Courrier des lecteurs

L’antinomie de Macron : La société post-croissance

Jeudi 15 Juin 2017 - 11:40

"Nous ne cherchons pas des voix, nous ne cherchons pas à nous asseoir dans ce fauteuil plein de méchanceté, car notre lutte est pour la vie. […] Nous nous battons pour la vie et la défense du pays, l’eau et les arbres qu’on est en train de tuer et que nous voulons conserver, soigner, et recouvrer... " Cette citation est de Maria de Jesus Patricio Martinez (dite Marichuy), 54 ans, candidate d’un front indigène et altermondialiste à la prochaine Présidentielle au Mexique. Cette va-nu-pieds commence sa carrière politique en 1994, une interminable bataille pour la santé publique, la culture et la langue indigènes, les femmes, contre les machistes et les puissants. Sept principes dirigent son action, dont : proposer sans imposer, convaincre sans vaincre, construire sans détruire, représenter sans supplanter, servir sans se servir.

La ligne de conduite de Marichuy devrait inspirer nos politiciens si peu ancrés dans la réalité de leur Terre. La citation peut être digne d’un mot d’ordre de la post-croissance, une société sans hubris, sans publicité, sans crédit à la consommation, bref tout ce qui fait du capitalisme une surconsommation planétaire. Et le parti libéral, la République en Marche, récemment mis au pouvoir lors des élections présidentielles et législatives en France, et sa politique néo-libérale qui va dans le sens de cette surconsommation, celle qui fait que le jour du dépassement est de plus en plus proche du début de l’année, lorsque nous dépassons les capacités de restauration de la planète, ce parti libéral est l’exact opposé de la pensée de Marichuy. Pendant les 5 ans qui viennent, nous regarderons un petit peu plus chaque jour la destruction de notre niche. Hulot n’en pourra mais. Foin des défaites électorales, il nous faut reconstruire une pensée, une idéologie qui tende à la protection de ce qui fait que la VIE EST.

Le PS meurt de sa vétusté, LR de sa rigidité et de ses vices, le FN ancré dans un dogme éloigné de l’esprit français, le renouveau incarné par Macron séduit, mais surtout son succès est lié au rejet du reste. Nous déchanterons bien assez vite pour nous apercevoir que la politique libérale préconisée, celle qui nous amène dans le mur de la finitude planétaire, est la même que les précédentes : celle du confort personnel, de la consommation à outrance, et in fine du catastrophisme annoncé. Et pourtant : la société du convivialisme est déjà pensée (entre autres par Edgar Morin), la sobriété, l’efficacité et l’utilisation des énergies renouvelables déjà chiffrées (le scenario négaWatt), les villes en transition existent réellement. Il y a donc bien moyen de faire autrement. C’est ce que prône AID (www.aid97400.lautre.net) depuis 14 ans, et nous ne sommes pas seuls. Les partisans d’un autre monde, les altermondialistes, Alternatiba, toutes les associations prônant la frugalité, le retour à une économie locale, circulaire, une production agricole saine sans pesticides ou autres engrais de médiocre qualité, une santé publique basée sur la prévention, se retrouvent dans cette a-croissance. Plutôt que la destruction de notre habitat. Oui, un autre monde est possible. Il suffit de le vouloir.
 
Dr Bruno Bourgeon, président d’AID, inspiré de Charlie-Hebdo n°1298
 
Zinfos974
Lu 433 fois



1.Posté par Miro le 15/06/2017 15:55

Oui, un autre monde était possible ! nous l'avions à portée de main avec le FN et nous ne l'avons pas voulu ... tant pis pour nous, cessons de pleurer et buvons la coupe jusqu'à la dernière goutte

2.Posté par pittbull974 le 15/06/2017 20:17

@ Miro - post 1

Nous l'avions à portée de mains plutôt avec les Insoumis mais ce n'est peut-être que partie remise. Je me demande bien ce que fait Hulot dans ce système contraire aux principes énoncés dans le courrier du Dr Bruno Bourgeon. A mon avis,il serait souhaitable qu'il fasse sa valise pour ne pas perdre sa notoriété.

Trois citations de chefs indiens :

"On ne doit pas vendre la terre sur laquelle un peuple marche" - Crasy Horse

" Quand ils auront coupé le dernier arbre, pollué le dernier ruisseau, pêché le dernier poisson, alors ils s'apercevront que l'argent ne se mange pas." - Sitting Bull

" Lorsque les hommes crachent sur la terre, ils crachent sur eux-mêmes." - Seattle

3.Posté par klod le 15/06/2017 20:39

"Le PS meurt de sa vétusté, LR de sa rigidité et de ses vices, le FN ancré dans un dogme éloigné de l’esprit français, le renouveau incarné par Macron séduit, mais surtout son succès est lié au rejet du reste"

pas faux, juste analyse, .mais bon , on se contente de peu, A FORCE, en ce bas monde .et c'est déjà bien !

EN MARCHE !

4.Posté par pittbull974 le 16/06/2017 12:06

EN AVANT MARCHE ! ça me rappelle mon adjudant-chef.
Lors d'une marche, j'ai bêlé. J'ai écopé de 4 jours de prison "pour avoir imité le cri du mouton dans les rangs".
(Cela s'est passé en 1967 quand j'effectuais mon service militaire à Bayonne).
Pourtant Albert Einstein a écrit "Pour être irréprochable parmi une communauté de moutons, il faut avant toute chose être soi-même un mouton.", mais mon adjudant-chef ne s'appelait pas Macron.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Septembre 2019 - 17:51 Lettre ouverte à Didier Robert