MENU ZINFOS
Zot Zinfos

L’Unsa -territoriaux dénonce la situation de certains employés communaux de St-Louis depuis l’arrivée de Cyrille Hamilcaro


- Publié le Mardi 17 Juin 2014 à 15:37 | Lu 757 fois

L’Unsa -territoriaux dénonce la situation de certains employés communaux de St-Louis depuis l’arrivée de Cyrille Hamilcaro
Ce dernier contredit ses écrits pré-électoraux : il a adressé un courrier à l’ensemble des agents communaux où « il précise qu’il faut changer l’image de Saint-Louis et cela passe par une modification éclatante de nos comportements après le vote de mars 2014…Selon lui, il a été acteur volontaire ou involontaire de ces actions qui ne le grandissaient pas et qu’il souhaite montrer l’exemple de ce changement de mentalité après le vote… ».
 
A ce jour, nous constatons le contraire. Des pressions de toutes formes sur l’agent municipal de Saint-Louis :
 
1. Non respect des règles de procédure de mobilité : certains agents sont déplacés vers diverses directions, sans leur consentement, sans aucune proposition préalable, sans respecter leur grade, leur statut, leur expérience (absence de CAP, absence de vacance d’emplois au CDG…). Les affectations se font au secrétariat du Maire et non à  la DRH.
 
2. Non respect des règles de paye : certains agents communaux se sont vus supprimer leurs primes expressément, sans notification de l’arrêté correspondant. Ce manquement à la procédure a été signalé au Receveur Municipal.
 
3. Non respect des conditions d’hygiène et de sécurité et des conditions de travail : certains services ont été déplacés dans des locaux exigüs et insalubres ; l’occupation d’un local restreint par un nombre élevé d’agents (exemple : 9 personnes dans un mobil home…).

4. Non respect du recrutement des policiers municipaux à l’Echelle 4, 5 et 6 par voie de détachement : illégalité de la mise en place de tests (épreuves écrites, orales et physiques) - Absence de CAP – Absence de création de postes au tableau des effectifs - absence de déclarations de vacances de postes au CDG…
 
Au vu des éléments en notre possession, l’Unsa-Territoriaux de la Réunion engagera toutes les procédures nécessaires pour rétablir les droits des employés communaux de la Mairie de Saint-Louis.
 
Le Secrétaire Général,
Patrick JAYME




1.Posté par Saint louisien le 18/06/2014 20:09

eh oui, finalement il fait comme tous les maires: en gros "je dis un truc en campagne et je fais le contraire une fois élu, fallait pas me croire"

Il a supprimé les primes de beaucoup d'employés ;bon, c'est vrai, certains ne la méritaient sans doute pas, certaines primes étaient données au "doigt mouillé" d'autres étaient inscrite dans les contrats et pourtant supprimées , et en plus à la manière du petit dictateur qu'il est c'est à dire pour certains ( beaucoup?) sans même les prévenir et ils l'ont découvert sur la feuille de paie , merci not 'maire

Pour la "mobilité" sur les postes , c'est comme partout , on déplace , on "punit" en mettant des "vilains" de l'autre camp à l'environnement -en clair au balayage- ce qui , pour certains est plutôt bien , on commence tôt et à 13 h,13 h 30 , on est libre...D'ailleurs certains qui avaient été punis de la sorte par l'ancien maire ne veulent plus faire autre chose car c'est "pas si mal".
Au fait , est-ce vrai qu'avant d'être "éjecté" il aurait titularisé quelques personnes ,enfin des militants" qui ne le méritaient pas tous ( il faut bien trouver de l'argent pour ces gens là, le salaire n'est pas le même, d'où peut-être les primes supprimées...)

Au passage je note encore que ce bon maire n'avait aucun complexe à toucher son salaire , primes comprises et je ne parle pas des autres petits avantages ( qu'il retrouvera peut-être en devenant directeur de l'AMR

2.Posté par PAUL le 20/06/2014 09:17

En attendant cette commune n'a jamais été aussi propre! Bravo Hamilcaro. Bien venu au nouveau maire, monsieur MALET.

3.Posté par Critères de choix le 20/06/2014 11:29

Eh oui ! On change de maire mais les procédés ont la dent dure. Aussi, et afin d'éviter tout mal entendu, pourquoi ne pas mettre en place une petite épreuve de dictée contenant le terme papa et maman, cela afin de détecter ceux qui les écrivent avec quatre "P" pour le premier et avec deux "O" pour le second ; ainsi donc, sélections et déplacements en seront facilités mais ô combien incontestables ! En outre, pour ceux qui lisent, pages retournées à la 1/2 révolution près, pour faire montre qu'ils sont au courant de l'actualité, lequel cas s'avérant, le remède est simple... retour au chauffage et lustrage des bancs de l'école primaire !

4.Posté par Ti boug st-louis le 20/06/2014 14:21

Quand je lis les aneries de l'unsa et du post 1, je suis trés heureux d'avoir cessé de payer ma cotisation syndicale.
Personne n'a été déplacé de façon arbitraire.
Il y a eu des mutations mais parce que certains agents n'avaient pas la compétence pour exercer au poste qu'ils se trouvaient.
Certains agents techniques sachant à peine lire étaient cadres sans rien comprendre au grade, au réglement et à la hiérarchie.
Monsieur le secrétaire général de l'UNSA, on ne vous pas beaucoup entendu lors de la précédente mandature.
C'est bizarre, des agents qui n'avaient pas de poste et qui étaient payés , des fiches de paye non réclamées, et que disait l'UNSA? RIEN, RIEN.
Un syndicat a fait un signalement au Parquet, mais ce n'est pas l'UNSA.
Mi espère juste que pour le CHSCT et le vote des représentants du personnel au CDG, que l'UNSA rafle zero poste.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes