MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

L’UCOR et "Réagissons !" font des propositions pour l’octroi de mer


- Publié le Jeudi 24 Juillet 2014 à 09:40 | Lu 588 fois

L’UCOR et "Réagissons !" font des propositions pour l’octroi de mer
La Région Réunion a voté une motion lors de l’assemblée plénière du 10 juin 2014, souhaitant la prolongation en l’état du dispositif d’octroi de mer et demande que celle-ci devienne pérenne.
 
Les associations  de consommateurs : UCOR et REAGISSONS sont contre la pérennisation en l’état, de cette taxe crée en 1850,  contraire aux législations française et européenne,  qui a bénéficié d’une prolongation exceptionnelle jusqu’en juillet 2014, car c’est un  facteur de cherté de la vie qui pénalise lourdement les consommateurs.
Ex : des compléments alimentaires fabriqués uniquement en métropole, subissent ici avec une TVA de 9 € + OM de 22 € + droit additionnel de 3 € ! 
La Réunion importe 95 % de ce qu’elle consomme ! ! 
L’argument de la protection de la production locale ne tient plus depuis très longtemps car la seule et unique vraie production ici est la canne à sucre.
 
Toutefois,  les associations soussignées, conscientes que cette taxe représente un complément financier important pour le budget des collectivités locales, sont prêtes à accepter sa pérennisation à la condition impérative que  deux réformes soient imposées.
 
1°) La perception de cette taxe
 
Actuellement l’O.M. est prélevé à l’entrée de la marchandise  par le service de douane et sur le prix CAF (coût, assurance, fret).
Les associations contestent ce mode de prélèvement qui augmente le coût de la marchandise car il faut payer le service des douanes et le surcoût du fret et de l’assurance. De plus, la marchandise peut ne pas se vendre et se périmer ; c ‘est alors une perte sèche pour l’importateur.  Il en est de même si elle est mise en stock, le commerçant ne rentrera dans ses fonds qu‘au moment de la vente de la marchandise. C’est ce qui explique qu’il n’y a plus de pièces détachées en stock et que pour toute réparation, il faille commander les pièces en métropole ou ailleurs et que les marges bénéficiaires des importateurs sont particulièrement élevées..
 
Les associations demandent que l’OM soit payé comme la TVA par les consommateurs à la caisse des commerces. L’OM sera reversé par le commerçant à la Région Réunion, tandis que la TVA partira à l’État. 
C’est cette pratique qui a cours au QUEBEC pour le paiement de la « taxe provinciale » (équivalente à l’ O.M) et de la TVA.
2°) L’argent de l’OM doit donc être affecté obligatoirement aux investissements
Dans la situation présente, l’argent de l’O M est versé au budget  fonctionnement et sert d’abord à faire de l’électoralisme (recrutement d’employés le lendemain de l’élection du nouveau maire, quitte à envoyer au chômage l’ancienne équipe ; à augmenter les indemnités des maires et adjoints dès le lendemain de leur élection ; à faire voyager les élus et à organiser des cocktails lors des fêtes des différentes communautés. En affectant cet argent obligatoirement au budget investissement, les collectivités pourront continuer l’aménagement de leur territoire, moderniser leurs infrastructures (par exemple mettre des WC corrects dans des écoles primaires) en profitant de l’aide de l’Europe, alors que dans la situation actuelle leurs budgets « investissement » ayant été réduits, elles ne peuvent plus apporter leurs quotes-parts et donc ne peuvent plus profiter  des aides de l’Europe. Si ces deux conditions ne sont pas remplies, les associations UCOR et RÉAGISSONS s’engagent à se mobiliser pour inciter  la population à protester contre cette demande de dérogation.
 
Pour l’UCOR : Dr Gilbert Gérard
Pour « Réagissons ! » : Armand Gunet




1.Posté par Nos parlementaires ont été informés le 24/07/2014 13:23

Nous venons d'informer par mail nos députés et nos sénateurs du présent courrier de lecteur.
Qu'ils cessent de nous ressasser le sempiternel octroi de mer qui protège LES productions locales.
La Réunion ne produit strictement rien de ce que l'on consomme le plus : voitures, camions, autobus, tracteurs, machines à laver, frigos, ventilateurs, climatiseurs, aspirateurs, robinetterie etc etc etc.
réagissons-la-reunion.fr

2.Posté par Boa Bill le 24/07/2014 21:24

Mon Dieu ! Aude accepterait donc les propos guerriers du gunéen... ce croisé d'un autre siècle ?... celui-là même qui dit sur son site que l' Islam ne serait pas une religion .... !!!!

Madame AUDE, SVP, répondez que vous êtes toujours Présidente de l ' UCOR... et que vous ne vous vous dissociez des prises de position du gunéen, amateur d'orgues payés sur les impôts des contribuables et "fouteur de merde déclaré" :-) ... suivre les liens pour comprendre...

Le combat contre les taxes injustes ICI ne saurait être mené par celui qui dénie à toute une communauté le droit d'être REUNIONNAIS !

Je ne pense pas, Mme AUDE que vous soyez du fhaine et je suis persuadé que vous allez vous dissocier de ce qui est écrit en votre nom !... même par ordre !

3.Posté par Boa Bill le 24/07/2014 21:27

1.Posté par Nos parlementaires ont été informés

Encore un pseudo débile.. au service d'un malade... numérique.. aux multiples pseudos !

Le débat, s'il doit avoir lieu ne saurait être conduit par des comiques tels que vous... sieur GUNET !

4.Posté par nicolas de launay de la perriere le 24/07/2014 23:01

militez plutôt pour que les collectivités locales réunionnaises soient financées à égalité avec celle de Métropole.. le maintien d'une fiscalité additionnelle à la TVA comme suggéré, ne fera pas baisser les prix..

sa suppression par contre, au regard des textes de la loi LUREL, permettent d'avoir un effet direct sur les prix.

il faut donc supprimer l'octroi de mer, compenser le budget des collectivités par un financement sur les mêmes bases (nou lé pa plus, nou lé pa moin) que celles de Métropole, ne pas bouger le taux de tva (rappelons que le différentiel de pouvoir d'achat, l'Etat n'a pas à s'engraisser sur le phénomène de surcoût lié à l'insularité).

il faut surtout ensuite intégrer une disposition spécifique à titre d'expérimentation, revenant à gérer dynamiquement les exonérations fiscales et sociales dans le haut de bilan des entreprises.

5.Posté par Boa Bill le 25/07/2014 08:30

Combat d'arrière garde et voué à l' échec ! Quand on commande une simple pièce de voiture sur internet et qu'elle vous est livrée chez vous à 53 euros alors que le concessionnaire du coin vous la propose à 124 euros, ce sont les marges abusives qui sont en cause !
L'octroi de mer n'explique pas tout !
Je préfère de loin le débat tel que présenté par : 4.Posté par nicolas de launay de la perriere le 24/07/2014 23:01
Les associations de consommateurs devraient plutôt s'intéresser au marché de la téléphonie mobile et dénoncer les contrats arnaqueurs !
Quant au gunéen, il ne représente que lui-même !

6.Posté par Madame Ode le 25/07/2014 09:37

Ecoutez, le Boa Bile, occupez-vous de vos oignons et moi, je m'occupe des miens. D'accord ?
Quant aux pseudos multiples, vous en avez tout un rayon vous-même. Vous signez d'au moins quatre noms différents.
Vous voyez des malades numériques un peu partout dans Zinfos alors que le seul malade c'est bien vous.
Demandez un RV en recommandé avec accusé de réception à un bon psychiatre pour vous faire soigner.

7.Posté par Des coquetèles pour les différentes communautés ? le 25/07/2014 22:01

Oui, mais pas pour les chrétiens : aucun maire ni le CG ni la Région n'ont jamais offert le moindre coquetèle pour Pâques aux chrétiens (qui ne le souhaitent pas non plus d'ailleurs) !!!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes