MENU ZINFOS
Communiqué

L’UNSA plus que jamais mobilisée pour l’application de la loi Sauvadet en faveur des territoriaux de La Réunion


- Publié le Vendredi 11 Novembre 2016 à 11:43

Pour l’UNSA territoriaux de la Réunion, les territoriaux de la Réunion ont été historiquement mis en marge du statut de la FPT.


Effectifs territoriaux au 31/12/2013 : 17000 soit 43% d’agents NT hors emplois aidés

Pourquoi cette situation ?

    •    Une absence de volonté politique de  faire évoluer vers le statut les 2/3 des territoriaux de la Réunion

    •    Une absence rigoureuse du contrôle de légalité et d'un suivi sérieux des types de contrats affectés aux territoriaux (titulaires – contrat à durée déterminée ou indéterminée – contrats aidées – synthèse des bilans sociaux…) par le préfet.

Notre constat à la date d’aujourd’hui

Pour l’UNSA territoriaux de la Réunion, le problème budgétaire toujours avancé par les maires peut être entendu mais peut être également démenti par le constat récurent d’un taux  d’administration élevé (34.6% dans la FPT à la Réunion au 31/12/2013 et en France + DOM 25.9%). Par conséquent, malgré un budget de fonctionnement du personnel très important, les maires continuent de recruter massivement.

Pour l’UNSA territoriaux de la Réunion, l’augmentation du taux d’emplois aidés (EA) pour le fonctionnement du service public est très préoccupante. Pour exemple, dans le domaine de la restauration scolaire, 50% des postes d’agents polyvalents de restauration sont occupés par des emplois aidés.

Presque qu’un quart des agents territoriaux sont des agents en emplois aidés. Nous savons que d’ici 2020, plus de 20% des agents territoriaux partiront à la retraite. Qu’adviendra-t-il alors du service public local réunionnais ?

A l’UNSA territoriaux de la Réunion, nous prônons un service public de qualité où la professionnalisation du métier doit être renforcée et pérennisée dans le droit.

Nous devons faire reculer la précarité des agents qui exerce des missions de service public.

A ce jour, nos démarches ont consisté, chiffres à l’appui contrairement à ce que dit Madame Annick GIRARDIN, Ministre de la FP, à demander :

    •    A Madame la ministre de la Fonction publique et à Madame la ministre de l’Outre -Mer de donner la possibilité agents non titulaires d’accéder à un plan de « déprécarisation » (par le biais des examens professionnalisés réservés, concours réservés et des recrutements sans concours pour l’accès au premier grade des corps de catégorie C accessible sans concours – loi Sauvadet) à l’instar des mesures offertes à nos homologues métropolitains, par la suppression du verrou mis dans la circulaire ministérielle du 12/12/2012  et par la mise en place, dans les meilleurs délais, d’une inspection générale dans nos collectivités.

    •    A Monsieur le Préfet d’assurer  de manière plus rigoureuse, son contrôle de légalité sur les actes administratifs en matière de Ressources Humaines et de mettre en place une commission pour la transparence des effectifs dans la FPT à la Réunion. Nous disposons de données chiffrées obtenues auprès des collectivités, ainsi que de l’historique des différents types de contrats dans certaines collectivités.

    •    Aux autorités locales dans le contexte économique et social actuel d’être plus responsables et de cesser de contourner les lois lorsqu’il s’agit  des recrutements des territoriaux de la Réunion.

Les grands discours n’ont plus beaucoup de sens face à la détresse sociale et à l’exaspération de ces milliers d’agents territoriaux qui assurent, malgré tout, un service public de qualité.
 

Secrétaire Général de l’Union Régionale,
 JAYME Patrick




1.Posté par Trop C Trop le 11/11/2016 14:58

Zot y dénonce seulement allah zot travaille mais pourquoi les lignes ne bougent pas ?
REPONSE:
zot y magouille par derrière avec les politiques
et pour être élu (e)s avec les gratteurs ki que na le temps comme pour Patel à la CCIR aller ramasse zenvelpes

Raison que nana longtemp je ne suis plus syndiqué pour preuve

Ce sont les travailleurs eux mêmes qui doivent se mobiliser pour se faire entendre

LA POLICE
LES INFIRMIÈRES

et MOI prochainement quand mi entendra qu'un gratel de chez eux a été nommé à la place d'un honnête travailleurs de la FPT

2.Posté par kld le 11/11/2016 15:00

ben , c'est dit .

3.Posté par polo974 le 12/11/2016 14:38

Une absence rigoureuse du contrôle de légalité...

ou une absence de contrôle de légalité rigoureux ? ? ?

et qu'ont fait les syndicats ?
ont-ils systématiquement porté en justice ?

si oui, que doit-t-on penser de la justice ?
si non, que doit-t-on penser des syndicats ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes