MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

L’affaire Fabius ou la justice à pas de tortue


Par André Pouchet - Publié le Mercredi 16 Décembre 2015 à 14:25 | Lu 375 fois

L’affaire Fabius ou la justice à pas de tortue

Le pauvre Laurent Fabius n’est bien sûr pas responsable des malversations et des turpitudes de son rejeton, Thomas, lequel vient d’être, on le sait, placé en garde à vue pendant une journée, puis a été (provisoirement ?) relâché, en attendant la suite des investigations et des procédures engagées contre lui.

Là où il y a cependant scandale, c’est que tout cela qui éclate aujourd’hui est connu depuis plusieurs années et que, au lieu de "diligenter" la procédure judiciaire ouverte à son encontre comme s’il s’était agi de n’importe quel quidam appartenant au vulgum pecus, on doit constater – c’est tout à fait flagrant ! – que le gouvernement s’est arrangé, d’une façon ou d’une autre, pour faire traîner les choses, pour mettre l’affaire en attente, cachée dans un coin écarté du frigidaire, afin que l’autorité de papa Fabius ne risquât en rien d’être éclaboussée. C’est que celui-ci avait un rôle à tenir dans le grand cirque publicitaire organisé par Hollande à l’occasion de la COP 21 (lequel cirque n’a d’ailleurs apparemment pas passionnée les foules, lesquelles foules sont, à juste raison, plus préoccupées par le terrorisme islamiste que par le réchauffement de la planète !).

Le rideau maintenant retombé, sa mission de M. Loyal dûment accomplie, Fabius va pouvoir se retirer discrètement de la scène. Il est question, parait-il, de le recaser au conseil constitutionnel. Il mérite bien ça ! Dans cette confortable sinécure, il pourra en effet se reposer de ses fatigues et se consoler de ses cuisants échecs de ministre des Affaires Étrangères. Il aura été, en effet, en concurrence avec Kouchner, un des pires occupants du Quai d’Orsay que l’on ait connu depuis bien longtemps.

Notre très clairvoyant ministre a paru constamment naviguer à l’aveuglette, n’hésitant pas à se dédire d’un jour à l’autre et à contredire ce qu’il avait dit la veille, improvisant au jour le jour des initiatives qui presque aussitôt tombaient à plat. Sa ligne diplomatique n’a cessé d’errer, de divaguer, de zigzaguer, de prendre des virages à 180° ! Incapable de voir et de prévoir le cours pourtant souvent très prévisible des événements, toujours surpris par l’évolution rapide de la situation et des rapports de force, il a été contraint, comme une malheureuse girouette secouée en tous sens par tous les vents vicieux du Proche-Orient, de reconsidérer sans délai ni préambules sa politique d’alliances : renouant avec la Russie qu’il avait battue froid et chercher à isoler pendant des mois, renonçant à la neutralisation préalable de Bachar El Assad dont il avait fait auparavant une condition sine qua non…

Il est alors apparu, aux yeux de tous les observateurs, comme le grand champion des reculades diplomatiques, un va-t-en-guerre presque comique, une sorte de Charlot qui, à force de changer constamment son fusil d’épaule, a considérablement fragilisé, et même ridiculisée les positions de la France, laquelle se retrouve aujourd’hui dépourvue de presque tout crédit. Comme son patron Hollande, pour sa remarquable contribution à l’accroissement considérable du discrédit international dans lequel se trouve aujourd’hui placé notre pays, il aura donc bien mérité de la Patrie reconnaissante.

André Pouchet, le 16 décembre 2015



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes