MENU ZINFOS
Communiqué

"L’alternance, la voie royale vers l’emploi des jeunes"


Pour construire des réponses adaptées aux besoins des branches professionnelles, des entreprises et des jeunes, et instaurer un mode de coopération dynamique et durable entre tous les acteurs régionaux de l’alternance, Opcalia a organisé la première édition des Master Classes de l’Alternance de La Réunion. Près de 200 décideurs économiques et politiques (représentants de l’État, de la Région Réunion, partenaires sociaux, entreprises, CFA, organismes de formation, partenaires de l’emploi et de la formation, jeunes, tuteurs...) se sont réunis au Musée Stella Matutina.

Par Zinfos974 - Publié le Mercredi 4 Octobre 2017 à 11:29 | Lu 844 fois

"L’alternance, la voie royale vers l’emploi des jeunes"
"L’enjeu des Master Classes de l’Alternance est simple. 50% des jeunes Réunionnais de moins de 26 ans recherchent un emploi. Et 80% des jeunes en alternance trouvent un emploi pérenne", confie François Haquin, Directeur d’Opcalia Réunion.

"Concept lancé en 2015, les Master Classes de l’Alternance ont pour objectifs de promouvoir l’alternance sous toutes ses formes (contrat de professionnalisation, contrat d’apprentissage), valoriser les bonnes expérimentations au niveau territorial et trouver et construire ensemble toutes les initiatives permettant l’insertion durable des jeunes réunionnais(es) dans leur premier emploi. Nous entendons démontrer que l’alternance est un bon choix pour les jeunes et les entreprises. Le jeune bénéficie d’une formation financée par l’entreprise et son Opca. Pendant cette période de formation, il est rémunéré, bénéficie d’une véritable expérience professionnelle et se constitue un premier réseau relationnel professionnel. Et les entreprises trouvent et adaptent les compétences dont elles ont besoin", précise Marie Russo, Présidente d’Opcalia.

Les deux tables rondes organisées lors de ces Master Classes ont permis de faire émerger de nombreuses pistes de travail dans divers domaines : sensibilisation et la promotion de l’alternance, mutualisation des bonnes pratiques, moyens à mettre en œuvre pour lever les freins au développement de l’alternance... Les acteurs se sont retrouvés autour de valeurs partagées et d’une volonté forte de poursuivre ce travail de réflexion en commun au service des jeunes, des entreprises et du territoire.

"Afin de revaloriser l’image de l’alternance, nous avons lancé une opération de séduction auprès des parents, par l’élaboration d’un Guide du routard de l’alternance, un vrai compagnon de route élaboré avec les éditions Hachette. Ce Guide donne toutes les clés de l’emploi par l’alternance aux jeunes et à leurs parents. Ce Guide du routard connait un franc et beau succès à ce jour. Gageons que bon nombre d’opérations seront réalisées pour achever de convaincre que l’alternance est la voie royale vers l’emploi des jeunes", conclut Marie Russo.




1.Posté par MICHOU le 04/10/2017 12:53

Oui sauf qu'un jeune homme sérieux cherche désespérément une alternance bts gestion que j'ai relayée, aucune réponse

2.Posté par klod le 04/10/2017 14:43

l'Allemagne a choisi depuis longtemps de valoriser l'alternance et les apprentis ............ la France encore à la traine ?

3.Posté par PATRICK CEVENNES le 04/10/2017 20:23

fukcd473
Les entreprises injectent chaque année aux travers de leurs cotisations FCP 35 milliards d'euros dans la cagnotte. Seul HIC, 15 milliards d'euros financent les plan de formation. Les 20 milliards sont détournés par les 76000 centres de gestion (OPCA et compagnies) et les syndicats. La CRC a déjà mis le doigt dessus. Espérons que le Dandy Macron va s'occuper de ce dossier comme il l'a indiqué dans sa campagne.

Sinon, je serai curieux de savoir d'où il sort les chiffres le Enden Park de la Réunion.
Les étudiants en BTS tertiaires, formation initiale ou alternance, galèrent pour trouver des entreprises pour effectuer leurs périodes de stage. Et quand ils en trouvent je ne vous explique pas la qualité desdites entreprises.
Pour les alternants l'issue est cousue d'avance, sauf pour ceux qui sont dans l'entreprise familiale, rare malgré tout, diplôme ou non en poche les entreprises n'embauchent pas. Certains de ces étudiants qui ont déroché le diplôme poursuivent à l'IAE, à la fac voir dans ces centres qui proposent un niveau Licence. D'autres partent à l'aventure en Métropole ou ailleurs. Le reste, pas besoin de vous faire un dessin.

Et puis il faut arrêter de vouloir faire croire que la formation, plan 500000 formations, ou emprunt de 15 milliards pour le plan Macron, d'ailleurs pourquoi emprunter 15 milliards, il suffirait de demander aux centres de gestion et aux syndicats de rembourser ce qu'ils détournent depuis des lustres, résorbera le chômage de masse à la Réunion et en Métropole. 164000 chômeurs ici. Même s'ils suivent une formation les entreprises ici ne pourront jamais prétendre créer 164000 postes. Même raisonnement pour la Métropole.

2.Posté par klod le 04/10/2017 14:43
Il serait peut-être temps d'arrêter de citer Deutschland über alles ! Si le taux d'emplois là-bas est d'environs de 75%, à peine 42% en France, l'Allemagne a créé les petits jobs à mi-temps à 4 €/h. On applique ceci en France c'est la Révolution. Mdr !

4.Posté par MICHOU le 04/10/2017 22:15

Les entreprises ne peuvent embaucher tout le monde d'autant plus qu'elles privilégient le non local

5.Posté par MICHOU le 05/10/2017 18:32

Oui sauf qu'un jeune homme sérieux cherche désespérément une alternance bts gestion que j'ai relayée, aucune réponse

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes