Politique

L'appel à la raison de Vanessa Miranville pour que la grève n’ait pas lieu

Mercredi 4 Avril 2018 - 12:30

Le Maire de La Possession s'adresse à ses administrés, aux parents d'élèves et aux parents d'enfants fréquentant les crèches, à la veille d'un mouvement de grève que déplore Vanessa Miranville. Une réunion de la dernière chance est programmée à 15H ce mercredi. Sa lettre ouverte :


"Chers administré(e)s,

Mesdames et messieurs les parents d’élèves ou d’enfants fréquentant nos crèches. J’ai l’honneur de m’adresser à vous avec humilité et en toute transparence. Nous connaissons un nouvel épisode de grève à la Mairie de La Possession.

Quoi, encore ! Pourriez-vous être tentés de dire, et vous auriez raison. Et je suis bien d’accord avec vous.
Il ne s’agit pas de tenter de nous disculper en accusant les autres, je veux être objective et juste dans mon propos.
Nous avons connu une grève en novembre de l’année dernière, nous en avons connu une autre le 22 février, et nous voici à nouveau dans cette actualité.

A chaque fois, les syndicats ne viennent pas aux réunions décidées avec eux. A chaque fois, ils suspendent puis mettent fin à leur mouvement à l’issue d’une réunion de concertation.

Nous savons que le 6 décembre prochain auront lieu des élections pour désigner les représentants syndicaux. Nous savons qu’à ces élections, la parité sera obligatoire. Nous savons qu’à ces élections certains syndicats risquent de ne plus être représentés s’ils n’ont plus de crédibilité auprès des personnels. Alors, c’est le branle-bas de combat et ce n’est pas moi qui le dit, de nombreux organes de presse au niveau national l’affirment en utilisant un vocabulaire guerrier (la gazette des communes notamment).

Cela veut dire que les syndicats nous rendent captifs, vous rendent captifs de leurs batailles, ne prenant jamais en compte la gêne forte sur les administré(e)s, ni les pertes de salaire pénibles pour les  grévistes, ni la fracture créée entre grévistes et non grévistes ou entre usagers et agents, ni la dégradation de l'image de la collectivité qui en pâtit malgré une grande majorité d'agents motivés et consciencieux.
 
Sur quoi portent leurs revendications aujourd’hui ? L’extrait qui suit date du 27 mars dernier :
"Les personnels en lutte souhaitent voir s'ouvrir de véritables négociations sur les points suivants :
- Désorganisations des services
- Outil syndical
- Rétablissement des heures supplémentaires, astreintes, valorisation de salaire
- Arrêt des projets d'externalisation
- Participation à La commission de renouvellement de contrat"
 
Hier, nous leur avons demandé de préciser les revendications ci-dessus par de vraies questions. Ils n’ont rien répondu hormis une demande de réunion.

Ce matin nous leur avons proposé de se réunir cet après-midi. Ils ont refusé en indiquant qu’ils étaient d’accord pour demain. Seront-ils là ? Combien de temps perdu ? Combien d’énergie gaspillée ? Combien de stress et de complications générées pour les citoyens?

Que de gène pour leurs collègues de travail dont beaucoup ne savent même pas pourquoi ils font grève mais se sentent obligés de la faire car ils craignent de ne plus être défendus ou de ne pas être proposés à la titularisation, ou d'être mal vus de leurs collègues grévistes s'ils travaillent.

Et cette crainte perdure même si pour chaque jour de grève, un trentième de leur salaire n’est pas payé. Mais qu’en sera-t-il au bout de 3 ou 4 ou 5 jours non payés, week-end ou congés compris ? Car c’est ainsi que compte la loi.
Qu’en sera-t-il pour quelqu’un ne percevant que le smic horaire ? En contrat aidé ou autre.

Les élus et moi-même respectons l’activité noble du syndicat qui consiste en un rôle de représentation des salariés et un rôle de négociation. C'est ainsi que les syndicats s'attachent à garantir les droits des salariés, en termes de salaires, de statuts, de progression de carrière ou de conditions de vie.

Ce droit à la grève ne doit pas être ainsi vulgarisé. Les administrés ne doivent pas être pris en otage, ni les enfants, ni les élèves, ni les parents.

Je fais appel à votre bon sens, à celui de la citoyenneté pour qu’avec moi vous refusiez cette nouvelle grève, vous refusiez que soit gaspillé l’argent public, votre argent.

Demain coûte que coûte, il faut que tous ensemble nous trouvions un terrain d’entente pour que la grève n’ait pas lieu.

Merci donc de votre soutien.

Vanessa Miranville
Maire de La Possession

Zinfos974
Lu 3450 fois



1.Posté par Grangaga le 04/04/2018 13:51

O twa !!!!!!!!!!!
Madanm' y mètt' linz' pantèrr'................
Tansyion pa y défriss' a zot', an ba là lé garr'................

2.Posté par Philosophe le 04/04/2018 13:55 (depuis mobile)

Il faut discuter afin de trouver une solution ☺

3.Posté par Milles Sabords le 04/04/2018 13:59 (depuis mobile)

M'dame lo maire ou la pi DGS ni DRH. Cé o moin les 4eme ou 5eme dopi oute zelection. Ou trouve pas ke néna kome un problème. ...bien sir c toujours la fote Roland ?. Vivement 2020!!

4.Posté par Nicolas le malouin le 04/04/2018 14:05 (depuis mobile)

Humilité et transparence??? Maid quand on est pas foutu de gerer sa commune, qu'on flingue 4 ou 5 dgs et dga..on demissionne .. On ne s'accroche pas vainement à une fonction sur laquelle on se revele incompetente ...allez zou..retourne au collège !!

5.Posté par noe le 04/04/2018 14:06

Pourquoi ne met-elle pas à la porte les empêcheurs de tourner en rond ? Il y a tellement de chômeurs qui ne veulent plus chômer ! Il faut supprimer ce droit idiot constitutionnel ... "faire grève" !

6.Posté par dandi le 04/04/2018 14:06

non ! non ! arete kosé ! arete ontre la population contre les agent !!! non !non! non!ou la peur ; c'est pou sa qué ou essaye communique tous les zours !!!!!!!!!!
si les agent lé arrive la c'est qué rien ou presque ne va !!!
di ou bande zadjoint arete fé lo roi dans la mairie ! arte fé romarque inutiles et vexantes envers bande zagent !!!
di CE arete fé son linteressant , di SV arete frimé avec 3eme zénesse ! di T arete fé la reine au service des sports ! di TB arete aussi pren li pou lo roi !! et di lo zilou arete prend li pou lo roi du monde !!!!!!

7.Posté par Vanessa le 04/04/2018 14:09 (depuis mobile)

Mme dans out propre majorite i veut pus de ou .demissione aller enseigner.....laisse les gens tranquille ?.....



8.Posté par GIRONDIN le 04/04/2018 14:13

Quoi, encore ! Madame Vanessa !!!

Ou comment mettre de l'huile sur le feu !

9.Posté par Zouave le 04/04/2018 14:13

Je n'ai jamais vu un maire aussi guignolesque....

10.Posté par Piké le 04/04/2018 15:04 (depuis mobile)

Celle qui se remet en question tous les jours avec des œillères et la parole divine qui l'a envoyé sur Terre pour sauver l'humanité de tous ses vices.

11.Posté par Non!!! le 04/04/2018 15:30

Elle est folle et tous le monde est entrain de la lâcher, élus, cadres, agents, c'est la panique totale. Il ne lui reste plus que ses formation en communication, son sourire en coin et son regard fixe.

12.Posté par marie le 04/04/2018 16:32

MAIS EN QUOI LA GRÉVE PEUT GÊNER PUISQUE A CHAQUE FOIS QU'IL Y A UNE GRÉVE NATIONALE, MME LA MAIRE NOUS ENVOIE DES COMMUNIQUES POUR SUPPRIMER LA CANTINE ETC.. Et IL N'Y AVAIT PAS DE GRÉVE COMMUNALE. ELLE N’ÉTAIT PAS GÊNÉE A CE MOMENT LA!
LE PERSONNEL ÉTAIT POURTANT PAYE MAIS N'AVAIT RIEN A FAIRE SOUS PRETEXTE QUE LE SERVICE ÉTAIT PERTURBE.
COMMENT ELLE VA FAIRE LA S'IL Y A GRÉVE. ELLE NE POURRA PAS COUPER LES SALAIRES.
AUTANT D’ÉNERGIE DÉPENSER DANS DES ENREGISTREMENTS!
REMETTEZ VOUS EN QUESTION MADAME LA MAIRE

13.Posté par margouillat974 le 04/04/2018 16:47

Mais qu'est-ce qu'elle n'a pas compris dans les revendications des agents ?
Faire un coup de com' en dressant les usagers contre les agents, c'est mettre de l'huile sur le feu!

14.Posté par Polemic Victor le 04/04/2018 17:16

Je trouve qu'elle a raison.

Les jours de grève, je dois prendre des jours de congés pour garder mes enfants et je perds des jours de salaire.

Les grèves deviennent malheureusement trop souvent des démarches égoïstes. C'est mon avis.

15.Posté par Le Man le 04/04/2018 17:45 (depuis mobile)

Madame si le monde y tourne pi rond c qu' il faut prendre c clic et c clac et démissionne car les grèves font partie de la vie et si n'a trop c que ou les responsable

16.Posté par Pro no stick le 04/04/2018 18:01 (depuis mobile)

L'appel à la raison..mais ecoutes donc tes opposants..

17.Posté par citoyen le 04/04/2018 18:17

Le dialogue social n'existe pas!!!! le mois de mai arrive!!! ça va pêter je vous dit!!!

18.Posté par Sophie le 04/04/2018 20:43

Elle est très courageuse on te soutien ...

19.Posté par Gaspillage le 04/04/2018 22:27

Vous qui êtes si transparente, pouvez vous faire aux administrés un état de vos dépenses en formations inutiles, audits, consultations d avocats depuis votre arrivée au sein de cette collectivité ?

20.Posté par Pas crédible le 05/04/2018 02:51

Cette quoi cette manie pour une élue de se filmer face caméra façon "cabine confessionnal de télé-réalité" ? Oo
En plus ce n'est pas avec ce sourire pincé et la salive dure a avaler que cette dame gagne en crédibilité !
Vous voulez un mouchoir ? Ne craignez rien madame, 2020 c'est bientôt...

21.Posté par Fraisavocats le 05/04/2018 04:41 (depuis mobile)

La ligne budgétaire « frais d’avocat » augmente de 877% entre 2017 et 2018, Rien que ca!! uniquement pour payer vos déboires judiciaires et pénales. La vous ne criez pas dénoncer le gaspillage d’argent public?

22.Posté par anne le 05/04/2018 07:21

Tout cela est d'une bêtise sans nom! Mme Le maire s'exprime via les réseaux sociaux depuis plusieurs jours! Mme venez dans les services échanger discuter avec vos agents! il y a des endroits où jamais vous ne mettez les pieds ! ( les crèches par exemple ! ) vos débats houleux mettent la populations contre vos agents! des anneries sont écrites par la population contre vos agents, à savoir les salaires, les statuts etc.... et par là même occasion vous évoquer les personnes en contrats aidés , Mme le maire je vous rappelle que ces contrats n'existent plus en 2018 !!!! mettre une population à dos de ceux qui oeuvrent pour le service public et qui sont souvent des oubliés !! pour la fin de votre mandat merci d'aller à la rencontre des gens qui oeuvrent au quotidien, de les féliciter de les rassurer, de leur témoigner vos encouragements! il n'y a pas que les écoles, les services techniques, les cantines.......

23.Posté par doudou le 05/04/2018 07:26

la commine na poin larzent mais i trouve 10000 £ pou paye un moune pou fé fin audit sur lo personnel !!!!
pou war si zot lé vraiment sous pression !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

24.Posté par Jean le 05/04/2018 13:44

Bonjour, encore elle ! C'est un peu pathétique comme arguments et comme méthode pour le chantre de la démocratie participative, de la participation, qui a bâti sa campagne sur des frigos classe A. Notre éminente miss communication, notre Mme la maire "je n'ai rien fait en 4 ans , c'est la faute de mon prédécesseur, mais je donnerai quand même des leçons à tout le monde". C'est bien clair elle refuse d'écouter ses employés, elle dénigre le droit syndical, les syndicalistes et leurs revendications et affirme sans l'ombre d'une hésitation : "Le problème vient des autres.." Non, mais à qui va-t-elle faire croire ça ? 4 DGS, 5 DRH, la plus grande chasse aux sorcières organisée (et jusqu'à dans ses propres rangs et recrutement) dans une collectivité à ce jour, la valse des contrats, le budget communal mis à mal par sa gestion du personnel, entre autres choses.
La méthode un peu à la mode il est vrai : pointer du doigt les fonctionnaires, tenter d'attirer sur eux les foudres de la population. Ils n'ont assurément dans cette collectivité qui va à vau-l'eau pas d'autres choix. Il y est impossible d'installer un dialogue social. Pour se faire entendre la seule méthode et bien c'est la grève. c'est un peu à l'image de ce qui se passe actuellement en métropole. à dénigrer les travailleurs, à vouloir les priver des droits durement acquis et bien ça casse. Même nos anciens maires de droite ou de gauche n'ont jamais eu une gestion aussi catastrophique de leur personnel. Au-delà de la logique mathématique, au-delà de l'idéologie (dans son cas on se demande laquelle ?) : ils étaient des êtres humains avant tout et régissait en tant que tel.. Quelle honte ! Tout ceci sent la suffisance et le mépris. Comme quoi cette " jeunesse" dont les médias nous ont rebattu les oreilles est loin d'être un gage de qualité. Il ne faut pas aller trop vite, il y a des étapes à franchir et on a visiblement dans ce cas atteint les limites de la démocratie. En bref, courage messieurs et mesdames les syndicalistes bravo pour votre pugnacité et vos prises de position. Vous êtes le dernier rempart pour défendre les travailleurs du service public ! Continuez pour le bien de tous !

25.Posté par Et puis quoi ? le 05/04/2018 15:38

C'est difficile de mettre au travail des agents qui n'en ont pas l'habitude. Dès qu'on les bouscule un peu ils ne comprennent pas. Ils ne se sont pas rendu compte que l'ancien maire n'est plus là avec son laxisme à laisser tout faire et sa gestion calamiteuse. Ces syndicalistes ne savent même pas pourquoi ils font grève, quand on voit la liste c'est du grand n'importe quoi, et les autres ont peur des représailles... Ils se sentent protégés par leur fonction syndicale et en abusent. Encore une fois il suffit de quelques brebis galeuses minoritaires pour faire ch... tout le monde. Et en plus ils ne tolèrent pas que ce soit une femme qui ait été élue, ne leur en déplaise, et qui décide, et pas eux. Virer moi tout ça. Madame la Mairesse tenez bon.

26.Posté par cmoin le 05/04/2018 16:12

Des mecs surpayés qui n'arrêtent pas de faire grèves car on ne leurs accorde pas encore assez de faveurs?
Y en a marre d'eux!

27.Posté par Syndicats comme ça dehors le 05/04/2018 16:40 (depuis mobile)

C''est ça une grève de syndicats pour masquer leur incompétence. Se sont les syndicats qui veulent avoir le pouvoir sur les décisions à prendre en mairie. Zot camarad la pa était titularisé zot garçon et maintenant zot i vange à zot.

28.Posté par Syndicats comme ça dehors le 05/04/2018 16:44 (depuis mobile)

Le bone agents i coné pou koué le bone syndicats lé en colè. Zot té ve dirige le maire. Zot rode pour manipule zilou zot lavé preske gagné mais maintenant i di a zot stop. Allé travail. Zot lé grassement payé pou sa. Zot la pa honte devant zot famill

29.Posté par Syndicats comme ça dehors le 05/04/2018 16:48 (depuis mobile)

Les élections syndicales y approchent et c'est seulement la ke zot i commence defend les intérêts des agents. N'a point un nafair lé louche. Ôté le bone agents rouvent un peu zot yeux. Comment lé facile pou manipule a zot don ou sa bone na té y lé av

30.Posté par Syndicats comme ça dehors le 05/04/2018 16:51 (depuis mobile)

Zot lé mazo zot i préfère avant quand zot n'avait point le droit de parole. Enfin compte zot i aime quand té choisi tout le temps le même famille pou travail. Kan té fé préférence pou un quartier. Si le maire y pass pu en 2020 zot sa pitié

31.Posté par Jean le 05/04/2018 21:18

Bonsoir, je me permets de réagir à nouveau au regard des quelques commentaires qui s’assoient sans vergogne sur le droit de grève (droit fondamental, inscrit dans les droits de l’homme. et dans les statuts de la fonction publique). Ces petits de nervis de la plume (si on peut appeler ça une plume) méprisent et c’est honteux les syndicats et plus encore les travailleurs.. En même temps vu la qualité du langage employé cela sent le travestissement. On se doute bien de qui ils sont les marionnettes, promesse d’un petit contrat, d’une prime ?.. Faire croire que du temps du prédécesseur de Mme Miranville, il n’y avait pas le droit à la parole, c’est pathétique. Raisonnons un peu : pourquoi n’y avait-il pas de grève alors ? Les employés nous montrent bien qu’ils sont capables de réagir. Parce que justement le maire était en contact avec ses agents. Il vivait sa ville et l’entreprise municipale. La bienveillance n’était pas un vain mot manié à toutes les sauces. Encore et toujours la même méthode, faire croire que les employés municipaux sont surpayés et fainéants qu’ils n’ont jamais travaillé et en plus qui refuse de négocier. Rappelons quand même que les employés de cette ville ont contribué à la bâtir, et ce dans tous les domaines, urbanisation, éducation, culture, action sociale, sport, etc. La Possession n’était qu’un village de pêcheur en 1971 , à part ça c’est sûr ils n’ont rien fait. Ce qui est vrai c’est que depuis 2014, le marie et sa nouvelle équipe n’ayant pas de projet, une administration complètement désorganisée, par les changements de cadres, de DRH, d’élus mêmes, les recrutements de contractuels à tour de bras, pas de capitaine dans le bateau, des cas avérés de maltraitance, ils ont perdu leurs repères .. Hélas, on cherche à monter la population contre les employés municipaux. On me rapporte en plus que Mme « participation citoyenne, démocratie participative » fait photographier les grévistes (à confirmer). Avec toutes ces menaces directes et indirectes, ces dénigrements, je me demande jusqu’à quel point nous ne sommes pas dans le cadre d’une atteinte au droit de grève ? Vérifions les jurisprudences et la loi..

32.Posté par Syndicats comme ça dehors le 05/04/2018 22:17 (depuis mobile)

Ou sorte la Possession vraiment "jean"? Le bone commentaire pli hau i deranze pa ou comme par hasard. T pa besoin fé la grève avant puisque t achète demoune. Un peu la terre par si, i vend terrain pas chère camarade. I embauche 2 3 pou arête crier

33.Posté par Syndicats comme ça dehors le 05/04/2018 22:23 (depuis mobile)

C pa la grève i deranze. C le bone syndicat la Possession ki coné rienk zot l''intérêt personel. Ma coz pou le bone zagents ma pa coz pou le bone syndicats donc "jean" change pa le conversation. Di pa set ma pa di. C ou ki resemb a 1nervi de la plume

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter