Océan Indien

L'appel à l'aide de deux enseignants venus de Mayotte

Vendredi 22 Février 2013 - 06:34

L'appel à l'aide de deux enseignants venus de Mayotte
Un couple de deux enseignants, Thomas et Isabelle, venus de Mayotte et installés dans la Creuse avec leurs enfants depuis deux ans, n'ont toujours pas trouvé une école où enseigner, étant toujours rattachés à l'académie de Mayotte comme le révèle le site France 3 Limousin.

Ils assurent que le département de la Creuse est prête à les accueillir au niveau professionnel, mais que tout bloque du côté de l'île aux parfums. Tenus dans le flou le plus complet par l'académie de l'île aux parfums depuis deux ans, qui ne communique pas avec eux, ils ont décidé d'agir.

Thomas envisage d'entamer une grève de la faim sous les fenêtres du ministère de l'Education nationale prochainement afin de faire bouger les lignes.
S.I
Lu 2368 fois



1.Posté par Flou le 22/02/2013 05:04

commentaire de: roger•il y a 10 heures (source limousin.france3.fr)
C'est un peu facile, venir passer un concours à Mayotte (niveau bac+2 ), qu'il n'aurait jamais obtenu en métropole. Il y a je pense un prix à payer : donner au moins quelques années de ton temps aux enfants mahorais qui ont rudement besoin d'enseignants comme toi. Tu n'es pas le seul dans cette situation, mais obtenir le diplôme à Mayotte à un prix, sinon pourquoi es-tu venu le passer ici? plus facile?
Pour Zinfos, votre article est flou. Un simple copier/coller, un enfant de CP ferait mieux !

2.Posté par PFFFF le 22/02/2013 07:32

Le vice rectorat fait bien de ne pas les laisser partir aussi facilement car ils ont pris la place de gens qui auraient voulu rester à Mayotte pour les élèves mahorais. Ils ont été formés pendant deux ans et ont été payés durant ces deux ans. La moindre des choses c'est d'effectuer un certain nombre d'année sur le territoire avant qu'on le laisse partir. Sinon on devra faire comme dans certaines régions où la préférence locale est une critère de sélection. C'est la moindre des choses.

3.Posté par noe le 22/02/2013 08:39

Profs au rabais , on n'en veut pas ... Qu'on les laisse à Mayotte !

Je ne veux pas qu'ils viennent enseigner à la Réunion ...Je veux des profs avec au moins Master 2 pour mes enfants ....

4.Posté par PFFFF le 22/02/2013 11:03

Noe vous êtes niais de chez niais, je suis enseignant de Mayotte et beau nombre de Réunionnais viennent passer leur concours ici et y sont formés. Comment osez-vous porter un jugement sur les enseignants de Mayotte parce qu'ils n'ont pas été formé chez vous ? Pour qui vous prenez-vous ? Si vous aviez mieux à faire vous ne passerez pas votre temps à publier des choses pareilles. Je suis sûr que vous êtes fier de vous pauvre con !!! Vous croyez que nous n'avons pas de Master ? Qu'en savez-vous ? Vous êtes pitoyable ! J'espère ne pas être censuré car ce monsieur mérite ce que je lui dis.

5.Posté par L''''Ardéchoise le 22/02/2013 13:16

Ils voulaient y aller, ils n'avaient qu'à y rester !
Trop facile d'aller passer le concours dans les îles où les critères de sélections sont plus simples .
Ils veulent un poste, ils n'ont qu'à accepter le 9 cube, qui n'a guère de volontaires !
La France métropolitaine manque cruellement d'enseignants, mais pas partout, il faut donc accepter les impondérables.

6.Posté par Ahmed le 22/02/2013 15:21

Concours passé à Mayotte, poste à Mayotte, trop facile d'aller pleurnicher après avoir tenté de détourner la loi.

7.Posté par Evaluna le 23/02/2013 12:43

Sont ils vraiment venus à Mayotte passer leur concours?

8.Posté par Boa Bill le 23/02/2013 16:32

Ils ont du travail à Mayotte ! Pourquoi avoir refusé ce travail à Mayotte ?

Bertel de Vacoa

9.Posté par AUDREY le 25/02/2013 10:26

noé j'ai fait un super parcours scolaire et pas tous mes profs avaient des masters!!!bien sur tu connais toujours tout sur tout!!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >