Courrier des lecteurs

L'UNL Réunion se félicite de l'élection de Pauline Lauret à la présidence du C.R.J

Jeudi 18 Novembre 2010 - 09:42

L'UNL Réunion, premier syndicat lycéen de l'île se félicite de l'élection de Lauret Pauline (attachée de presse de l'UNL) à la présidence du C.R.J (Conseil Régional des Jeunes) .

En effet, nous avons appuyé la création de ce projet depuis la rentrée scolaire. La stratégie que nous défendons à l'UNL c'est : un pied dans les instances de la démocratie lycéenne (dont le CRJ) pour débattre et améliorer notre vie au lycée, et un pied dans la rue face à un gouvernement véritablement anti-jeune !

Son élection nous permettra de défendre et porter toujours plus haut la voix lycéenne . Ainsi, nous débattrons au sein de cette instance de la création du P.O.P afin de juger de sa réelle nécessité pédagogique . En ce sens, nous amènerons sur la table des débats de réelles problématiques qui concernent une grande partie des lycéens de notre île ; à savoir : le coût abusif de la scolarité et nous proposerons ainsi la mise en place de la gratuité des manuels scolaires et des transports scolaires. Nous revendiquerons la création d'un "statut lycéen" qui permettra à chacun d'entre nous l'accès à des prestations culturelles, aux moyens de transports ainsi qu'à la contraception à des tarifs réduits ou gratuits.

L'UNL Réunion , forte – désormais - de sa représentativité au sein de la Région demande solennellement qu'une réelle politique pour les jeunes soit mise en place, proche des préoccupations de chacun et dans l'intérêt de tous.

Comme nous l'avons montré au gouvernement lors des récentes mobilisations, la jeunesse, loin d'être manipulés ou irresponsables, ne laissent pas passer les décisions qui remettent en cause leur avenir et continuera le combat pour une éducation et un avenir toujours plus juste et égal !

Cette élection à la présidence du C.R.J est une réelle preuve de la représentativité de notre syndicat qui est aujourd'hui l'outil syndical de tous les lycéens et qui continuera son combat pour l'acquisition de nouveaux droits, la défense d'une meilleure éducation dans chaque instance lycéenne, et d'un rapport de force toujours plus important face à un gouvernement qui refuse de prendre en compte l'inquiétude des jeunes.

Rappelons que le Président de la Région, qui ne s'est toujours pas exprimé sur son vote sur la réforme des retraites, a voté en faveur d'un projet qui privera la création d'un million d'emplois, et qui emmènera nos jeunes vers un chômage et une précarité encore plus important alors que nous sommes la région d'Europe ayant le plus fort taux de chômage chez les jeunes !

Alexis Chaussalet,
Représentant fédéral
Lu 1660 fois



1.Posté par ggrun le 18/11/2010 17:25

Bravo à l'UNL pour cette élection et surtout ce projet syndical riche de promesses pour La Réunion.
Pour avoir été à vos cotés pendant la mobilisation sociale pour les retraites et avoir vu la maturité dont vous avez fait preuve, nous avons confiance dans la jeunesse réunionnaise e t dans votre capacité à assumer vos responsabilités.
Contrairement au provocateur policier qui vous a insulté.
Nou tyinbo
Nou larg pa

2.Posté par onyx le 19/11/2010 12:01

Mr chaussalet , je tiens à vous rappeler que Mlle Lauret a été élu non pas au nom de l 'unil , mais par des représentants de tous les lycées de l 'ile et de toutes les voies professionnelles confondues .

Non pas pour porter des revendications syndicales corporatistes , mais faire entendre la voie de l' ensembles des lycéens (nes) et apprentis de l 'île .

Partir dans ce schéma , vous allez mettre cette jeune en porte a faux , au lendemain de son élections , c 'est une piètre vision de la démocratie participative que vous prônez là .

être dans la rue c’est une chose, devoir trouver des consensus pour la gestion de la vie lycéenne en sera une autre .

Félicitation à cette jeune , construisons la Réunion de demain ensemble , mais en ne commençant pas a monter les uns contre les autres.

3.Posté par Capoeira le 19/11/2010 14:44

Je vais dans le même sens qu'Onyx. je trouve vraiment dommage d'exploiter un espace de parole qui se veut libre pour effectuer de la propagande syndicaliste.

De manière intelligente, M. Chaussalet ne mélangez pas tout. Car les grands perdants seront ces jeunes qui ont décidé de participer à ce CRJ et qui ne veulent pas se faire récupérer par des mouvements politiques.

Je suis vraiment déçu. Ce n'est pas comme cela que vous grandirez, ou plutôt si vous ressemblez déjà aux "vieux" politiques qui profitent de la moindre occasion pour faire le larron.

Pourquoi mentir et manipuler pour faire passer vos idées?

4.Posté par Militant UNL le 19/11/2010 19:22

J'ai du mal à saisir ce que l'on reproche à mon organisation ?
D'être la seule organisation de jeunesse sur cette île à vouloir prétendre à amliorer les condictions de vies et d'études de nos camarades lycéens et apprentis ?
Est-ce si corporatiste que de vouloir porter des projets qui même si ils sont l'idéee de notre organisation irait dans le sens de tous ? La création d'un chèque culture , d'un chèque santé d'un pass transports ne sont-elle pas des mesures qui a la différence du P.O.P seraient à destination de tous et permettraient une réelle amélioration de la vie de nous lycéens ! Dsl que mon organisation soit entreprenante et qu'elle s'engage sur tous les fronts qui permettent à la jeunesse de s'exprimer, et partout ou nous pourrons porter la voix lycéenne et débattre avec l'ensemble de nos camarades (comme avec tous les élus du crj qui ont voté démocratiquement pour Pauline) nous continuerons à penser et établir des projets POUR la jeunese réunionnaise et NON pas voté des réformes contre notre avenir ! Par exempe n'est-il pas plus logique (et en plus moins couteux ! ) de mettre en place la gratuité des manuels scolaires pour l'ensemble des lycéenns dans une région où 52% de la population vit sous le seuil de pauvreté ?

5.Posté par ggrun le 19/11/2010 20:50

MM sieurs Capoiri et Onyx,
dans vos dignes remarques, je ne retrouve pas ce que les jeunes expriment.
Démocratie en leur sein, "statut lycéen", responsabilité.
Pour vous c'est de la propagande.
N'étant plus tout jeune, mais toujours au service des jeunes, et des salarié-e-s,peut-être suis-je moins qualifié que vous qui devez être tout jeune pour donner des leçons.
De récupération surtout.
.

6.Posté par Militant anti-UNL le 19/11/2010 20:59

J’avoue avec beaucoup d’humilité ne pas comprendre les raisons de l’existence d’un syndicat lycéen.
Les syndicats servent à défendre les intérêts d’ouvriers et de professions.
Les lycéens ne sont ni des ouvriers ni des commerçants ni des artisans.
Il existe normalement des structures au sein des établissements scolaires pour régler, s’il y en a, des problèmes concernant les lycéens.
Les parents d’élèves, qui sont normalement majeurs et responsables, doivent se manifester si ces structures ne fonctionnent pas ou fonctionnent mal.
Les lycéens ne sont pas leurs propres parents et n’ont pas à se substituer à eux.
En démocratie, ce sont les députés et les sénateurs qui font les lois, pas des lycéens dans la rue.
Les lycéens dont le nombril n’est pas encore sec, peuvent-ils avoir des idées sur les réformes à mettre en place pour améliorer notre système des retraites ?
Je n’ai entendu aucune mesure phare émanant d’eux durant les manifestations de rue, hormis des borborygmes.
Par ailleurs, je doute que M. Chaussalet ait autant de connaissances que moi en matière de sexualité humaine.
Dans un département où les grossesses d’adolescentes ont un taux record, je trouve extrêmement irresponsable de se borner à demander encore plus de capotes et de pilules contraceptives dans les lycées.
C’est bel et bien une sexualité sans connaissances, sans contraintes et sans règles d’hygiène même avec capotes et pilules qui entraîne une sexualité pauvrissime mais avec des IST et des grossesses non désirées.
Les lycéennes ne sont pas à considérer comme des vagins artificiels. Ce dont elles ont besoin, c’est d’une éducation sexuelle véritable. Mais les lycéens également, car une sexualité responsable et non pas anarchique se vit à eux.
Les lycéens, surtout mineurs, doivent avoir d’autres préoccupations que les manifs de rue et tirer des coups.
Les lycéens ont davantage besoin de cours sur la sexualité véritable, mais également des interventions sur les méfaits considérables causés par le tabac, l’alcool et les drogues, y compris le zamal.
Ils auraient également besoin de cours de nutrition, dans un département où le nombre de diabétiques est si important.
Enfin, la réforme des retraites ne vous concerne en rien : à l’âge où vous pourrez la prendre, vous ne serez peut-être plus de ce monde (guerre atomique ou conventionnelle) ou dans un autre État que la France.
Chacun à sa place et les vaches seront bien gardées !

7.Posté par ggrun le 19/11/2010 21:24

à Militant anti
cherche d'abord pour quoi tu es
avant d'écrire des phrases de français
qui n'ont aucun sens

8.Posté par précision le 19/11/2010 21:29

Si vous vous renseignez un peu plus vous auriez pu entendre que la nouvelle présidente du crj insistait sur l'importance de mettre en place des journées de prévention . Par ailleurs l'UNL organise tous les ans des journées de prévention au seins des établissements scolaires pour informer et sensibiliser aux côtés des professionels sur la sexualité .
Enfin et très brièvement, car vos remarques tels que "nombril pas encore sec " me laisse présumer de votre considérable intelligence , je vous signale jsute cher monsieur que la réforme des retraites est directement lié à l'emploi , vous avez certaienement raison, les lycéens ne peuvent pas faire valoir leur droit (consitutionnel) à la manifestation pour exprimer un avis sur un choix de société et des conséquences directes que cela aura sur leurs emplois ... Retournez à l'école !

9.Posté par MANQUE DE PRÉCISION le 19/11/2010 23:51

Les lycéens ont donc un droit constitutionnel de manifestations ?
Et pour exprimer QUEL avis ?
Encore une fois, comment des lycéens dont le nombril n’est pas encore sec peuvent-ils émettre des avis sur la réforme des retraites ?
C’est quoi ces avis intelligents ???
Où sont leurs propositions ?
À vous lire, il faut mettre les lycéens à l’Assemblée nationale tandis que les parlementaires devront retourner sur les bancs de l’école ???????

10.Posté par ggrun le 20/11/2010 16:35

Ah non pitié pour les enseignant-e-s
Les parlementaires c'est à l'usine qu'il faut les envoyer, pour qu'ils apprennent ce qu'est le travail.

11.Posté par Concerné(e) le 29/10/2011 11:10

En politique comme dans la vie, les anciens se catégorisent en deux parties : Les sages ... Et le dinosaures.

Les sages comprennent les jeunes car ils prennent du recul. Si un jeune est dans l'erreur, le sage tente de lui expliquer de manière rationnelle certes, mais surtout en respectant ses opinions sans l'agresser. Car le sage a compris que le jeune ne se sent pas écouté.

Le dinosaure critique, se braque, prend les jeunes pour des imbéciles au nombril humide car hissé très haut dans son estime pour lui-même, il croit avoir tout compris. En fait, il faut avoir de l'empathie pour le dinosaure car il est très complexé par son age et jalouse ces jeunes en quête de libre expression.

Cordialement.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 20 Novembre 2018 - 16:12 La nuit, l’heure est venue de sévir …