission lui vaut d’être cité. 

Projeté en Côte d’Ivoire et au Gabon sur l’opération Licorne en 2011 comme pilote du commandant d’unité, il participe à l’évacuation de plusieurs milliers de civils. Il est de nouveau cité pour ses actions lors d’une violente prise à partie durant laquelle il manœuvre pour protéger son commandant d’unité.

Il obtient le certificat de qualification technique supérieure le 1er janvier 2012 et devient chef tireur du véhicule d’infanterie. Il obtient la distinction de caporal-chef de 1ère classe le 5 août 2014. 

En 2015, il est engagé en mission de courte durée en Nouvelle-Calédonie pour une mission de soutien à Nandai puis est déployé à plusieurs reprises dans le cadre de l’opération Sentinelle comme chef de groupe. A chaque fois, son engagement exemplaire est souligné par tous. 

En 2016, il sert de nouveau au Gabon et dispense de remarquables instructions aux armées partenaires. Sa bienveillance envers les plus jeunes et son sens aigu de la pédagogie sont particulièrement remarqués durant cette mission de courte durée. En 2017, il est projeté au Mali dans le cadre de l’opération Barkhane comme pilote tactique de son commandant d’unité. Son expérience, qu’il partage avec les plus jeunes, s’avère particulièrement précieuse pour sa compagnie. Fin 2021, il est de nouveau engagé à La Réunion dans le cadre d’une nouvelle mission de courte durée.

Le CC1 Jérémy Amoroso est titulaire de la croix de la valeur militaire avec étoile de bronze ; de la médaille d’outre-mer avec agrafes « République centrafricaine », « République de Côte d’Ivoire » et « Sahel » ; de la médaille commémorative française avec agrafe « Afghanistan » ; de la médaille d’or de la défense nationale avec étoile de bronze et de la médaille de la protection militaire du territoire avec agrafe « Sentinelle ».

Durant toute sa carrière, il aura montré des qualités professionnelles et humaines rares, un profond sens du devoir et un engagement sans faille pour son pays et l’armée de Terre.

Agé de 37 ans, le caporal-chef de 1ère classe Jérémy Amoroso était un chasseur alpin animé d’un profond sens du devoir et de la fraternité. Il laisse derrière lui son épouse et ses trois enfants.

Le colonel Vincent Moussu, chef de corps, ainsi que tous les cadres, chasseurs et personnel civil du 13e bataillon de chasseurs alpins s’associent à la douleur de ses proches et de ses frères d’armes. 




1.Posté par Wal le 02/01/2022 16:14

Condoléances et respect pou son parcours.

2.Posté par Royal Bourbon le 02/01/2022 16:16

Choc thermique ? Certains peuvent difficilement s'adapter d'un climat froid à un climat chaud ! C'est malheureux, paix à son âme !

3.Posté par Mme Kieffer le 02/01/2022 16:31

Toutes nos pensées vont à sa femme et ses 3 enfants, ainsi qu'à ses proches dans la perte d'un être cher.
Que Saint Michel, le protège et l'aide à retourner vers Dieu.

4.Posté par PIPO 🙈🙉🙊 le 02/01/2022 17:27

Avec un parcours comme ça il fini seulement caporal-chef de 1ère classe?

Repose en paix soldat!

5.Posté par Condor le 02/01/2022 17:42

Plutôt que de filer la légion d’honneur à Buzin
On ferait mieux de lui la donner à ce héros

6.Posté par Gaius Appuleius Dioclès le 02/01/2022 18:53

3.Posté par Mme Kieffer le 02/01/2022 16:31
Vers qui?
Ah! Celui qui envoie la foudre sur une église à Mada rappeler 10 fidèles à ses côtés.

7.Posté par Ouais... le 02/01/2022 21:34

"Engagé en 2003"... Toujours le même discours bateau, à chaque fois. Qu est ce qui motive un homme à s engagé ? L absence de perspective professionnelle ? Ou le goût du sacrifice ? Un texte personnalisé serait mieux, sauf que dans le jeu de la hiérarchie, ils ne le connaissent pas...

8.Posté par nathchocolat le 03/01/2022 05:41

J’étais sur le sentier ce jour là…arrivée déjà au niveau de la rivière du sentier de La Chapelle, il était le 1er ( un homme bien charpenté), et tout son régiment suivait…il faisait très chaud ce jour là…je sais, qu’ils ce sont arrêtés , baignés, fait des photos. Déjà, pour moi, randonneuse ( normale)! la remontée s’est faîte très chaudement ! alors, imaginez avec un gros sac à dos, des grosses chaussures de marche , leur tenue… moi, je dis, bravo Messieurs! .Condoléances a toutes sa famille ( c’est triste).

9.Posté par Mme Kieffer le 04/01/2022 01:27

post 6 Gaius : il y a peut être une leçon à tirer de ce drame dont vous parlez, dont je ne suis pas au courant.A méditer.
je suis la mauvaise personne à qui poser la question que vous posez, j'ai grandit avec cette chanson, LA MORT ||| Chant militaire,
Pour ce genre de question, je suis vraiment la mauvaise personne.Meme Hubert ne pourrait vous répondre.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes