Courrier des lecteurs

L’abominable truquage des prochaines Municipales

Mardi 21 Janvier 2020 - 09:52

Ceci fait exploser le vague fonctionnement démocratique de la République Française : notre gouvernement assume officiellement, tranquillement, qu’il va truquer le résultat des élections municipales de 2020. C’est écrit noir sur blanc dans une circulaire du Ministère de l’Intérieur sur l’attribution des nuances politiques.

Aux Municipales, chacun vote pour élire son maire et le conseil municipal. C’est un scrutin de liste : en fonction du pourcentage obtenu, chaque liste se verra attribuer un certain nombre de représentants élus. Dans les petites communes, on connaît les personnes, les projets, et on vote en connaissance de cause ; dans les plus grandes villes, chaque liste arbore une couleur politique, une nuance politique établie par les Préfectures, au regard d’une liste écrite par le Ministère de l’Intérieur : 22 nuances, 1 d’extrême-gauche, 7 pour les listes de gauche (PCF, PS, LFI, divers gauche, PRG, Union de la gauche, EELV), 4 pour les listes diverses (Régionalistes, Gilets Jaunes, autres écologies, diverses), 4 pour les listes du centre (LREM, divers centre, UDI, Modem), 3 à droite (LR, Union de la droite, divers droite), enfin 3 pour l’extrême-droite (Debout la France, RN, listes d’extrême-droite). Ces nuances sont attribuées pour faciliter le comptage des voix, pour que l’on sache, le soir des résultats, qui a a gagné, quel parti arrive en tête, etc. Sur toute la France.

Cette attribution des nuances était comptée dans chaque commune de plus de 1000 habitants. En-deçà, les rapports politiques sont souvent différents, les couleurs politiques ne sont pas nettes. Dans la nouvelle circulaire, les nuances politiques ne seront plus attribuées qu’aux communes de plus de 9000 habitants. Cela en fait 7 en moins à La Réunion : Sainte-Rose, Saint-Philippe, Salazie, Trois-Bassins, Cilaos, La Plaine-des-palmistes, et L’Entre-Deux. Aucune commune en France de moins de 9000 habitants ne sera comptabilisée dans les résultats nationaux. Soit 96 % des communes françaises, pour 52 % de la population.  Plus de la moitié des électeurs français deviennent « invisibles ». On aura une carte de France se basant sur 4 % des communes et 48 % des électeurs. On peut se poser la question si cela ne serait pas plus simple de leur enlever le droit de vote, aux électeurs des petites communes. J’exagère à peine.

Le gouvernement prétend que c’est à la demande des petits maires qui ne se reconnaissaient pas dans les résultats nationaux. Examinons pourtant de plus près les cartes de répartition des nuances des votes en France :  on s’aperçoit que les grandes villes votent majoritairement Macron ; la plupart des petites villes sont les lieux de vie des Gaulois réfractaires à la Start-Up Nation ; dans les petites communes de la France périphérique, le rejet d’Emmanuel Macron, de sa politique, est le plus fort.

Comment s’étonner que la majorité des Français ne puisse plus encadrer ce gouvernement de menteurs et de voleurs de votes ? Pourquoi s’échiner à trouver des raisons à leurs échecs ? Pourquoi se remettraient-ils en question puisque ils peuvent simplement effacer de leur existences politiques les Français qui ne sont pas d’accord avec eux ? Ce gouvernement a inventé le concept du Save Space politique. Qu’ont-ils à faire de la France d’antan, celle où on ferme des classes, des bureaux de poste, des maternités ?, là où il n’y a plus de transports publics, où s’accumulent les crève-la-faim ? Demain ces villes n’existeront plus, autant les rayer de la carte électorale.

Si ce n’était pas encore assez clair, avec Macron, c’est En Marche, ou… Crève. Cette manière de maquiller la réalité pour qu’elle leur paraisse plus favorable, ce n’est pas seulement une spécialité de ce gouvernement, c’est que cela devient la négation de nos existences, un crachat dans nos visages. Il y a un précédent historique : une France où 97 % des Français n’étaient pas représentés à l’Assemblée Nationale, qui dota le pays d’une Constitution. C’était en 1789. Au moins, le Roi avait eu la bonne grâce à l’époque de ne pas rendre introuvables les cahiers de doléances des Français : ce n’est pas le cas de ceux du Grand Débat National tout récent. Il y a vraiment des Révolutions qui se perdent…

D’après Tatiana Ventôse, https://www.youtube.com/watch?v=xGW48as_WIk
Bruno Bourgeon, porte-parole d’AID
Lu 1062 fois




1.Posté par JORI le 21/01/2020 10:26 (depuis mobile)

Il est vrai que sous les précédents gouvernements aucun redecoupage n''aurait eu lieu pour favoriser le parti au pouvoir. Je maintiens que beaucoup de communes parmi les 96%, auront des élus sans étiquette. Preuve que la pop. se fout des partis.

2.Posté par JORI le 21/01/2020 10:28 (depuis mobile)

J'ai même ouïe dire que alliot se présentait sans son étiquette RN pour ne pas faire fuir les électeurs. C'est dire.

3.Posté par Sam974 le 21/01/2020 11:14 (depuis mobile)

Sans compter les bulletins blancs qui devraient être exprimés et comptabilisés...

4.Posté par miro le 21/01/2020 11:46

descendons dans la rue pour que soit comptabilisés les bulletins blancs ..... et qu'une loi soit diligentée pour en tirer les conséquences ....

5.Posté par République le 21/01/2020 16:11

Truquer les résultats des prochaines municipales ? Non ! Le présidant donnera peut-être une interprétation des résultats pour essayer de mettre en valeur son camp autant que faire se peut, de trouver un éclairage qui conforte quelque peu sa situation dans le pays – une évidence : un homme au pouvoir ne peut faire dans le pessimisme. Ce n’est pas lui qui compose les listes dans les petites communes, qui met de côté une étiquette d’appartenance, d’autant que les initiatives dans ce sens partent de citoyens de base qui veulent avant tout faire grandir les réussites dans leurs coins. Même s’il est un expert en communication politique, il ne peut pas changer le pays réel en proclamant que la victoire est aux sans étiquette. Il faut dire aussi que pour essayer de changer la réalité, les opposants déterminés ont aussi l’art d’éclairer à leur façon les statistiques, et que certains médias dont les propriétaires ont peut-être des intérêts à protéger apportent du piment à la sauce. Aux citoyens de regarder avec intelligence cette pièce de théâtre ! Aux appareils des partis de développer sérieusement de quoi asseoir leurs points de vue ! Élection ou pas élection, tout n’est pas binaire entre un pouvoir et ses opposants. Si la tentation de maquillage de la réalité est peut-être du côté du pouvoir, elle est au moins équivalente du côté des opposants. Qu’on le veuille ou non, tout est compromis, parce que tout est complexe. Les progressistes le savent. Les révolutionnaires…

6.Posté par Bertel de Vacoa le 21/01/2020 16:47

1.Posté par JORI le 21/01/2020 10:26 (depuis mobile)

Les communes de moins de 9 000 habitants représentent 96% des communes en France, et près de 52% de la population nationale.

Ces gens-là... ces gueux seront donc exclus du comptage prévu... autrement dit exclus des électeurs qui se seront exprimés démocratiquement ... tout cela pour que micron puisse parader en première place aux prochaines municipales.

Et tout cela ne vous gêne pas plus que çà ?

Chacun ses choix mais il vaut mieux se taire... quelquefois !

7.Posté par JORI le 21/01/2020 18:52 (depuis mobile)

6. Bertel de vacoa. Peut être votez vous, aux municipales, pour un parti et non un homme ou une femme. C'est votre droit. Mais combien ne pensent pas comme vous ?. Preuve en est combien de listes sont un zembrocale de représentants de partis ?

8.Posté par JORI le 21/01/2020 18:55 (depuis mobile)

6. Bertel de vacoa. Sommes nous déjà dans une dictature pour que vous ayez l'impression d'être supérieur à moi ou d'autres et que je sois obligé de vous obéir ?.

9.Posté par JORI le 21/01/2020 19:30

6.Posté par Bertel de Vacoa le 21/01/2020 16:47
Sauf erreur de ma part, le mouvement des gj a montré que les français en avaient marre des partis politiques. Enfin, je crois. Rappelez moi le taux d'abstention aux dernières élections!!.

10.Posté par Réunionnaise le 21/01/2020 19:38 (depuis mobile)

Ceux qui ne voient pas la dictature s'installer ont un sérieux problème cognitif.

11.Posté par JORI le 21/01/2020 19:51

10.Posté par Réunionnaise le 21/01/2020 19:38 (depuis mobile)
Allez jeter un œil en Corée du nord et vous saurez de quoi vous essayez de parler.

12.Posté par oté la Réunion le 21/01/2020 20:12

La dictature existe bien et les gilets jaunes ont tenté de s'y opposer. Mais c'est trop tard et les carottes sont cuites!

13.Posté par PATRICK CEVENNES le 21/01/2020 20:39

fukcd473
6.Posté par Bertel de Vacoa le 21/01/2020 16:47
Je plussoie

Le Macro(N)iqueur le Peuple français n'a été élu qu'avec 43,53% des inscrits. Ça c'est une véritable arnaque. La contre-partie de cette arnaque organisée par des voyous de haut-vol, sera que les parents pourront bientôt inscrire leur lieu de résidence pour toute nouvelle naissance, pour soi-disant revitaliser les petites communes. Pdr !

14.Posté par Nivet le 21/01/2020 23:05

13) Non, non ! Macron a été élu avec 23 % des bulletins exprimés.

A.N.

15.Posté par Gérard Jeanneau le 22/01/2020 11:33

Bruno, Bruno, pourquoi cette colère majuscule ? Qui peut se dire de droite ou de gauche ? Les élus ne se privent pas de sauter d'un râtelier à un autre. Dame Murin était dans les bras de Vergès, la voilà dans ceux du gros Didier des cocotiers. Et ce gros Didier aimerait tant être Macron compatible, mais Macron ne le trouve pas compatible. Personnellement, je voterais Annette bien que n'étant pas socialiste; je trouve qu'il a géré de son mieux Saint-Denis. Vanessa Miranville, à La Possession, n'est ni de droite ni de gauche; elle va recueillir des voix de droite et de gauche. Comment reconnaître le bon grain du mauvais ? Pourquoi ressusciter la querelle du sexe des anges ?

16.Posté par A mon avis le 22/01/2020 12:49

@ 13.Posté par PATRICK CEVENNES :
Peut-être préféreriez vous un président qui accède par "un coup d'état" ?

Ergoter sur les % est absurde.
Aucun des autres candidats n'a obtenu de meilleur score que lui, quels que soient les % envisagés.
Par conséquent, que l'on soit content ou non, (et il y a de quoi être mécontent !) il faut admettre sa légitimité.

Je préfère un président qui a obtenu 24% des voix au premier tour avec 11 candidats, à un chef d'état unique candidat (ou presque) élu avec plus de 90% des voix.

17.Posté par A mon avis le 22/01/2020 12:56

@ 10.Posté par Réunionnaise
@ 12.Posté par oté la Réunion :

Certes beaucoup d'actions du gouvernement sont contestables !
De là à parler de dictature, il y a une marge.

Vous ignorez le sens de ce mot "dictature" !

18.Posté par A mon avis le 22/01/2020 13:04

Macron n'agit pas différemment que ses prédécesseurs :

" A noter que les seuils choisis dans la présentation des résultats ont souvent changé. En 2008, le nuancier diffusé par le ministère prenait uniquement en compte les communes de plus de 3 500 habitants. En 2001, le ministère proposait comme seuils les communes de 9 000 habitants, 30 000, 100 000 habitants et plus."


https://www.liberation.fr/checknews/2020/01/22/municipales-est-il-vrai-que-50-des-electeurs-ne-seront-pas-comptabilises-pour-les-resultats-au-plan-_1774338

Intéressant à lire : c'est une mise au point plutôt objective !

19.Posté par PATRICK CEVENNES le 23/01/2020 12:02

fukcd473
16.Posté par A mon avis le 22/01/2020 12:49
Je ne remets nullement en cause sa légitimité. Je joue avec les chiffres.
Là il est question de faire disparaitre de la carte 96% des communes de France soit 52% de la population. Et vous venez chipoter avec mon 43,53% ? Mdr !
Le Macro(n)iqueur le Peuple français et son 1er flic de France sont obligés aujourd'hui de "piper" le jeu pour les prochaines élections, parce que LREM ne sera pas assez représentatif sur la carte de France. D'où la perte d'une certaine légitimité.
Il serait temps que le peuple sorte les fourches jacobines. Mdr !

20.Posté par JORI le 23/01/2020 14:49

19.Posté par PATRICK CEVENNES le 23/01/2020 12:02
D'après ce que j'ai pu comprendre, il est question de nuance et non d'étiquette politique.
Sur la déclaration individuelle de candidature, vous avez ou non la possibilité de notifier votre appartenance politique. Si vous le faites également pour l’intégralité de votre liste, alors, 9000 hab ou pas, votre étiquette sera prise en compte sur le plan national.
En revanche, si vous ne notifiez pas votre étiquette politique, était attribué par la préfecture une nuance politique en fonction souvent des professions des différents candidats de la liste. Cette nuance ne sera plus attribuée pour les communes de moins de 9000 hab.

21.Posté par A mon avis le 23/01/2020 17:16

@ 19.Posté par PATRICK CEVENNES : vous écrivez :
"Je ne remets nullement en cause sa légitimité. Je joue avec les chiffres."

C'est bien ce que j'ai dit, c'est absurde de jouer avec ces chiffres de l'élection présidentielle.

Pour ce qui concerne la suite de votre commentaire, concernant les élections municipales, vous avez raison, comme le confirme l'extrait de l'article de Libération dont je donne le lien plus haut ;

De fait, d’après les données de l’Insee, 47,03% des électeurs se situent dans les villes de moins de 9 000 habitants. Par comparaison, seulement 15,13% des électeurs habitent dans des villes de moins de 1 000 habitants, qui est le seuil qui avait été utilisé en 2014 pour présenter les résultats par couleur politique.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie