MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

L'Université de la Réunion décapitée à la prochaine rentrée


Par - Publié le Vendredi 22 Avril 2011 à 17:45 | Lu 6067 fois

L'Université de la Réunion décapitée à la prochaine rentrée
L'Université de la Réunion va être proprement décapitée à compter de la prochaine rentrée de septembre. La plupart des cadres supérieurs ont demandé à quitter leurs postes, la plupart pour incompatibilité d'humeur avec le président Mohamed Rochdi.

Sont ainsi prévus les départs suivants :
- Le Directeur des services financiers (DSF) déjà parti en décembre 2010
- Le Directeur général des services (DGS) en mai 2011. Il est déjà en congé maladie à ce jour
- La Directrice de cabinet en juillet 2011
- La Directrice des ressources humaines (DRH) en juillet 2011
- L'Agent Comptable en septembre 2011

Par ailleurs, l'ensemble des cadres du bureau des Etudes doctorales et de la recherche ont demandé leur mutation pour juillet 2011, tout comme la majorité des cadres de l'administration centrale.

A noter enfin la mise au placard de cadres de haut niveau (patrimoine, informatique, administration générale…)

Sans lettre de mission, sans directive, sans reconnaissance, avec des changements permanents d'organisation, des absences ou des changements de procédures, des annulations sine die de réunions sur l'organisation, un syndrôme France Telecom est en place et les cadres supérieurs et directeurs de services n'en peuvent plus. Les congés de maladie pleuvent. Ce à quoi il faut ajouter les agents au niveau inférieur qui  sont sous la menace des licenciements : entre 15 et 60 !! On vous laisse imaginer l'ambiance !
 
Deux questions simples : Sans Directeur des services financiers depuis décembre, comment et sur quelles données Mohamed Rochdi s'appuie-t-il pour dénoncer le coût très élevé des formations du sud, motif de son projet de fermeture de certaines filières ?
 
Et avec un service des études doctorales et de la recherche dont tous les responsables seront en septembre ou partis ou en attente de départ, un agent comptable qui sera parti, comment le président de l'université peut-il oser prétendre à un conventionnement global des aides du Conseil régional pour  les programmes de recherche ?

A moins que, justement, arguant de l'absence des cadres et des services fonctionnant au ralenti, il n'entende piloter seul cette masse financière en vue des élections à venir...


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Benvoyons ! le 22/04/2011 18:08

Rochdi, homme orchestre ?

Qui est le singe qui fait la quête ?

2.Posté par Zean Bérick le 22/04/2011 18:14

Mais faut arrêter défendre les enseignants du Tampon ! D'habitude je suis d'accord avec vous mais là non ! Il s'agit d'un monumental gouffre financier qui a servi au recrutement de nombreux proches des départements concernés (la femme d'un directeur de département, le mari d'une autre directrice) ! De plus ces départements ont puisé dans les heures du Tampon pour asservir certains doctorants, qui eux-mêmes profitant du système, veulent absolument se maintenir dans ce campus !
Je vous transfère l'avis (truffé de quelques erreurs) du département de géographie !
Lorsque Mohamed Rochdi était VP CA il y avait eu un accord de passé : on ouvre au Tampon mais contre l'obligation de restructuration au bout de l'habilitation...savez-vous ce qui c'est passé ! Rien du tout, les enseignants ont tout laissé perdurer au point qu'aujourd'hui rien que pour l'Histoire nous en sommes à près de 900 heures complémentaires (c'est énorme !!!).
Je renvois également vers les chiffres de l'université et vous verrez que ce site n'est pas viable et que pour le bien des étudiants il faudra fermé un des deux "comptoirs" sinon les deux seront fermés avec la politique des seuils d'effectifs d'ouverture.
Les enseignants sont bien gentils de crier au loup mais quand il s'agit de sauver leur peau on voit bien que le Tampon compte pour du beurre !
BONNE LECTURE !!!

Département de géographie
Le 28 mars 2011.
Réunion du département de géographie :
position sur les formations
Dans la continuité d’une concertation entamée depuis plusieurs mois, des
débats collectifs menés en réunions de département (octobre & décembre
2010) et des échanges réguliers entre collègues, le département de
géographie s’est réuni, ce jour, de 13 h à 14 h 30 mn, afin d’établir sa
position sur le devenir de notre offre de formation. Cette note rend compte
de la position du département, auprès du Directeur de l’UFR et du « groupe
de travail », constitué en vue des réunions (notamment celles du CEVU),
devant statuer sur les offres de formations pour l’année 2011-2012.
De manière unanime, les membres du département demandent un
maintien intégral de l’offre actuelle, validée par l’AERES pour une durée
quatre années et dont la mise en oeuvre a débuté cette année universitaire.
Les membres du département considèrent que cette offre de qualité, qui a
recueilli un avis favorable de la part de nos instances de tutelle, nous engage
formellement, pour trois années encore, auprès des étudiants et de leurs
familles. Les membres du département insistent sur la nécessité d’inscrire
dans une durée suffisante une offre qu’ils souhaitent conforter et améliorer
dans la sérénité et sans subir de constantes déstabilisations.
Les membres du département de géographie et leurs étudiants engagés dans
un cycle de formation ne comprendraient en aucun cas une remise en cause
de cette offre, d’autant que des efforts importants sont collectivement fournis
afin de promouvoir ces formations en géographie, uniques et
particulièrement utiles au territoire régional. De ce fait, la faiblesse très
relative de certains de nos effectifs ne peut être que conjoncturelle.
Ces efforts portent sur une intense promotion de notre offre : participation
massive aux salons et journées d’information, rencontres multiples dans les
lycées, liens étroitement noués avec l’Association des Professeurs d’Histoire et
de Géographie (APHG) et avec les IPR-IA, rénovation totale du site internet du
département, des fiches informatives… Ces efforts sont conduits afin d’attirer
de nouveaux étudiants, en plus grand nombre, et il serait évidemment
contradictoire et surtout parfaitement démotivant de réviser à la baisse une
offre que l’on entreprend concrètement de conforter.
Des actions importantes sont également en cours pour améliorer la qualité de
cette offre : investissements très conséquents des géographes dans le campus
numérique, mise en place de nombreuses sorties sur le « terrain » pour les
étudiants, contacts multiples avec les milieux professionnels et début des
actions d’un dispositif d’excellence (« collège géographique »), dans lequel
l’équipe du département s’est fortement impliquée, afin d’améliorer la
réussite et la qualité de nos formations.
D’autre part, le département de géographie a conduit, de manière drastique
et exemplaire au sein de la composante, des efforts très importants
concernant la rationalisation des services d’enseignement, notamment par
un recours désormais très réduit à des CEV.
En outre, le département de géographie ne comprendrait pas que certaines
de ses formations puissent être « fermées », alors qu’elles seraient maintenues
ouvertes, dans d’autres départements, avec des effectifs situés très largement
en dessous des seuils votés par le CA : il y aurait là un risque réel de très grave
déstabilisation à l’intérieur de notre composante.
Le département de géographie propose, dans les plus brefs délais, de clarifier
l’offre de formation en L3 , à savoir dans les formations « mixtes » : L3 de
géographie, spécialité « histoire » et L3 d’histoire, spécialité « géographie ».
Les sondages récents conduits auprès des promotions de L1 et Lé montrent
qu’un nombre significatif d’étudiants souhaite intégrer ce parcours. Ces
formations sont considérées comme essentielles, car elles ouvrent au nouveau
master1 « mixte » (Histoire & Géographie, formation et métiers de
l’enseignement) et préparent très bien aussi des poursuites d’études dans
d’autres parcours (préparations aux concours administratifs notamment). Le
Cette clarification consiste à modifier l’intitulé de cette formation « mixte »
en formalisant une L3 unique, appelée « L3 Histoire & Géographie » et dont
les codes APOGEE des UE seraient harmonisés.
1 La première « promotion » de M2 de ce master vient d’obtenir d’excellents résultats
d’admissibilité au CAPES.
Dans un second temps, ce travail de clarification ouvrirait aussi une
perspective : celle d’un travail conduit collégialement par les deux
départements d’Histoire et de Géographie, en vue de concrètement
mutualiser les UE de cette formation « mixte », avec celles de la L3 d’Histoire et
de la L3 de Géographie. Ce travail devant aboutir dans les délais normaux de
3 ans imposés pour la présentation de notre future offre de formation.
Enfin, concernant l’actuelle offre de formation, le département de
géographie est strictement opposé à une fermeture du parcours « mixte » à
Saint-Denis, si jamais une décision serait malencontreusement prise de ne
conserver cette formation que sur un seul site, comme cela fut envisagé au
début de cette année universitaire. Dans ce cas de figure, le département de
géographie estime que c’est la formation « mixte » du site du Tampon qui
devrait être fermée : en raison de la plus grande faiblesse des effectifs et,
surtout, d’un maintien essentiel de la cohérence du parcours « mixte » de L et
M qui ne peut s’envisager qu’à Saint-Denis 2, mais aussi pour conduire l’effort
de mutualisation des UE évoqué supra.
Le département de géographie considère que ces positions sont les seules
qu’il revient au Directeur de l’UFR (et à son « groupe de travail ») de défendre
auprès des instances centrales de l’établissement.
2 Il serait inconcevable pour un étudiant de réaliser un parcours de L1 et L2 à St Denis, de L3
au Tampon, puis de M à St Denis : cette obligation conduirait donc l’essentiel des effectifs à
se tourner vers les parcours uniques et spécialisés.

3.Posté par untel le 22/04/2011 18:27

Nous avions il y a quelques années un homme du terroir en la personne de M. BOYER Michel compétent, connaissant parfaitement la Réunion et ayant tous ces intérêts ici.

NON, C'était pas assez bien, on préféré un zoizo dehors qui, passez moi le terme, "s'en fout" royalement de la Réunion. Il ne pense qu'à sa carrière et à s a poche et a comme seule devise "Après moi le déluge". Le résultat est là

Kréol réveil à zot, debout, marche la tête haute.

Pour reprendre un texte de mon ami Daniel VABOIS, toujours d'actualité :
"Mais jusqu'à quand créole va croire la gueule ouvert sous l'entanoir va dresse son pays son marmaille, assise 4 pattes la pas modèle jordi (aujourd'hui) tu portes ceinture flanelle mais demain, mais demain...chapeau la paille....na si tellement la fait comme ou, la place n'a pu"




4.Posté par Rhum arrangé le 22/04/2011 18:43

L'université, bateau fou, où çà Rochdi y emmèn'à nous?
Vite Mme Bello, ne laissez pas tomber le combat que vous avez commencé à mener contre ce président pou sauv' çà qui rest' çà urge!!!

5.Posté par Rhum arrangé le 22/04/2011 18:46

A UNTEL
Il ne faut pas oublier non plus M. CADET Frédéric!!! qui lui aussi est un homme de chez nous et qui a fait du très bon boulot en tant que président.

6.Posté par michel ravine blanche saint pierre le 22/04/2011 19:19

2 Il serait inconcevable pour un étudiant de réaliser un parcours de L1 et L2 à St Denis, de L3
au Tampon, puis de M à St Denis : cette obligation conduirait donc l’essentiel des effectifs à
se tourner vers les parcours uniques et spécialisés.

Pourtant on prend le chemin pour UFR Santé....!!!!

7.Posté par mansour le 22/04/2011 19:30

Voilà qui vient éclairer la fameuse pétition en cours actuellement à l'université pour faire pression sur la Région.
Je l'ai déjà dit ,d'autres également ,ce monsieur doit partir il y va de la survie de l'université.
On comprend également pourquoi il faut tenter de salir Monsieur Cadet dans la pitoyable manœuvre en cours avec cette pétition !
Rendez le seul service dont vous serez crédité partez Monsieur Rochdi!

8.Posté par epsilone le 22/04/2011 19:53

Un mandat de premier vice-président puis un mandat de président et voila où nous en sommes.
Politiques réveillez-vous au lieu de vous laissez rouler comme dans la manœuvre des pétitions en cours pour arracher de la Région son trésor de guerre.

9.Posté par CANARD Lé NOIR le 22/04/2011 21:03

Après avoir attaqué avec arrogance et grossièreté Madame Bello qui lui a délivré une leçon le président de l'université cherche à s'en prendre à Monsieur Cadet avec fourberie cette fois.
Faut le comprendre c'est la conduite des petits et des faibles mais qui compte-t-il tromper?
C est une université sinistrée voilà le résultat mais la fin de la partie arrive.

10.Posté par lafé ladit le 22/04/2011 21:43

Quelle déchéance pour notre université mais aussi quel drame pour La Réunion.
Il faut faire partir ce monsieur.
Monsieur le Recteur,monsieur le Préfet ,monsieur le Président du Conseil Régional vous pouvez le faire merci donc d'agir.

11.Posté par Anti cons et connes le 22/04/2011 21:56

Il semble y avoir unanimité contre Mohamed Rochdi.
Mohamed Rochdi ne serait pas ce genre d'oiseau que l'on mute le plus loin possible pour s'en débarrasser en métropole ? Si tel était le cas, il faudrait que les zoreils réinventent le "limogeage". Limoge était la ville où étaient mutés tous les militaires incompétents pendant la 1e guerre mondiale. Bien évidemment, ils étaient payés à ne rien faire de façon à nuire à personne.
Les limogeages dans les DOM-TOM ne nous sont pas un bon service. Inventons donc le Kerguelenage. Les incompétents pourraient être affectés là-bas avec un salaire royal pour compter les manchots et les éléphants de mer (bien-sûr avec une autre équipe qui feraient réellement ce travail car il y a fort à parier pour qu'ils ne puissent pas s'acquitter de leur tâche).

12.Posté par Commerson le 22/04/2011 23:06

Depuis le départ rien ne va car pour gagner l' élection à la présidence de l'université Monsieur Rochdi était prêt tout ce qui tombait remarquablement bien parce que d'autres également étaient prêts à toutes les compositions possibles pour conserver leur pouvoir.
Devant une telle convergence ils ne pouvaient que se reconnaitre et s'allier .C'est ce qu'ils ont fait.Ils ont contracté une Alliance avant l'Alliance!
La suite on la connait
.Aussi il serait intéressant de connaitre ce que ce président pourrait trouver à raconter aujourd'hui pour emberlificoter la Région et ses responsables.
Heureusement qu'il y a parmi des personnes qui connaissent très bien le personnage et la réalité universitaire .

13.Posté par boucan le 22/04/2011 23:09

Et si on envoyait ce grand faiseur comme expert auprès du gouvernement tunisien chargé des affaires universitaires et culturelles auprès de cet ambassadeur qui fait l'honneur de la diplomatie?

14.Posté par DELTA le 23/04/2011 00:08

En bon mathématicien qu'il dit être le président de l'université connait les équations .
Un président de l'université sans réseau c'est zéro or le seul réseau de Mohamed Rochdi c'est feu l'Alliance de Paul Vergés.
Un président de l'université sans équipe c'est la catastrophe assurée or chacun sait que c'est Mohamed Rochdi et lui seul qui préside les principaux conseils dès la moindre complication.
Un président de l'université sans administration solide c'est la paralysie garantie.
Mohamed Rochdi est une personne sans réseau,sans équipe et sans administration ce qui doit constituer un cas à peu prés unique en France.
Mais ces éléments de réponse il les connaissait en se portant à la présidence mais cela ne l'a pas freiné.
Il pensait avoir d'autres moyens compensant ces faiblesses et l'un d'entre-eux c'est la politique politcienne.
Donc il ne peut pas faire autrement que de la politique politicienne:
au-prés de la Région et du gouvernement les 2 prinicipaux financeurs
.Mais avec quelle crédibilité d'autant que sur sa route il croise un ancien recteur qui l'a précédé à la présidence de l'université et qui lui est un scientifique de renom.
Il faut donc tirer sur Monsieur CADET c'est ce qu'il a demandé à ses comparses et en donnant de sa personne.
Voila le delta de Rochdi Mohamed au terme d'un cursus scientifique des plus minces (intervenant ici pour la première fois ignorant encore les us je fais dans l'euphémisme) et qui a cru décrocher le gros lot sous les tropiques.
Mais si certains aiment les histoires de la mathématique je reviendrai certainement.
Bonsoir Mohamed Rochdi il se fait tard pour vous et mon bon souvenir chez vous.


15.Posté par momo le terrible le 23/04/2011 00:41

Vraiment je vous trouve très méchant avec moi !!!!
Tous ces vilains cadres avaient des problèmes de management.... ils ont tous cherché à me nuire en même temps.... Je ne pourrais jamais passer les RCE à la fin de l'année à cause d'eux !!! Imaginez, j'ai consulté tous les couteaux deux-lames des services concernés, et tous ces chefs étaient de vrais dictateurs. pas moi. Alors pour les remercier, je promet de ne pas les mettre dans la prochaine charrette, ou je leur paie une mission factice qui leur permet de passer des concours gratuitement... Et s'ils ont leur concours, je fais en sorte qu'ils restent à la réunion. Je suis sûr de leur loyauté ! pas comme ces "chefs de services" qui dénoncent les privilèges de ma cour.
Aidez-moi !!!
Pensez aux quelques pauvres malheureux (72) qui me soutiennent activement dans mon combat pour que notre université (enfin les membres du CA) garde ses privilèges. Aux manettes du recrutement des enseignants chercheurs depuis que je suis VPCA, j'ai recruté près de 50% de mes pairs qui votent pour moi. En plus j'ai nommé quelques potes "membres extérieurs". Je suis tranquille pour les prochaines élections.
Alors vous pouvez déblatérer sur mon compte, je m'en cogne. Je suis élu pour 4 ans, j'en remet une couche pour les 4 prochaines années et après, si vraiment vous avez raison que l'Université coule, j'irai sous de nouveaux cieux voir s'il y a un peu de pognon à piquer ailleurs.... et si j'ai un peu de chance, Vergès (ou l'un de ses proches) se fait élire... et zou ! je passe aux "affaires". Je suis un politique moi, je suis pas là pour tricoter !
Et puis vous oubliez de parler de l'arrivée de la cour des comptes : je m'en contrefout ! Il n'y a que l'Agent Comptable qui a des comptes à rendre (sur mes dépenses), et si l'on "vient me chercher", je sors la liste des plaintes contres l'Agence Comptable qui bloque le fonctionnement de l'Université depuis longtemps (oui, j'ai des fidèles partout) et que c'est à cause de cela que j'ai du contourner les procédures.

Enfin, tous ceux qui partent, c'est parce qu'ils ne sont pas contents, c'est qu'ils sont contre moi.... ceux qui arrivent ne peuvent que m'être fidèles : c'est tout bénef' ces départs !

Allez exprimez-vous maintenant, j'ai les mains sur les oreilles !!!!!

16.Posté par N'importe koué le 23/04/2011 07:59 (depuis mobile)

C'était la même chose avec l'ancien président ! Est ce que ça vient du président ou des cadres finallement ! Y a toujours un problème dans cette institution !!!!!

17.Posté par campus le 23/04/2011 08:47

Post 14
Le "gros lot" il l'a décroché avec une carrière fulgurante pour un enseignant qui passe en peu d'années au rang de professeur puis accède d'abord à la première V-P et le graal :la présidence.
Merci qui?
Merci Pierre GIGORD,bien connu des anciens mais dont les nouveaux vont apprendre à prononcer le nom dans quelques semaines. GIGORD un nom qui peut rapporter gros.On en reparle promis.
Merci Paul VERGES ,vous le rappelez comme beaucoup d'autres avec raison.
Puisse Frederic CADET éclairer ses collègues et interlocuteurs sur ce personnage qui a réussi à prendre l'université et là pourrir.

18.Posté par limite raciste le 23/04/2011 10:35

NON, C'était pas assez bien, on préféré un zoizo dehors qui, passez moi le terme, "s'en fout" royalement de la Réunion. Il ne pense qu'à sa carrière et à s a poche et a comme seule devise "Après moi le déluge".

19.Posté par Commerson le 23/04/2011 11:42

16
Avec l'ancien président c'est aussi lui qui faisait équipe il était son premier vice-président.
il est donc aux commandes depuis des années et il a mené la politique que l'on sait laissant aucune autre conduite aux cadres que la soumission ou le départ.
Cadres sur le départ vous pouvez partir la tête haute et éclairer les institutions sur ce personnage car c'est lui qui devrait partir.

20.Posté par epsilone le 23/04/2011 17:02

Momo le terrible
Ce que vous nous rapportez de l'université confirme la triste gouvernance de son président.
Toutefois espérons que votre pessimisme sera démenti et que les décideurs n'avaleront pas ses mensonges comme du bon pain.
En tout cas j'espère que ni Madame Bello, ni Monsieur Cadet ne se laisseront abuser et que surtout que ces 2 personnalités sauront parler d'une même voie pour faire partir ce président.
Madame Bello,Monsieur Cadet nous savons que nous pouvons compter sur vous.

21.Posté par momo Vissarionovitch Djougachvili, dit Staline le 23/04/2011 19:35

M.Rochdi est élu par ses pairs, conformément à la LRU.
tout est dit.... la FSU continue à le soutenir à 150%.... pourquoi cela changerait-il ?
Ou plutôt, la FSU va-t-elle garder les yeux fermés longtemps ? Et quand le bateau aura coulé, elle clamera haut et fort, que ce n'est pas sa faute...
Que font donc les administrateurs de l'Université ? ILS MANGENT TOUS AUX RATELIERS !

Et puis s'il n'y a plus de cadres, qu'importe ?
On nomme ses "hommes" de confiance ! Comme P.Leroyer à la tête de la DSIUN.
Et pourquoi pas des enseignants à la tête de la DRH, la Direction du Patrimoine, des Finances, etc....
Comme cela tous les services seront "dans la ligne politique".
C'est pourtant simple d'avoir une Université (administration) en phase avec M.Rochdi : On supprime tous les administratifs qui nous em..... qui font respecter toutes ces règles de M..... Et on ne fait que ce que l'on veut....
Et M.Rochdi, ave son Université Numérique, bientôt l'Université de la Réunion n'aura plus d'étudiants ! (et plus d'enseignants non-plus..... : et n'allez pas croire qu'ils feront de la recherche, je vous renvoie à l'évaluation de l'ARS)

Peut-être cela changera-t-il de façon catastrophique, lorsque les 1ers ANT (contractuels) recevront leurs lettres de licenciement.... d'ici à ce qu'un accident grave se passe sur l'Université, la Tunisie frappera à nos portes.

d'ici là, la dictature a de belles heures devant elle.
--- RIP --- [Requiescat in pace]

22.Posté par vacoas le 23/04/2011 21:25

Le premier cercle des Vergés.
La Fsu.
l' Unef.
le cabinet de la mairie de St Denis.
Les voilà ceux qui ont fait Mohamed Rochdi.

Alors que compte-t-il vendre demain au Conseil Régional ?
"ON" lui en veut."
Qui ça "ON"? une "poignée d'agitateurs" et surtout qu'il n'est pas la création des Vergés.
Que compte-t-il vendre à Gélita Hoareau après-demain?
Sarkozy et l'UMP veulent la mort de l'université et il est de gauche , ami de Césari grand admirateur du Visionnaire.
Que compte -t-il vendre au Préfet?
La même chose qu'à la Région et à Didier Robert.
Que compte-t-il vendre à la Cour des Comptes?
Les cadres de l'université sont des incompétents.
Il n'y a qu'à Huguette Bello qu'il sait qu'il n'a rien à vendre.
Quand finira-t-on par comprendre ,comme Huguette Bello,que ce monsieur est nocif ?
Remarquez j'aurai pu dire comme TAK mais je ne suis pas sur que Zinfos l'aurait accepté et surtout cela aurait permis à un petit agitateur plus opportuniste que syndicaliste, (à moins que la FSU me contredise), de se poser en victime.
Donc je ne parlerai pas le TAK par contre je le redis ce monsieur est nocif.


23.Posté par narvusa le 24/04/2011 12:06

il est encore là GIGORD, quand j'étais étudiant début 70 il venait d'arriver; c"est pour quand la retraite;
cela dit : M. Rochdi mettra tous ses copains à la place des partants; c'est tout !

24.Posté par campus le 24/04/2011 19:57

Narvusa
Ce Monsieur Gigord ,après avoir recruté Mohamed Rochdi et quelques autres,qui pour être moins présents dans l'actualité mériteraient à être connus tant leurs carrières sont extraordinaires ,est parti à la retraite.
Mais un Gigord peut en cacher un autre aussi je vous invite donc à suivre de très prés le recrutement de professeurs qui se déroule actuellement.

25.Posté par Le Troll le 24/04/2011 20:00

Humm !! Encore une bonne cuisine péi a la sauce réunionnaise !!!

26.Posté par Momo le 25/04/2011 01:22 (depuis mobile)

Pourtant le "fantôme" de Gigord rode encore dans les couloirs du Parc Technologique Universitaire où il conserve une activité, avec la bienveillance de M.Rochdi... comme consultant (PG Consultant) et à l'ARTIC comme secrétaire : quelle retraite active !!!!

27.Posté par campus le 25/04/2011 09:44

26
merci de cette information je l'ignorai.
Elle vient confirmer les relations étroites entre ces 2 personnages Gigord père et MR.
Le premier a fait le second.
Entre des candidatures de Docteurs en mathématique titulaires de concours nationaux et même souvent anciens élèves de l'École Normale Supérieure et de besogneux (voire médiocres) docteurs d'université moyenne Pierre GIGORD a su faire les choix qui s'imposent quand il avait la main sur les recrutements.
Cela a un prix pour l'Université et pour ceux qui ont été recrutés .On voit les résultats.

28.Posté par mansour le 25/04/2011 13:06

Décidément on aurait tort même en w-k pascal de négliger de lire zinfos.
Ce que j'apprends de ce Monsieur Gigord ,dont j'ignorai jusqu'alors le nom ,comme j'ignore absolument tout du prénom du fils ou de la fille si je comprends les posts précédents nous démontre comment on peut pervertir une institution.
Ou si vous préférez comment transformer une institution majeure en université d'une dictature arabe ou en celle d'une république africaine.
Les plus médiocres à recruter pour faire fructifier nos intérêts à moyen terme et qu'importe le devenir de l'institution et l'avenir du pays.
Ce président ne nous tombe pas du ciel je m'en doutais un peu .
Mais en donnant l'identité de ses géniteurs et parrains les choses sont plus limpides.
Les GIGORD,VERGES,ANNETTE,MOLLARD peuvent en être fiers et surtout qu'ils continuent à mettre leurs enfants dans des universités extérieures et venir nous expliquer avec des trémolos qu'il faut défendre 'L université Réunionnaise".comme l'écrit sans rire le quotidien de Témoignages de samedi!

29.Posté par momo Vissarionovitch Djougachvili, dit Staline le 26/04/2011 20:33

Il ne faut pas oublier Duret & Leroyer ! Ils sévissent l'un et l'autres depuis plusieurs années maintenant et continue à pervertir l'Université. Tant qu'il y a à manger, ils bouffent... s'il n'y a plus rien derrière eux, tant pis, ce sera, soit la faute à "pas de chance", soit ils prendront la poudre d'escampette, si ce n'est la retraite....
A l'instar de M.R. : Après moi, le déluge !!!

30.Posté par epsilone le 27/04/2011 08:21

29
Vous avez entièrement raison j y rajouterai Watbled à la faculté des lettres.
Tout ceci est également exposé en posts suite à l'autre texte sur le blog de Pierrot Dupuy "Étrange pétition"
Les responsables et mécanismes de cette situation de pourrissement de l'université sont identifiés.
Tout comme est démonté la manipulation en cours pour faire pression sur la Région et Mr Robert.
il faut dénoncer ces individus leur infecte cuisine et leurs gros sous .il est temps de relever la tête.
Comment ils disent les Arabes face à ces régimes et organismes corrompus?:Dégagez?. Oui Degagez.!


31.Posté par vacoas le 27/04/2011 09:49

Entièrement d'accord avec ce qui se dit dans ces derniers posts.
je ne vais pas réimporter ici ce que j'ai écrit à propos de "l'étrange pétition" je renvoie à ce texte.
Souhaitons que tout ce qui est révélé aide l'extérieur à comprendre ce que vous appelez justement Epsilone "le degré de pourrissement de l'université" et la manipulation dont nous sommes plusieurs à démonter les mécanismes.
Mr Robert ne lâchez rien!
Mr Cadet maintenez le cap.
La Réunion est avec vous et on n'a que faire des agitations de ces profiteurs qu'il nous faut combattre.

32.Posté par momo le décu le 27/04/2011 12:08

epsilone:
Effectivement, je l'avais oublié tellement il (Watbled) fait parti des meubles ... mais il est visible tandis que les deux autres sournois travaillent en sous-marin et sont bien plus pernicieux !
Je les adore !!!!

Hélas, s'il faut citer tous les "grands fidèles", il faut quasiment nommer tout le Conseil d'Administration... C'est que, quand le pourrissement gagne la tête, les membres ne peuvent que crever la bouche ouverte !!!!

Pôôôôvre de nous !

33.Posté par Zean Bérick le 29/04/2011 07:34

Conseil des Etudes hier après-midi !

Résultat : Suppression de l'Histoire au Tampon, tout est transféré sur Saint-Denis
Suppression de la Géographie à Saint-Denis, tout est transféré sur le Tampon.

Vous pouvez me croire les éléments portés à la connaissance des membres du Conseil ont choqué. Les heures complémentaires ont explosé, la gabegie sur les frais de déplacement (surtout en Histoire), le foutage de gueules des maquettes d'enseignements, le non respect des dispositions prises lors des modalités d'ouverture, etc. ya trop à dire en réalité)

Résultat des courses : quelques défenseurs pour l'Histoire-Géo mais lors du vote (il faut signaler que c'est le seul vote à bulletin secret du conseil, ce qui veut dire que les pressions en coulisse ont été fortes, notamment sur les élus étudiants) sur 24 présents :
21 voix pour la proposition du président, 2 contre et 1 abstention (il y a avait 10 élus étudiants présents, la majorité étant ouvertement hostile à Rochdi, comment expliquer ce résultat si il n'y a pas réellement un problème avec ses deux départements ? - Unef comme d'habitude absent, aucun élu présent)


Le président s'engage à conserver la L3 sur le Tampon à titre conservatoire pour 2011-2012 mais la suppression est bien confirmé pour l'Histoire au Tampon l'année suivante. (quid de la L3 Hist-Géo, enfin Géo-Hist, puisque la première nommée n'a jamais été validée par le ministère et qu'on la présentait quand même aux étudiants, va t-on laisser 3 licences alors que la mutualisation entre les deux principales pourrait permettre le maintien de la troisième à frais 0, ça sera le débat du CA).

Le petit doctorant qui voulait se placer en faisant du misérabilisme social va devoir se trouver une planque ailleurs ! C'est nous qui payons les frais d'inscriptions et qui avons droit aux cours de "merde" !

FALLAIT PAS PRENDRE LES ELUS POUR DES COUILLONS ! NOUS SAURONS EXPLIQUER AUX ETUDIANTS CE QU'IL SE PASSE, N'EN DEPLAISE AUX ENSEIGNANTS DE SES DEPARTEMENTS QUI DEPUIS DEUX MOIS FONT DES PRESSIONS MONSTRUEUSES ET DES DECLARATIONS MENSONGERES POUR SAUVER LEUR PEAU !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes