MENU ZINFOS
Economie

L'UMIR somme la CCIR d'arbitrer le conflit du Port Est


Le sujet était incontournable. Réunis en assemblée générale ce matin dans un grand hôtel de l'Ouest, les membres de l'Union Maritime Interprofessionnelle Port de la Réunion (UMIR), ont rappelé la CCIR à ses prérogatives de gestionnaire du Port dans le conflit qui paralyse le déchargement des containers depuis une semaine.

Par Ludovic Grondin - Publié le Jeudi 16 Février 2012 à 17:33 | Lu 1603 fois

L'UMIR tenait assemblée générale aujourd'hui pour renouveler son bureau
L'UMIR tenait assemblée générale aujourd'hui pour renouveler son bureau
Le hasard du calendrier a voulu que l'UMIR se réunisse en assemblée générale ce matin alors même que perdure le conflit des techniciens de la SOMIP, chargés d'assurer l'entretien permanent des portiques du Port-Est.

Créée en 2002, l'Union Maritime Interprofessionnelle Port de la Réunion regroupe pas moins de 25 acteurs de la zone portuaire unis dans "un espace de parole pour un ensemble de professionnels", comme le présente elle-même la directrice par intérim, Claire Vassias (groupe Maersk).

"La SOMIP possède du personnel avec une grande compétence et expérience. Nous sommes persuadés qu'il faut que l'on garde cette compétence", précise-t-elle avant d'appeler la Chambre de commerce à agir pour un dénouement salutaire pour les 12 employés qui pourraient perdre leurs acquis sociaux (ancienneté, 13ème mois, primes...) dans le cadre de leur transfert à la société ENDEL.

"Il appartient au propriétaire des portiques (c'est-à-dire la CCIR) de trouver une issue favorable à ce conflit", assure-t-elle. "La CCI doit trouver une solution le plus rapidement possible", surenchérit Jean de la Perrière (SEMPR). Pierre Payet (TLF), trésorier adjoint de l'UMIR rappelle la problématique : "quasiment 100% des déchargements des navires marchands se font via les portiques (au nombre de quatre sur les quais du Port-Est) car très peu de navires possèdent des grues embarquées".

Une réforme plébiscitée

Mais la conférence de presse consécutive à l'assemblée générale avait aussi pour objet de faire un point sur l'actualité politique de la très attendue "réforme portuaire". Le projet étant "validé par le Parlement, ne reste plus qu'à attendre la parution du décret", rappelle fort justement Jean de la Perrière.

Ce décret viendrait préciser le calendrier des prochains mois qui mènerait logiquement à "la nomination d'un préfigurateur en charge du passage de la réforme au 31 décembre 2012".

"Une grève n'est jamais un bon point pour la réputation d'un port"

Très attendue par les professionnels du secteur, la réforme portuaire, configurée sur mesure pour les DOM, et qui arrive en décalage par rapport aux autres grands ports métropolitains, fera de Port Réunion un Grand Port Maritime. Au-delà du changement de sémantique, deux évolutions notables sont attendues.

Tout d'abord la centralisation de la chaîne de responsabilités. "L'interlocuteur unique sera Grand Port Réunion via un conseil de surveillance et un directoire", explique Jean de la Perrière. Dans la configuration actuelle, l'Etat assure la tutelle quand la CCIR en est le gestionnaire. Deuxième avancée : si l'application de la convention unique régissant la manutention portuaire est d'ores et déjà réglée, le volet de "la pénibilité y sera plus largement intégré".

Enfin, la réforme a aussi pour objectif d'offrir au Port Réunion les moyens de rivaliser avec d'autres plate-formes du bassin océan Indien. Dernier clin d'oeil à la SOMIP, les membres de l'UMIR ne manquent pas de rappeler qu'"une grève n'est jamais un bon point pour la réputation d'un port". Le message est bien passé en direction de la CCIR.




1.Posté par Kaf le 16/02/2012 20:03

Voila lo band en profiter zot visages y apparai ! Band capitaliste zot y enrichit a zot si nous tête ,
Achet 1€ pou a vende 20€ a zot même sa ,
Donne ban REunionnais travail donne a li dignité ou bien prend zot chemin et foule kan !
L injustice y décrit bien zot pensés

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes