Education

L'UNL national défend son représentant local, Alexis Chaussalet

Vendredi 18 Février 2011 - 07:29

Voici le communiqué publié par l'UNL au niveau national qui dénonce l'interpellation d'Alexis Chaussalet en affirmant que "le gouvernement préfère la répression au dialogue.


L'UNL national défend son représentant local, Alexis Chaussalet
"L’arrestation d’Alexis Chaussalet, responsable fédéral de l’UNL Réunion, pour être un des organisateurs du mouvement lycéen contre les suppressions de postes, prouve une fois une attitude inadmissible et immature de la part du gouvernement !
  

La répression comme seule réponse à la mobilisation lycéenne !

Hier matin à 6h45, heure locale, Alexis Chaussalet a été conduit au commissariat de police, menotté, indécemment traité et placé en garde à vue. Relâché à 10h45, les motifs de son arrestation semblent fallacieux. Au-delà d’une simple application de la loi, c’est bel et bien pour des raisons politiques qu’a eu lieu ce placement en garde à vue. Et ce n’est pas la première fois ! Hier déjà, la fédération dénonçait de nombreux cas de violence de la police envers les lycéens ! 




Depuis plusieurs semaines, les lycéens réunionnais se mobilisent contre les suppressions de postes de professeurs et de personnel dans l’académie, au nombre de 81 dans le second degré, et la nouvelle répartition des Dotations Horaires Globales. Cette casse du Service Public d’Education a déjà de lourdes conséquences, surtout à la Réunion où les conditions sociales et d’études sont déjà très difficiles. 

  

Place au progrès, investissons dan l’éducation !



Plutôt que d’écouter les lycéens et leurs revendications légitimes, le gouvernement préfère jouer la carte de la répression, pensant étouffer le mouvement ! Ce comportement immature n’apaisera en rien la mobilisation. Il faut au contraire engager un plan massif de recrutement de professeurs et de personnel éducatif !  




Que le gouvernement l’entende bien, les lycéens réunionnais sont d’ors et déjà déterminés à poursuivre la mobilisation, et de plus belle encore. L’UNL exige des excuses publiques aux lycéens et à Alexis Chaussalet de la part du préfet de la Réunion. Elle demande également au gouvernement de cesser toute méthode répressive, et d’entamer une politique ambitieuse pour l’Education Nationale, qui implique des moyens humains et financiers." 

 

Victor Colombani 

Président de l’UNL"
Lu 1770 fois



1.Posté par landru le 18/02/2011 08:20

Bien formé à la communication communiste le petit, se faire victimiser et puis on devient un symbole, une idôoole des jeunes. S’il commence sa carrière dans les mouvements sociaux en gazant et insultants les personnes en face de lui qui représente le service d’ordre, alors qu’est ce que ce sera dans 10 ans ? Il n’est pas bon que ce sentiment d’impunité se développe même s’il défend une cause apparemment juste, ce n’était que 4 heures de colles au poste, rien de plus !

2.Posté par David Asmodee le 18/02/2011 09:08

"Relâché à 10h45, les motifs de son arrestation semblent fallacieux. Au-delà d’une simple application de la loi, c’est bel et bien pour des raisons politiques qu’a eu lieu ce placement en garde à vue. "

On se croirait au Chili sous Pinochet.

Il ne serait pas possible d'avoir la version des gendarmes et du Procureur ? Depuis hier, on a droit à la diarrhée verbal de syndicalistes et ça commence à saouler sérieusement. S'il s'était agi de la police, j'aurai eu des doutes. Mais la gendarmerie est généralement sérieuse et un placement en garde à vue est une décision qui ne se prend pas à la légère.

3.Posté par UNL ou N.U.L ? le 18/02/2011 09:29

"L’UNL exige des excuses publiques aux lycéens et à Alexis Chaussalet de la part du préfet de la Réunion"
brrr !

4.Posté par JEUNE CO. le 18/02/2011 10:16


Demain, certains recruteront des bébés encore au berceau pour animer les manifestations, s'allonger dans les rues et invectiver les pouvoirs publics.

Les troubles à l'ordre public, peut-être ! mais il faut s'attendre à des sanctions plus ou moins dures.

Les Parents qui laissent leurs mineurs agir de la sorte sont responsables devant la loi et doivent être sanctionnés.

A moins de se faire victimiser pour essayer de plaire aux copains. Et après, on demande au représentant de l'Etat de s'excuser ! où va-t-on ?

5.Posté par Stef le 18/02/2011 11:19

Et l'autre H.BELLO qui lui caresse la joue...quelle démago, quelle récupératrice....ces communistes me font gerber....toujours à critiquer le système et à être les premiers à en abuser à des fins perso....ce pauvre gosse est le pauvre jouet du polit buro local....pauvre gosse va....il faut que jeunesse se passe...plus mature il se rendra compte que tous ces soit disant soutiens ne sont que vils manipulateurs....

6.Posté par Simplet le 18/02/2011 11:50

“Les gendarmes du Tampon voulaient venir le chercher à la maison mais ils se sont trompés d’adresse. Alors, ils nous ont appelés en lui demandant de se présenter. Quand j’ai demandé pourquoi, on m’a répondu que ce n’était rien de grave”, raconte Chantale, la maman d'Alexis.
Le leader réunionnais du premier syndicat lycéen l’UNL apprend, une fois sur place, qu’il est interpellé. “On m’a signifié ses droits et plus rien. Je sais qu’on l’accuse d’outrage sur agent, de vol et d’entrave à la libre circulation sur la voie publique”.

Voilà la version de la maman d'Alexis ... et cela n'a rien n'a voir avec la version de l'UNL Nationale.

En fait, il s'agit de GENDARMERIE et non pas de COMMISSARIAT, et Mr CHAUSSALET s'y est rendu librement avant d'être mis en garde à vue ... il n'y a donc pas été emmené menotté, au commissariat de police ...

Voilà comment en déformant la réalité on finit par transformer en héros un enfant complétement dépassé par tout ce qui lui arrive ...

7.Posté par nicolas de launay de la perriere le 18/02/2011 12:44

"simplet" porte tellement bien son pseudo..

8.Posté par nicolas de launay de la perriere le 18/02/2011 13:23

http://www.leparisien.fr/crise-egypte/le-caire-un-enseignant-francais-rapatrie-pour-une-pancarte-17-02-2011-1320175.php

faut il s'étonner?

9.Posté par manu le 18/02/2011 13:28

Il fout la m* et assume pas ses actes... et on le prend pour une victime ! laisse a moin rire... xD

10.Posté par gilles. le 19/02/2011 12:57

Bravo alexi! quel courage! Ce n'est pas donné à tout le monde de faire ce que tu fais. on te soutient entièrement mon gars, on sera là en masse lundi matin dès 9h au lycée Roland Garros. et les autres qui te critiquent ici vont suivre ton combat et t'admirer en silence en continuant à te critiquer pr essayer de voir ce que t'as ds le ventre. laisse à zot critiquer, pardonne à zot, banna i ennui à zot telman et zot lé rekonéssan enver mais zot i dira pas. lol.

Pour Manu: si tu regardes bien, ses actes, il les assume entièrement!
Simplet: elle est simple la vie, hein?!
Stef: c'est toi qui est manipulée, mais tu ne le sais pas.
Jeune co: t'es vraiment un jeune co* toi.
Landru: tu ne serais pas flic toi par hasard?
allez, bon weekend et vive la révolution.

11.Posté par maurice etheve le 19/02/2011 20:02

des méthodes sécuritaires qui n'étonnent plus personne
d'ailleurs MAM n' a t-elle pas proposer de l'aide policière à la tunisie
UMP= Un Mec au Pouvoir

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter