Faits-divers

L'ancien policier qui a tué sa femme: "Elle est morte indépendamment de ma volonté"

Lundi 4 Juin 2018 - 17:52

L'ancien policier qui a tué sa femme: "Elle est morte indépendamment de ma volonté"
Il a gardé le silence. Pas seulement pendant son procès aux assises ces 1er et 4 juin, mais depuis son crime le 26 février 2016 au Port. Ce refus d’expliquer son acte – même à son avocat-, c’est peut-être la raison derrière ce verdict : la perpétuité pour le meurtre de sa femme, Jocelyne, qu’il a poignardée à deux reprises dans le coeur. Les quelques mots prononcés par Alain Payet, 68 ans, ont donc été notés, enregistrés, scrupuleusement analysés. Et le peu qu’il ait dit, ne joue pas en sa faveur.
 
"J’ai tué ta sœur", annonce-t-il au téléphone juste après le drame. "J’ai piqué ma femme", à la police. "Elle me faisait chier, la baraque était dégueulasse et elle était toujours sur Facebook", dans le fourgon. Puis les mois passent, l’enquête avance. Et là, Alain Payet change de version. L’accusé qui avait déjà fait deux tentatives de suicide, tente d’expliquer qu’il en avait fait une troisième en la présence de sa femme qui s’était emparée du couteau et s’était poignardée elle-même. Il valait peut-être mieux se taire. Mais il maintient cette version. Ces dernières paroles avant le délibéré : "Je suis désagréablement surpris des propos contre moi". Il poursuit : "Jocelyne était serviable, gentille, je suis meurtri à jamais". Il évoque ses tentatives de suicide, comme pour rappeler la supposée troisième, puis termine : "Elle est morte indépendamment de ma volonté. Je ne suis pas un criminel".
 

Un cas très rare, voire une première en France
 

"Il rate ses suicides mais pas ses crimes", déclare l’avocat des proches de Jocelyne, Jean-Jacques Morel. Pas de pitié pour cet ancien policier récidiviste criminel condamné en 1996 pour viol – sur les filles de sa femme, âgées de 8 et 11 ans. Il explique l’acte d’Alain Payet : "À cause de sa jalousie démoniaque. Lui a le droit de semer partout, de butiner, mais sa femme non". En effet, après avoir appris qu’il faisait des avances à sa sœur et ses nièces, Jocelyne aurait pris de la distance et aurait eu un amant avec qui elle parlait sur Facebook. Son mari ne l’aurait pas supporté.
 
Difficile donc de ne pas envisager la réclusion à perpétuité. Les circonstances aggravantes que sont sa récidive et sa relation avec la victime ne peuvent qu’alourdir la peine et en plus… C’est un ancien policier du Port. "Celui qui a choisi d’être un outil, une exemplarité de la loi", rappelle l’avocat général, qui se retrouve deux fois devant la cours d’assises. "C’est du jamais vu, pour moi en tout cas. Dans l’histoire de la France, même, ce serait bien rare". Et il n’oublie pas la première affaire, où le comportement de l’accusé a été quelque peu similaire : "Il les traite de petites putes, de salopes et que pour préserver leur image, il avait fait un pacte de silence avec la plus grandes des fillettes, avant de crier au complot".
 
Son avocat, Julien Barraco, a plaidé aussi bien qu’il le pouvait, demandant aux jurés de juger l’homme et non le tableau noir que l’on peint d’un accusé qui ne dévoile rien. "Il a fait un choix, de ne jamais expliquer ce geste (…) ça peut énerver et on le regarde d’une certaine manière mais il faut respecter ce choix". Un homme qui n’avait que Jocelyne et au moment de la perdre, aurait perdu le contrôle. Et lui a ôté la vie.

Soe Hitchon - soe.hitchon@zinfos974.com
Lu 8271 fois



1.Posté par olive le 04/06/2018 18:33

Beurk, quel sinistre individu.
LUI.
le reste, c'est de la merde.
Je ne suis même pas sûr que le diable en voudrait en enfer.

2.Posté par JMR974 le 04/06/2018 18:41

A l'insu de son plein gré ?

3.Posté par Choupette le 04/06/2018 19:04

Bravo Soe.

Article bien torché, comme d'hab'.

4.Posté par Rakoto le 04/06/2018 19:38

Le pauvre maintenant il est seul peut être qu'il dit vrai
J'espère qu'il a fait appel et qu'il sera acquitté qui sait?
Un moment d'égarement ça arrive..

5.Posté par KoKodir le 04/06/2018 21:12

L'explication de son avocat fait pitié... Cet homme ne se contente pas d'avoir tué et violé, il a le toupet de jouer les divas !

6.Posté par môvélang le 04/06/2018 22:41

""""""""""""""""""""""""""""" 5.Posté par KoKodir le 04/06/2018 21:12

L'explication de son avocat fait pitié...""""""""""""""""""""""""""""""""


L'explication de tous les avocats qui défend des assassins ou des violeurs etc fait pitié... toutes des saintes ????????????????,,


"""""""""""""""http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/06/03/97001-20180603FILWWW00076-bouches-du-rhone-une-femme-tue-sa-belle-mere-et-poignarde-son-mari.php"""""""""""""""""

7.Posté par yabos le 04/06/2018 23:04

C'est ce qu'on appelle un vrai salaud. Aucun remord.Dire qu'il a sévi dans la police pendant des années .

8.Posté par citoyen le 05/06/2018 06:34

Un homme qui décide de tuer sa femme est un meurtrier : ancien de ..........ou pas ancien de...............il ira croupir en prison car c est un malfaisant......................



9.Posté par candide le 05/06/2018 07:00

Des fois, il vaudrait mieux se taire que d'en rajouter... mais on est dans une société où tout se discute, tout se plaide, tout s'oublie.... malheureusement... J'appelle ça un manque de respect, d'oser parler encore après....

10.Posté par cmoin le 05/06/2018 10:07

Il n'aurait jamais dû être remis en liberté.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >