Société

L'aéroclub Roland Garros fête son 85e anniversaire

Dimanche 12 Août 2018 - 10:21

Gérard Ethëve
Gérard Ethëve
Fondé à La Réunion le 10 août 1933, l’aéroclub Roland Garros est le 3ème plus ancien aéroclub de France. Son histoire se confond avec toute l’histoire de l’aviation réunionnaise.

A l’occasion de ses 85 ans dont l'anniversaire coïncide avec la célébration du centenaire de la disparition de Roland Garros, le club organise une série d’évènements autour du thème:
 
  • Dès le 10 aout la diffusion sur les réseaux sociaux des grandes étapes de l’histoire de l’Aéroclub
     
  • Une projection de photos d’archives dans le hall de l'Aéroclub
     
  • A partir du 21 septembre une exposition "Une histoire, une légende" durant 1 mois à l'Aéroport Roland Garros à l'espace "Kiss & Fly" (espace public en haut de l’escalator pour accéder aux formalités d’embarquement)
     
  • Une opération portes ouvertes à l’Aéroclub au mois de novembre, avec l’exposition "Une histoire, une légende"
Aujourd'hui l'aéroclub compte trois avions, dont seuls des pilotes licenciés peuvent prendre les commandes. Ils proposent ainsi des survols des cirques de Mafate de Salazie ou encore du Maïdo, des baptêmes de l'air pour apercevoir les plus belles cascades de l'île d'un autre point de vue. Les plus téméraires pourront également s'essayer à des vols d’initiation de 30 minutes.

Source ACRG
Source ACRG
L'aéroclub, une école de pilotage 
 
L’aéroclub Roland Garros a formé plusieurs centaines de pilotes privés. Certains d’entre eux ont fait carrière dans l’aéronautique: pilotes de ligne, armée de l’Air, mécaniciens d’avions, contrôleurs aériens, dirigeants de compagnies aériennes...
Le BIA, le Brevet d’initiation aéronautique, est décerné par l’Education Nationale. Les candidats suivent les cours pratiques dans un aéroclub en convention avec leur collège ou lycée.

A la rentrée 2018, l’aéroclub Roland Garros ouvrira une section de formation intégrale du BIA, destinée à tous les élèves à partir de 13 ans. Les cours auront lieu dans une salle spécialement aménagée. Informations à l’ACRG.

Stage d’initiation aéronautique. Le temps d’une semaine, partagez la vie du club en immersion totale. Chaque jour, partez aux commandes de votre avion avec un instructeur. Découvrez tous les aspects du pilotage et les richesses de La Réunion. Une expérience unique et riche en émotions qui transformera votre vie..

Le PPL est la Licence de pilote privé. Titulaire de cette licence, vous pouvez, dès l’âge de 17 ans, piloter des avions à piston comme commandant de bord dans tout l’espace aérien européen, avec des passagers non payants. Est uniquement autorisé le partage des frais de vol. La formation comprend un volet théorique et un volet pratique de 45 heures de vol minimum.

Gérard Ethëve
Gérard Ethëve
L'origine de ce Roland Garros
 
En 1933, Maurice Samat négociant automobile dyonisien, importe un Potez 43 de France. Il lui donne le nom de "Monique", du nom de sa fille. Il fonde le 10 août avec Paul Louis Lemerle, Emile Hugot et Paul Garros, l’oncle de Roland, le 1er aéroclub de l’île. Nommé "Roland Garros" en hommage au héros de guerre, le club compte alors 58 adhérents.

Le 10 septembre 1933, Maurice Samat et Paul Louis Lemerle réalisent la première traversée Réunion-Maurice sur le Potez 43. L’avion se pose au lieu-dit Mont-Choisy. Deux mois après, Jean Hily qui participe à l’escadrille Samat dite "l'Escadrille de l’Amitié", et réalise ainsi la première liaison aéropostale. Ils effectuent 14 traversées aller-retour entre La Réunion et Maurice, jusqu’en 1934. Car le 4 octobre de cette année là, Jean Hily disparaît en mer avec 2 passagers. En voulant jeter une gerbe à sa mémoire Paul Louis Lemerle décolle de La Réunion...et disparaît à son tour le mois suivant: le 2 novembre.

Même endeuillé le club continue ses activités, le 17 novembre 1934, Madame Kopp, est la première femme à obtenir son brevet de pilote à l’aéroclub.

Au cours des années, plusieurs pilotes négociants en sucre, tels qu’Armand Adam de Villiers et Emile Hugot, tracent leurs pistes privées à Grand-Bois, à La Plaine des Cafres et à Saint-Joseph. Cette multiplication des plateformes favorise l’engouement du public qui vient assister aux meetings aériens dominicaux, en train spécialement affrété.

Source ACRG
Source ACRG
N.P
Lu 2643 fois



1.Posté par AVION BI PLAN le 12/08/2018 12:33

J’etais Encore très jeune, cela devait être vers 1954 ou 1955, je me souviens d’un avion qui s’etait posé sur la plage au niveau de la Rivière des Pluies avec 2 personnes à bord. Je ne pense pas qu’il y avait eu des victimes. Je crois que c’etait L’instructeur et un élève
Je me souviens très bien par contre de l’accident des frères Michel qui se sont tués lors cède l’accident de leur avion dans la Rivière des Galets.

2.Posté par Daisy d’Herrata. le 12/08/2018 20:13

Le pilotage de ces avions légers est devenu une activité pour les très, très riches. Le prix de l’heure de vol atteint des sommets prohibitifs. Le prix du carburant, les contraintes de sécurité, y sont pour beaucoup. Ensuite trouver des instructeurs en cette période de pénurie de pilotes de ligne devient un vrai problème.

3.Posté par Maylis LAPOUBLE le 12/08/2018 22:17

Extra !

4.Posté par Maylis LAPOUBLE le 12/08/2018 23:51

GRAND BEMOL / SI CE CLUB AU NOM EPONYME DU GRAND AVIATEUR ET HEROS DE GUERRE ROLAND GARROS DECEDE LE 5 OCTOBRE 1918, A LA CREATION DUQUEL A PRIS PART PAUL GARROS, L'ONCLE DE ROLAND, NE LUI REND PAS HOMMAGE POUR SON CENTENAIRE

il ne méritera plus de porter son nom, s'attribuant toute gloire !

Une trahison de plus pour Roland Garros qui n'a jamais pu entrer au Panthéon, ni faire ramener auprès de lui le corps de sa mère, dont le tombeau pourtant construit à côté du sien, demeure vide !!!!

5.Posté par Timoune le 13/08/2018 05:05

sur la carlingue en photo c'est face book où FBI ?

6.Posté par PEC-PEC le 13/08/2018 07:38

Bon anniversaire à l"ACRG pour ses 85 ans. Dont j'ai eu l'honneur d'en être un membre (très) actif de nombreuses années.
Effectivement en avion, le prix de l'heure de vol est devenu prohibitif en comparaison des tarif ULM. L'instruction en est par contre bien plus poussée. Les machines coutent bien plus cher, les carburants spécifiques sont à des tarifs proches du prix du champagne, voilà les grands responsables des prix.
Tous les aéroclubs de France sont en grandes difficultés face à la "concurrence" des ULM, c'est ainsi !
Même dans la difficulté, longue vie à l'ACRG.

7.Posté par PEC-PEC le 13/08/2018 07:44

Post 4. Pour le centenaire de la naissance de Roland Garros nous avions fêté largement sa naissance 1988, nombreuses manifestations dont en particulier la route de la vanille (Paris/ Saint Denis) rallye aérien passant par Ajaccio, Sanaa, Montbassa, Mayotte....Un grand meeting aérien, avec la présence de l'avion d'école du grand homme, des mirages F 1 etc. etc... Il est plus sympathique de fêter une naissance qu'une disparition qui elle se commémore.

8.Posté par Daisy d’Herrata. le 13/08/2018 21:45

C’est vrai que la formation « avion » est plus poussée que la formation « ULM ». Mais pas dans tous les domaines. Pour ce qui est du pilotage pur, il n’y a pas de différence, et comme les heures de vol sont nettement moins chères, les pilotes ULM volent en général davantage et sont de ce fait plutôt mieux entraînés. Comme les machines et les moteurs ont fait de gros progrès en performance et en fiabilité, on ne saurait blamer les pilotes qui désertent leur AC pour se tourner vers l’ULM. Ceci dit, à l’occasion de cet anniversaire, un immense bravo à ces A.C. qui continuent à se battre pour leur survie, et qui fonctionnent toujours sous le statut des associations à but non lucratif, avec des bénévoles passionnés et entièrement dévoués, ce que les structures ULM n’ont presque jamais fait.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter