MENU ZINFOS
Culture

L’angoisse de la feuille blanche : késako ?


Par Gilette Aho - Publié le Lundi 29 Octobre 2018 à 09:24 | Lu 549 fois

« L’écriture est la peinture de la voix » disait Voltaire. Si l’écriture est l’art de fixer sa pensée, bon nombre d’amateurs en herbe vous le diront : la page blanche est une angoisse passagère… des fois ! Il est aisé de tordre le cou à ce cliché célèbre et inexact !

Quoi dire ? Comment écrire ? Quelles explications donner ? Chaque idée est un germe qui ne demande qu’à croître avec des soins particuliers !

Ca y est vous avez décidé de participer à la seconde édition du concours de la correspondance. La consigne est pourtant claire mais vous avez du mal à vous mettre dans la peau d’un esclave d’il y a quelques siècles…

D’abord, posez-vous des questions et vous obtiendrez des réponses ! C’est aussi simple comme « bonjour ! ».

Le principe donné facilite la rédaction de la lettre. L’utilisation du « je » (la première personne du singulier) vous permet de vivre  en direct la vie de Mario. Tout ce qu’il a vécu c’est à travers « vos yeux ». Vous vous identifiez à Mario.

Pour cela, planifiez le nombre de questions au nombre de paragraphe que vous souhaitez écrire. Des questions précises auxquelles vous répondrez par quatre à cinq phrases.

Puisque vous être Mario (le narrateur) vous conservez une certaine distance par rapport aux faits qui se déroulent. Des réflexions, des jugements viennent au fil des questions et aussi de votre imagination. L’inspiration vient parfois des situations propres de notre existence : Mario est un être en exil, jeune, travailleur (il a su tailler dans du bois une petite vierge) indépendant et rebelle? (certainement puisqu’il s’est fait la belle).

L’écriture est une forme particulière d’artisanat. Ne jugez pas vous-même votre travail. Demandez à une personne de votre entourage de vous relire. Donnez-vous du temps avant de poster votre lettre à nos membres du jury.

Cette année, Albert Jauze, Historien reste le président du comité. Delphine Bidois bibliothécaire poursuit l’aventure. Deux nouveaux membres les accompagneront : Patrick Booz artiste-peintre et Stéphanie Olivieri passionnée d’écriture et de lecture.

PS : et si l’angoisse de la page blanche se poursuit : replongez vous dans la lecture d’un livre sur l’esclavage. Celui de F. Regent, G. Gonfier, B. Maillard vaut le détour : Libres et sans fers – Paroles d’esclaves au temps de Bourbon.
 
PRINCIPE
Une lettre retrouvée près de sa dépouille sous des bougainvilliers. Il tenait dans une main une petite Vierge Noire. La lettre commence ainsi 
Je suis Mario. J’avais 13 ans. Je vivais heureux dans mon village là-bas. J’ai été capturé par des hommes méchants. Je suis arrivé à Bourbon au fond d’un navire qu’ils appellent négrier… J’entends des chiens aboyer, les chasseurs sont à ma recherche.  Il faut que je vous raconte….
Informations et règlement :
http://aparmedia.wixsite.com/appel



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes