Faits-divers

L'analyse détaillée de l'attaque mortelle de requin survenue à Saint-Leu

Le jeudi 9 mai, Kim Mahbouli, un surfeur de 28 ans, est décédé des suites d'une attaque de requin à Saint-Leu. Le Centre de ressources et d’appui pour la réduction du risque requin avait promis de publier une analyse détaillée des circonstances de l’attaque :

Lundi 13 Mai 2019 - 21:12

Une description du contexte de l'attaque a été établi. 6 personnes se trouvaient à l'eau dans un premier temps puis 4 au moment de l’attaque (3 surfeurs et 1 kayakiste). Le temps passé à l’eau avant l’attaque est quant à lui inconnu.

2 personnes étaient présentes dans un rayon de moins de 10m au moment de l’attaque, la victime n'était donc pas isolée. Le surfeur présentait des blessures au mollet, à la cuisse, et à la main gauches. 

Un requin-bouledogue d’environ 2,5 m responsable de l'attaque

Le requin responsable de l'attaque est un requin bouledogue. Les lésions constatées sur le corps sont compatibles avec la prédation par un requin bouledogue (Carcharhinus leucas) d’environ 2,5 mètres de longueur totale, précise le CRA. 

Si le surfeur ne portait pas d'équipement de Protection Individuelle, les deux autres surfeurs étaient porteurs de bracelets NoShark. Il n'y avait pas de pêcheurs dans la zone. Il a été par ailleurs établi l'absence de déchets potentiellement attractifs.

Le CRA détaille :

Dans l’après-midi, jusqu’à 6 personnes ont été présentes sur le spot de la gauche de Saint Leu. Vers 16h30, 4 personnes étaient à l’eau au moment de l’attaque : 3 surfeurs et 1 kayakiste. 2 personnes se trouvaient au bowl, deux autres au peak. Juste avant l’attaque, la victime a été rejoint au peak par un second surfeur qui se trouvait à quelques mètres de distance. Les deux hommes étaient assis sur leurs planches et regardaient vers le large lorsque l’attaque s’est produite, sans signe avantcoureur. La victime a été happée et maintenue au fond par un requin qui, en position verticale, battait de la queue en surface.

Une fois remontée en surface, la victime a été prise en charge par le deuxième surfeur présent qui a nagé vers lui pour tenter de le ramener au bord. Alors qu’ils nageaient en direction de la côte, une vague puissante a déferlé et séparé les deux hommes. La victime ayant perdu connaissance, elle a rapidement dérivé et a été emportée par un courant puissant vers le Nord.

Les tentatives de récupération du corps de la victime par les surfeurs présents sur site ont été vaines. Les services de secours ont été appelés vers 16h35. Le corps de la victime a pu être récupéré par la cellule nautique des pompiers avec l’appui d’un hélicoptère peu après.

De la houle et une turbidité de l'eau "moyenne"

Le CRA poursuit son analyse en évoquant les conditions environnementales et la zone dans laquelle le surfeur évoluait : 

Suite au passage d’un front de houle australe, la houle est croissante depuis 2 à 3 jours sur le site pour atteindre son apex le 9 mai avec une Hs de 3.6m au large, orientée Sud. Le vent est également présent, d’orientation Sud-Est, et s’accélérant sur la côte ouest au niveau de Saint Leu. Le temps est sec et les ravines ne coulent pas. D’après les témoins présents sur site, la visibilité était plutôt bonne au niveau du bowl. Au niveau du peak, lieu de l’attaque, l’eau était plus chargée en particules et la visibilité était plus réduite. 

La victime pratiquait le surf au moment de l’attaque, hors ZONEX. L’attaque a eu lieu à l’intérieur de la réserve nationale marine de La Réunion.

Pas de programme de pêche de prévention déployé au cours des 2 dernières semaines

Concernant les actions de préventions menées au cours des mois précédents, le programme de pêche de prévention se déploie toute l’année sur le littoral de la commune de Saint Leu, avec deux techniques complémentaires : des Palangres Verticales à Alerte de Capture (PAVAC) et des Palangres Horizontales de fond (PHF). Les déploiements opérationnels se réalisent du lundi au vendredi à proximité du spot de surf de la gauche, mais également au niveau du spot de la tortue, à la pointe des châteaux et plus au sud en face du cimetière de Saint Leu.

Le CRA précise toutefois : "compte tenu des mauvaises conditions météorologiques présentes sur les côtes ouest de La Réunion (houle et vent fort), le programme de pêche de prévention n’a pas pu se déployer normalement sur le site de Saint Leu lors des deux semaines précédant l’attaque. Depuis le 24 avril, une seule opération de PAVAC a pu être réalisée dans la nuit du 2 au 3 mai sur le site".

Pour rappel, une page web permet aux usagers de s’informer sur les opérations de pêche en temps réel : http://www.info-requin.re/la-carte-des-operations-de-peche-en-temps-reel-est-a793.html

Dispositif post-attaque : Un requin prélevé, l’analyse de son contenu stomachal n’a rien révélé

Suite à l'attaque mortelle - comme le prévoit le dispositif défini par l’Etat en 2013 et déclenché par le Préfet -  des opérations de pêche ciblées ont été menées. 5 PAVAC ont été déployées sur site pendant 72h entre le vendredi 10 et le lundi 13 mai au matin. Une opération de PHF a été déployée sur site le vendredi 10 mai. Au cours de ces opérations, 1 requin bouledogue femelle de 2.50m et 113kg a été prélevé sur une PAVAC, dans la première nuit de déploiement entre le vendredi 10 et le samedi 11 mai, à 1h du matin, à proximité immédiate du peak du spot de surf de la gauche de Saint Leu. 2 prises accessoires ont été capturées et relâchées vivantes après marquage externe lors de toutes ces opérations : un barracuda (20kg) et une carangue (35kg)

Le requin pêché le 11 mai 2019 correspond à la description de l’animal potentiellement impliqué dans l’attaque et décrit dans le rapport d’expertise du médecin légiste après analyse du corps de la victime (requin bouledogue d’une taille de 2.50m). Après dissection de l’animal, l’analyse de son contenu stomachal n’a rien révélé, indique le CRA.

Le rapport complet est disponible en suivant ce lien
Zinfos974
Lu 13713 fois




1.Posté par A mon avis le 13/05/2019 22:36

https://www.sudouest.fr/2019/05/13/landes-belle-frayeur-apres-la-visite-d-un-requin-en-bord-de-plage-a-seignosse-6068650-3551.php

2.Posté par Buster Keaton le 14/05/2019 00:08

Cette analyse purement clinique fait froid dans le dos...

3.Posté par oliv le 14/05/2019 04:47

Les gros titres devraient être "La Réunion 400 morts sur la route en 8 ans" "La Réunion des dizaines de femmes battues à mort en 8 ans" mais non on titre "La Réunion 11 morts suite à des attaques de requins en 8 ans" Que d'énergie, d'analyses sur un microcosme Evidemment une analyse aussi pointue sur chaque accident de voiture n'est pas "vendeur". Triste constat.

4.Posté par TICOQ le 14/05/2019 07:43

ouais, rien de neuf, encore un requin pêché pour RIEN. Ce qui fait froid dans le dos c'est surtout l'imprudence, pour ne pas dire l'inconscience des gens qui se mettent à l'eau malgré les interdictions, les mauvaises conditions météo et à une heure réputée dangereuse...

5.Posté par Dorian le 14/05/2019 08:30

C'est clair et précis.C'est pas du journalisme, c'est mieux, c'est de la bonne info.

6.Posté par Didam le 14/05/2019 09:07

L'analyse est beaucoup plus simple : le surfeur s'est mis à l'eau au mépris de toutes les règles de sécurité et toutes les recommandations des autorités. Sauf que là, il n'y avait pas de militaire dispo pour donner sa vie pour sauver celle d'un inconscient.

7.Posté par gros male le seule et l unique le 14/05/2019 09:21 (depuis mobile)

bonjour à toutes et a tous quel analyse depuis tout petit nos chère grands parents nous interdise d allé baigné a tel endroit où tel endroit aujourd hui je comprend pourquoi,et vs venus d ailleurs vs croyez que tous et permis voila le résultat .

8.Posté par André le 14/05/2019 10:00

Il y a des termes et sigles que je ne comprends pas : ZONEX, bowl, peak.. Y avait-il interdiction de se baigner ou non ?

9.Posté par L'Ardéchoise le 14/05/2019 11:19

"le surfeur présentait des blessures..."
Comment pourrait-il y avoir quelque chose dans le contenu stomacal du requin s'il n'a pas mangé la jambe, mais l'a mordue ?

8 - celui ou celle qui a écrit l'article connaît visiblement bien le monde du surf...

10.Posté par Bertel de Vacoa le 14/05/2019 11:46

Juste envie de vomir à voir cette énième exploitation ... publiée par Zinfos974... de la mort d'un surfeur !
Le commerce et la publicité n'expliquent pas tout ! ... ou alors expliquent TOUT pour se faire de l'audience .... en surfant sur ... un fait-divers dramatique !

11.Posté par vince le 14/05/2019 12:11

au lieu d'analyser le comportement du requin analyser plutot les comportements inconscient des surfeurs!!!!

12.Posté par Choupette le 14/05/2019 12:15

Excellent article. Il faudrait l'afficher partout autour de l'île, dans toutes les langues et les sabirs parlés sur la planète - sur les autres aussi d'ailleurs, on ne sait jamais. Sinon, agrémentez le message de pictogrammes pour les aliens ... .

Pour ceux qui outrepasseraient ces avertissements, les assurances ont là de quoi voir venir ... .

Donc, le requin chope et maintient sa proie sous l'eau ... pour la noyer.

Enfin, vu les chances infimes d'échapper à ce prédateur, mieux vaut faire trempette au bord, et s'abstenir d'aller jongler en mer. CQFD.

13.Posté par Choupette le 14/05/2019 13:03

Matière à réflexion :

https://jack35.wordpress.com/2019/05/14/un-ancien-soigneur-de-marineland-raconte-lenfer-en-captivite-des-orques-video/#comment-124664

14.Posté par pipoteur le 14/05/2019 13:48

@post3: 400 morts en 8 ans dont ZERO sur la route du littoral! On pourrait même ajouter 650 en 13 ans date du dernier mort par éboulis!
Statistiques à transmettre aux fanatiques pro Didier Robert qui cautionnent la réalisation d'une route qui va ruiner les finances de la Région! Alors que les autres routes sont beaucoup plus dangereuses....

15.Posté par Tristan Lefebvre le 14/05/2019 14:57 (depuis mobile)

Je ne comprend rien. Je suis un animaliste requiniste qui adore les requinounours. Je regarde la télé, fumé des clopes, boit des dodos. Je risque l'avc ! Ou l'acv. Ou le cancer. Je donne des leçons au monde entier. Interdit ! 🥴🥴

16.Posté par Fredo974 le 14/05/2019 16:22

POST 14 PIPOTEUR :

Qui pipote hors sujet ....
Tu es touché par une girondite chronique ?

17.Posté par Bleu outre mer le 14/05/2019 16:58

3.Posté par oliv
Assez d'accord avec vous et nous n'interdisons pas les voitures, couteaux....
10.Posté par Bertel de Vacoa
Completement d'accord avec vous.........

18.Posté par Michel BARET le 14/05/2019 19:35

Des Kitesurfeurs tombent nez à nez avec un requin ... dans les LANDES ! Vite il faut massacrer tout les requins du coin car les surfeurs qui sont parti de la Réunion pour la cote landaise doivent l'avoir de travers LOL

19.Posté par Dionysien le 14/05/2019 21:16

Merci à post 13 (Choupette ) pour la vidéo , j'ai déjà été au zoo , vu un spectacle avec des mammifères marins, regardé les numéros avec des animaux au cirque .Autrefois , j'admirai ces "shows", mais maintenant que j'ai pris conscience de l'envers du décor , je les boycotte et j'espère que de plus en plus de personnes avec de la bienveillance agiront ainsi .Je suis pour des parcs animaliers de sauvetage et pour la préservation de leur environnement .Dans la Rome antique , on mettait des êtres humains à mort pour le plaisir d'autres humains !

20.Posté par Michel BARET le 14/05/2019 21:34

Documentaire de France 5 Quand les requins attaquent..
https://www.youtube.com/watch?v=gBRpAmMvW0w

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie