MENU ZINFOS
Faits-divers

L'acte impardonnable d'un ex-mari rejugé par la cour d'assises


Tariq Javed, 69 ans, condamné à 30 ans de réclusion pour avoir tenté d'assassiner son ex-compagne en 2017, est rejugé ce matin et jusqu'à lundi. Des faits d'une incroyable violence avaient failli coûter la vie à une dionysienne harcelée puis poignardée au visage avec acharnement devant ses enfants.

Par Isabelle Serre - Publié le Vendredi 6 Mai 2022 à 07:00

Julienne P. doit son salut à l'intervention de ses voisins qui avaient mis l'agresseur en fuite
Julienne P. doit son salut à l'intervention de ses voisins qui avaient mis l'agresseur en fuite
25 ans de réclusion criminelle avaient été requis lors du premier procès de Tariq Javed, en octobre 2018, accusé de tentative d'assassinat. Le jury populaire avait choisi d'aller plus loin que les réquisitions du ministère public et avait envoyé l'accusé derrière les barreaux pour 30 ans.

Le 1er avril 2017, le sexagénaire avait surgi dans l'appartement de son ex, situé chemin des Serpentines à Bellepierre. Le couple séparé vivait une période d'intenses disputes liées à sa séparation. Alors qu'elle rangeait ses courses en compagnie de leur fils alors âgé de 14 ans, Tariq Javed s'était précipité sur elle, la saisissant par les cheveux. Muni d'une arme blanche, il s'était acharné. 

Une mère de famille qui vit la peur chevillée au corps

La malheureuse ne doit son salut qu'à l'intervention des voisins. Son agresseur s'était enfui à bord d'un véhicule de location. Il avait été retrouvé par la police aux abords du skatepark de Champ Fleuri, un punch à la main. L'enquête avait révélé que ce n'était pas la première fois qu'il s'introduisait au domicile de la victime avec l'intention de la violenter.

Julienne doit son salut à l'intervention de ses voisins à Bellepierre
Julienne doit son salut à l'intervention de ses voisins à Bellepierre
De multiples plaintes pour violences conjugales n'avaient rien changé

La mère de famille porte encore aujourd'hui les stigmates des coups qu'elle a reçus, notamment en plein visage. Elle avait ensuite failli finir égorgée. La quadragénaire, constamment menacée de mort, vivait dans la crainte permanente d'être tuée. De multiples plaintes n'y avaient rien changé.

Julienne P. doit la vie à ceux qui sont intervenus pour faire fuir son agresseur ainsi qu'à la proximité de son domicile avec le CHU de Bellepierre qui l'avait prise en charge très vite.

Lors de son premier procès, Tariq Javed avait indiqué ne se souvenir de rien. Au soutien de ses intérêts, son avocat de l'époque, Me Gabriel Odier, avait plaidé la prise de psychotropes au moment des faits. Aucun test sanguin n'avait été effectué afin de confirmer cette information.

Aujourd'hui âgé de 69 ans, l'homme d'origine pakistanaise, que le jury avait interdit de séjour à La Réunion au moment de sa condamnation, est jugé jusqu'à lundi 9 mai. Il encourt la réclusion criminelle à perpétuité.
 




1.Posté par Mais LOL le 06/05/2022 12:09

J'espère pour lui qu'il a changé de baveux ! ;-)

2.Posté par Pascale le 06/05/2022 13:23

Je ne pardonne pas son acte par contre ceux qui tuent vraiment prennent beaucoup moins! Est ce que c'est normal selon vous?

3.Posté par tantine le 06/05/2022 19:20

ah ben on espère qu'il ira faire sa peine au pakistan, ça sera moins confortable au moins il sortira pas de sitôt pour recommencer.

4.Posté par Héritage le 07/05/2022 11:49

Au Pakistan, je sais pas, mais en Afghanistan, ce serait sûrement un héros national !

5.Posté par Harry le 08/05/2022 09:01

Tuer une femme est un acte héroïque au Pakistan

6.Posté par jépadisa le 08/05/2022 10:47

lo boug la li lé bien zagé non ??.. li pé fèr lo papa pou la pov' madam non ?... nos filles devraient être mieux informées avant de se lancer dans des vies communes avec des boug déjà bien aigris et qui pour 50% finissent en désastre...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes