MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

L'affaire Cazeneuve : doit-il démissionner ?


Par précurseuse - Publié le Jeudi 26 Novembre 2015 à 18:06 | Lu 777 fois

Dans une démocratie équilibrée, suite à l’attentat de Charlie Hebdo en janvier, le ministre de l’Intérieur aurait proposé sa démission en s’excusant platement d’avoir levé prématurément le dispositif de protection qui entourait cet hebdomadaire.

Au lieu de cela, on a vu se développer la stratégie de nos élites : "Action – Réaction – Solution". Et la solution a été la mise en œuvre de nombreuses mesures de surveillance réduisant les libertés individuelles. Dans son intervention du 14 avril 2015 à l’Assemblée Nationale, le ministre de l’Intérieur admettait que son projet de loi contenait "des dispositions qui peuvent être considérées comme remettant en cause la vie privée et le droit à la vie privée" : https://www.youtube.com/watch?v=WODKfxtJQbE

Mais la loi sur le renseignement a été adoptée, l'argument utilisé étant que cela protégera les citoyens de faits comme ceux de janvier dernier...

Pourtant on a appris par des grands médias que les principales dispositions de cette loi étaient déjà en application bien avant 2015. Un quotidien et un hebdomadaire nationaux évoquent une surveillance de masse qui serait active depuis 2007 :
- Le Monde : http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/04/11/ce-big-brother-dissimule-au-c-ur-du-renseignement_4614233_3224.html
- Le Point : http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/guerric-poncet/france-terribles-revelations-sur-la-surveillance-massive-13-04-2015-1920630_506.php#xtor=CS1-32

En lisant ces articles, on comprend par ailleurs que ces deux journaux (et d'autres) ont essuyé à Matignon un mensonge d'Etat sur le sujet de la surveillance de masse, lors d'une réunion informelle visant à "déminer les critiques prévisibles sur certaines mesures" prévues dans cette loi surveillance.  

Même le journal télévisé de France 2 a participé à faire connaître la vérité : https://www.youtube.com/watch?v=5WDGB4G8ne0 Dans les 10 dernières secondes de cette intervention, le journaliste du service public nous dit clairement que "ce projet de loi ne fait que légaliser une pratique qui depuis longtemps était déjà employée".

En résumé, l’actuel gouvernement a utilisé les attentats de janvier pour légaliser des pratiques de surveillance qui étaient déjà en place depuis bien longtemps, développées par les gouvernements successifs. Ces pratiques, quand elles étaient illégales, n’avaient pas suffi à déjouer les attentats de janvier. Puis devenues légales et renforcées sous l’insistance de l’actuel ministre de l’Intérieur, elles n’ont pas suffi à empêcher les attentats qui viennent juste de nous frapper.

Dans ce contexte, l’UPR-Réunion s’interroge : le ministre de l’Intérieur va-t-il enfin démissionner ? Ou bien va-t-il rester en place pour mieux préparer de nouvelles lois encore plus liberticides ? Allons-nous laisser de plus en plus réduire nos libertés… "pour notre bien" ?

UPR Réunion – Union du peuple pour rétablir la démocratie




1.Posté par EKOLO le 27/11/2015 23:11

Salut

Pourquoi qualifier la surveillance de "mesure liberticide" ?

Quand les marmailles jouent dans la cour d'école, il y a toujours des surveillants pour les surveiller.
Ca ne les empêche pas de jouer, juste de faire les couillons.

Pour nous c'est pareil : tant qu'on ne fait pas les couillons, la surveillance ne nous empêche pas de jouir de nos libertés individuelles.
Faire le couillon n'est pas une liberté individuelle, c'est tout simplement interdit.

Ca nous permettra entre autres de vérifier s'il y a bien des liens entre une propagande étrangère et un certain parti "patriote" français.
Ainsi que semble vouloir le dire ce petit lien :
https://contresubversion.wordpress.com/2013/09/11/wikileaks-lextreme-droite-francaise-rend-des-comptes-au-regime-assad/

2.Posté par @EKOLO le 30/11/2015 09:39

Supposez qu'on vienne frapper à votre porte :
"Bonjour Monsieur EKOLO, nous venons poser des micros et caméras un peu partout dans votre maison afin de pouvoir enregistrer tout ce que vous faites. Rassurez-vous, nous n'examinerons ces enregistrements que si nos systèmes détectent quelque chose d'anormal, ou quelque chose de suspect. Si un individu suspect s'arrête devant chez vous, nous nous intéresserons à votre intérieur et à celui de vos proches..."
Demain vous serez peut-être considéré comme "complotiste" alors que vous ne faites que rechercher la vérité....

3.Posté par EKOLO le 01/12/2015 17:43

@ post 2 :

Salut l'ami

Dans votre exemple, vous me parlez d'une surveillance de la sphère privée (dans votre propre kaz).

Or que moi dans mon exemple sur les marmailles dans la cour d'école, il s'agissait de la sphère publique.
Sur Internet, il me semble bien que vous êtes dans la sphère publique.

Un peu comme les caméras de surveillance sur le front de mer de St Pierre, ou plus simplement dans les magasins.

Pour ce qui est des sites complotistes, à mon avis vous n'avez rien à craindre si vous ne faites que les consulter occasionnellement.
Si vous participez dans les forums de ces sites en mettant en évidence que vous êtes d'accord avec ces théories, vous franchissez un stade.
Si vous répandez ces théories en affirmant qu'elles sont vraies, c'est encore un autre stade.

Mais vous êtes bien d'accord que ça fait beaucoup de monde à surveiller.
Comme dans les affaires de drogue, on s'attache en premier lieu à coincer ceux qui sont à l'origine de ces phénomènes, en particulier s'ils sont Français.

Le lien que j'ai mis en post 1, n'était pas une accusation de ma part, mais une information que je tenais juste à partager avec les lecteurs de Zinfos.
J'aimerais bien échanger sur ce thème, qui pourrait expliquer bien des choses.

Pour le reste, moi aussi il m'arrive d'aller sur ces sites, car si on veut lutter contre ces propagandes, le minimum est déjà d'aller les consulter là où elles se trouvent.
Je vais aussi sur 2/3 sites anarchistes/antifachos, parce que j'y trouve des infos liées à la lutte anticomplotiste, comme le lien dans mon post 1.

Ca ne fait de moi ni un complotiste, ni un anarchiste.

Des tas de gens ont peut-être consulté des sites djihadistes, simplement par curiosité, parce qu'on en parle régulièrement dans les médias.
Ca ne fait pas d'eux des djihadistes pour autant.

Si vous cherchez la vérité, c'est bien, mais demandez toujours des preuves.
Une preuve formelle vaut toujours mieux qu'une foule de témoignages (surtout quand on sait que n'importe qui, surtout un anonyme, peut porter de faux témoignages).

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes