Courrier des lecteurs

L'Office de la Langue Créole de La Réunion et l'argent

Jeudi 12 Avril 2012 - 09:43

L'Office de la Langue Créole de La Réunion et l'argent
L'Office de la Langue Créole de La Réunion subit depuis quelques mois des attaques sur les subventions qu'il a touchées. "Qu'est-ce que vous avez fait de cet argent " nous serine-t-on (sous-entendu : "vous, individus, en avez profité"). Demande-t-on cela à toutes les associations réunionnaises ? Bien sûr que non ! Pourquoi à nous ? Parce que nous sommes des défenseurs du créole réunionnais ! Bien que nous n'ayons pas de temps à perdre à nous justifier perpétuellement, nous nous expliquons aujourd'hui par respect pour les Réunionnais.

L'argent que différentes institutions nous ont versé nous a intégralement servi à :
-    la publication d'ouvrages de défense de notre langue créole ;
-    l'organisation de colloques et conférences sur la prise en compte de la langue maternelle (créole ou français) des enfants réunionnais, et ce pour leur réussite scolaire ; sur le bilinguisme créole-français ; sur l'enseignement de la culture et de la langue réunionnaises, sur l'enseignement du français en milieu créolophone ;
-    un grand sondage sur les sentiments que les Réunionnais ont de leur langue créole, son utilisation, son écriture, sa transmission de génération en génération, sur le français à La Réunion.

S'il n'y avait pas eu ces sondages, nous ne saurions pas aujourd'hui que :
-    74% des Réunionnais estiment que le créole réunionnais est une langue ;
-    90 % des Réunionnais estiment que le bilinguisme créole-français est une richesse ;
-    71 % des Réunionnais sont favorables aux classes bilingues créole-français.

Il est évident que pour certains, c'est toujours payer trop cher que d'apprendre des nouvelles qui montrent que les Réunionnais sont lucides, qu'ils reconnaissent l'importance de leur créole et de leur français ! Qu'ils ne veulent en rien sacrifier de ce qu'ils sont et de ce qui est bon pour eux-mêmes et leurs enfants.

Ces subventions que l'Office gère en faveur de la langue créole de La Réunion et du bilinguisme créole-français, aussi importantes soient-elles – nous remercions ceux qui nous les confient – ne sont en rien comparables à celles que les Bretons ou que les Basques reçoivent pour la valorisation de leurs langues régionales respectives. L'Office de la Langue Bretonne a reçu, en 2011, plus de 1 million d'euros ; l'Institut Culturel Basque, 850.000 € en moyenne, chaque année, durant la dernière décennie. Il est vrai que ces deux institutions sont des structures publiques. L'Office de la Langue Créole, association Loi 1901, n'a jamais demandé à brasser de telles sommes. Personnellement, je souhaite la création d'une institution publique réunionnaise dotée de moyens conséquents lui permettant d'œuvrer pour la valorisation du créole réunionnais dans le cadre d'un bilinguisme créole réunionnais-français.

Aujourd'hui, l'Office de la Langue Créole de La Réunion doit, en même temps, gérer des projets qui nécessitent un financement et d'autres pour lesquels le bénévolat suffit. L'Office serait trop heureux de n'avoir à s'occuper que des projets qui ne nécessitent aucune comptabilité, aucun dossier de demande de subvention. Et pour en revenir aux accusations de profits matériels : aucun membre de l'Office n'est salarié, aucun ne se fait rembourser les frais que lui occasionne son activité au sein de l'association. Tous cèdent à l'association leurs droits financiers (par exemple de traduction en créole réunionnais, ou des conférences payantes ― et je puis attester que cela correspond à des sommes non négligeables qui nous permettent de "boucler nos fins de mois" sans stress).

Voilà donc l'essentiel de ce que l'on peut dire sur les rapports entre l'Office, ses activités, et l'argent. En tant que président de l'association, c'est mon devoir de déclarer solennellement que ceux qui continueront à prétendre que notre action nous rapporterait des avantages matériels ou financiers, ce qui est de la diffamation pure et simple, devront en répondre en justice.

Axel Gauvin, président de l'Office de la Langue Créole de La Réunion
Lu 11150 fois



1.Posté par Du balai !!! le 12/04/2012 15:04

Tu nous fatigue Gauvin, les années 70 sont passées, tu en a très bien profité. Sois gentil, maintenant, laisse-nous gérer les merdes que tu a mis toi et tes comparses dans la tête de ces gamins devenus adultes avec comme seule arme dans la vie : le créole et l'idée que tout leur était dû. Au fait t'es quoi encore, retraité de l'EN, prof agrégé de sciences-nat (...) à déclamer ta logorrhée sur la France (pas sur son argent sic).

2.Posté par Nicolas le 12/04/2012 21:13

De qui vous parlez quand vous citez : "Tu nous fatigue" ?

Ne soyez pas présomptueux de votre personne " Mr du balai", vous ne représentez que vous ici. D'autres personnes sous la bienveillance de la démocratie française partagent leurs passions et savoirs, si cette idée ne vous plait pas Mr Du balai, le plus grand silence venant de votre part sera le bienvenu. Nous vivons sur une île qui détient une histoire passionnante, la langue créole en est son principal vecteur. De plus, si vous ne souhaitez pas la mise en lumière de ce patrimoine, je ne saurai trop vous conseiller de vous pencher plus attentivement sur la langue française afin d'éviter de faire des immondices linguistiques notamment en termes d'orthographes.

En vous remerciant de votre attention.

3.Posté par Gérard Jeanneau le 13/04/2012 11:35


Le maître queux de Lofis la Lang Kréole, Axel Gauvin, continue à assaisonner ses salades toutes flétries !
Voyons un peu tout cela.

D'abord, l'argent a servi pour les publications. OK, mais je tombe des nues. C'est un fait : les éditeurs veulent un acompte pour mettre sous presse; mais les ouvrages ont une valeur financière, je suppose, et devraient, lors de la vente, couvrir l'acompte sinon on peut se poser des questions sur leur valeur réelle. La comptabilité de Lofis la Lang Kréole n'est pas très bavarde à ce sujet.

L'argent a servi aux colloques et autres promenades à l'autre bout du monde. OK, là encore; mais, voyons ! Axel Gauvin ignore-t-il l'existence de la visioconférence ? En restant chacun chez soi avec une tasse de café à proximité de soi, on peut écouter et voir le conférencier; ensuite, on peut lui poser des questions. Tout cela pour une pauvre petite poignée de cacahuètes. Evidemment, c'est dans la nature humaine : on éprouve une envie impérieuse d'aller bat karé aux Antilles et ailleurs.

Et Axel Gauvin devrait être de son monde : un site internet, au prix de 35 euros par an, comme le mien, ce n'est pas la mer à boire. On y place les conférences à la réécoute. Avec un peu plus d'énergie, on est en mesure d'assurer des cours de créole : il suffit d'enregistrer les cours de madame Vigne, à Plateau Caillou, par exemple. Voilà des idées qui ne coûtent pas cher et qui peuvent rapporter gros. Et, en ce cas, il n'y a pas lieu de harceler le contribuable ! On boucle les mois sans stress. Il faut sortir du tout monayable, comme on cherche à sortir du tout nucléaire ! La valeur d'un projet culturel n'est pas proportionnelle à la somme que l'on y consacre. Chassons le gaspillage de l'argent public !

Parlons du grand sondage qui a coûté les yeux de la tête ! Comme Gargantua, on ne sait si, à ce sujet, on doit rire comme un veau ou pleurer comme une vache.
Premier point : 74% des Réunionnais estiment que le créole réunionnais est une langue; il y a donc 26% d'entre eux qui ont fait un lerreur : le créole est une langue, au sens générique du terme, puisque pour s'exprimer, on utilise la lingua, la langue, organe de la parole. Et à ce propos, je renvoie à mon site.
Deuxième point : le bilinguisme créole-français est une richesse. Question aussi saugrenue que la première : tout bilinguisme est une richesse. Le simple bon sens partage cette idée.
Troisième point : 71% des Réunionnais sont favorables aux classes bilingues créole-français. Soit ! Mais dans les faits, on ne se bouscule pas au portillon dans les écoles pour ce bilinguisme. Peut-être peut-on avancer 5% des élèves en classe bilingue. Paul Vergès et sa fille Françoise, malicieux, ont dû être favorables à la question posée; mais c'est chez tonton Sam, aux USA, que notre Françoise a opté pour un autre bilinguisme : français-anglais.
Bref ! voilà un exemple de sondage qui se dégonfle comme une baudruche mais qui a apporté du bon beurre dans les épinards du sondeur.



4.Posté par Gérard Jeanneau le 13/04/2012 12:13


Mon clavier a osé écrire monnayer avec un seul n. Tout repentant, il présente ses excuses urbi et orbi.


5.Posté par Michèle le 14/04/2012 05:59

Mr Jeanneau,
excuse mon pardon, mais ou lé vréman in "mal o ki"
Plus bouché, plus jaloux et plus mal honnête que vous, il n existe personne , peut être quelques vieux routards.
Continue vomir out haine, va kaye dessi out lestomac in jour.
Bon vent.
Vive le créole, vive le français.

6.Posté par Michèle le 14/04/2012 06:00

Mr jeanneau
Pour vous et tous vos amis:
http://www.youtube.com/watch?v=dtcmtQEAF0k
Mamo "jalousie"

7.Posté par ndldlp le 14/04/2012 21:08

Faut que le clavier prenne ses gouttes...

8.Posté par ndldlp le 14/04/2012 21:20

Jeanneau et ses comparses censeurs megotteurs commencent serieusement a nous gonfler.. comment ces conservateurs archaiques pour certainsdmirateurs ou diplomes en langues mortes, ne comprennent ils pas l'interet du creole ecrit et les vertus identitaires de cette langue ?n'ont ils rien d'autre de mieux a faire de leur temps..on connaissait la passion des sols et des dash pour janneau, le tuyau et les sons harmonieux qui en sortent pour gunet..qu'ils se cantonnent donc a leur perimetre de predilection.

9.Posté par Gérard Jeanneau le 14/04/2012 22:49


A NDLDLP,

Oui, j'appelle un chat un chat et NDLDLP ... (au choix du lecteur); je dénonce le gaspillage de l'argent public; le culturel se développe avec peu de sous; il ne faut pas se métamorphoser en rapace de la culture. Et les belles économies réalisées dans ce domaine devraient permettre d'acheter un bel orgue.

Que NDLDLP se contente de son tambour et de son pipeau; qu'il révise sa grammaire française et qu'il ne nous gonfle plus avec ses petits billets farcis de fautes en tous genres. Qu'il se cantonne donc à son périmètre de prédilection : la médiocrité !

10.Posté par ndldlp le 15/04/2012 00:05

Nous nous retrouvons donc bien dans cette mediocrite...moi celle de la grand mere a laquelle vous etes tant attachee...vous dans celle de la promotion de vos idees ..mediocres..

11.Posté par ndldlp le 15/04/2012 00:07

Concernant lutilisation de largent public, souciez vous plutot, pere la morale, a celui gaspille par la region et le departement dans le cadre de la defense du pouvoir d'achat..

12.Posté par Dranso le 15/04/2012 04:35

L'officine de papou vergés, surtout! Bézer d' paké . Koz kreol lé gratuite.

13.Posté par keumimitte le 15/04/2012 21:20

Merci Mr Janneau de nous donner votre point de vue très instructif ,et très éclairé .
Votre courrier est plein de bon sens

14.Posté par Au contrôleur de gestion NdLdLP le 16/04/2012 00:43

Votre verbe megotter n'existe pas. Quant à mégotter, je ne le trouve dans aucun exemple de dico ni même dans votre long post à ce sujet. Il y a mégoter et mégotage.
C'est le verbe mégoter même qui ne convenait pas dans votre post 14 de "Grafi". Vous auriez dû parler d'ergoter, mon brave !
Ensuite pour un contrôleur de gestion, affirmer que 30 millions d'euros c'est 1 000 smics, ben c'est pas fortiche !!! ça fait un smic mensuel à 30 000 € !!!!!
Pauvre vieux, nul en français mais aussi en calcul !!!
Armand GUNET

15.Posté par Attristé et affligé le 16/04/2012 01:08

Monsieur Gauvin, je suis peiné du contenu général et du ton final menaçant de votre courrier qui témoignent d’une très forte paranoïa.
Encore une fois ni moi ni personne ne pense que vous avez utilisé l’argent des subventions généreusement octroyées par Paul Vergès à des fins autres que celles pour quoi vous les avez demandées.
Ce que nous dénonçons c’est l’absurdité de ces sondages.
Il n’appartient pas aux Réunionnais en général de se prononcer par référendum pour savoir si notre patois est une langue. Si 99 % des gens répondaient par l’affirmative, ils seraient dans l’erreur.
C’est comme si vous commandiez à grands frais à un institut de sondage la question suivante :
Une Mob est-elle une motocyclette ?
Ensuite, j’ai fait au comité de pilotage du créole au CCEE une démonstration magistrale sur la supériorité de l’écriture étymologique de notre patois et j’ai bien expliqué la différence entre patois, dialecte, langue régionale et langue.
Vous n’avez donc rien retenu ? C’est inquiétant pour la suite du travail de ce comité de pilotage !
Il n’y a aucun bilinguisme à La Réunion mais diglossie. Point barre.
Quant aux Réunionnais interrogés sur la pertinence de l’enseignement du créole en LCR, ils ignorent certainement à quelle sauce sont mangés les jeunes Créoles qui font confiance à leurs enseignants !
Avec les 89 256 € que vous avez perçus de 07 à 09, j’aurais investi dans l’achat de 3 jolis petits orgues à tuyaux d’occasion de qualité.
Cela aurait été autrement plus utile aux jeunes Réunionnais et à leurs parents ! ! !
Armand GUNET
P.S. : Vous n’avez pas du tout répondu sur les 60 000 € de billets d’avion à destination de Cayenne en décembre dernier. Qui les a payés et l’hébergement, qui l’a payé et pour quel montant ? ? ?

16.Posté par ndldlp le 16/04/2012 06:54

Pauvre homme...meme face aux sources indiquees, vous restez sur vos positions...
http://www.cnrtl.fr/definition/m%C3%A9gotter ....Tout a chacun peut googler (action de rechercher via google) le mot megotter..
La senilite est au pas de votre cerveau gunet..
Ensuite, vous avez oublie de multiplier ou diviser selon le sens de votre calcul, par 12...
Decidement..vous etes maso?

17.Posté par Nul en maths NdLdLP ! le 16/04/2012 09:39

Bon, en divisant 30 000 € par 12, on obtient un smic mensuel à 2 500 € !
Dire qu'une entreprise dionysienne vous a employé comme contrôleur de gestion...

18.Posté par Gérard Jeanneau le 16/04/2012 12:31


Et voilà le pauvre NDLDLP qui nous donne une piteuse leçon de français ! Le verbe mégoter existe bien, mais il est populaire. Un professeur ne peut pas tolérer ce mot dans une copie, à moins qu'il soit dangereusement irradié par mai 68 !

19.Posté par queuemimitte le 16/04/2012 20:04

"ah..que c'est dure, la vie..." fin de citation
ndldlp post 35 grafi kréol

20.Posté par ndldlp le 16/04/2012 21:10

ah? Je ne savais pas le jeanneau censeur...l'argot ou le francais populaire ne valent rien a vos yeux ... Bigre... Le sommet de la betise est atteint par nos deux vieux amis des langues mortes...un conseil? Frequentez donc les morgues vous pourrez ainsi converser avec des langues mortes ...

21.Posté par ndldlp le 16/04/2012 21:14

Heureusement que le salaire et les cotisations ne sont pas la seule source de cout... Il y a les couts indirects lies a la gestion des contrats..bref..trop complique a expliquer a des gens foutre...1000 contrats c'est donc bel et bien un chiffre realiste...

22.Posté par ndldlp le 16/04/2012 21:20

17.
Helas dunoc faut il le repeter..point controleur de gestion..mais auditeur interne..faut il que vous soyez stupide a ce point gunet?

23.Posté par ndldlp le 16/04/2012 21:25

18.
Pire que les cons serviles..les cons servateurs..dont nous avons deux beaux specimens..

24.Posté par queuemimitte le 16/04/2012 21:45

ti bouz encor ? met encor la pa assez!

25.Posté par ndldlp le 17/04/2012 21:09

Mais si vous confondez des fonctions differentes quoique complementaires, que penser alors de votre position sur la langue creole...

26.Posté par queuemimitte le 18/04/2012 20:20

en mode j' ai bloqué le ndldp il en rajoutte 4 couches pour avoir le dernier mot !!

27.Posté par ndldlp le 23/04/2012 20:31

faut bien avoir le dernier mot avec les tacherons de service...

28.Posté par LADY MALOYA le 23/05/2012 07:23

Notre planète Terre regorge de trésors culturels (égyptien, européen, panafricain, asiatique, inuite, Métis etc.).

Pour un esprit ouvert, POUR une culture et vision plurielles, POUR un formidable vecteur de paix entre les peuples, j'estime en mon âme et conscience créole que NOUT LANG Y DOIT EXISTER AVEC TOUTES les autres langues (officielles et non officielles)

1. D'abord, grâce à HAÏTI-TOMA, PREMIÈRE RÉPUBLIQUE AFRICAINE, qui par JEAN-JACQUES DESSALINE avait officiellement rendu possible l'émergence de la langue créole DÈS 1804. Des textes de loi ont même été écrites en créole haïtien. (Voir les archives d'universités anglo-saxonnes....)

2. Il existe une kyrielle de langues créoles (seychelloise, mauricienne, réunionnaise, rodriguaise, jamaicaine, Trinidadienne, cap-verdienne etc.). Son enseignement est digne d'université.

3. Un observatoire de la langue créole est plus que nécessaire... Sa valeur ne doit pas être freiner par le montant (exorbitant ou pas) des subventions ...Une langue ça n'a pas de prix , les québécois l'ont bien compris... Ils se sont battus pour leur langue (français du Québec, leur joual...)

4. Je rêve d'une grande exploration sur le CRÉOLE de l' OCÉAN INDIEN EN PASSANT PAR L'AFRIQUE POUR ARRIVER AUX ANTILLES (la linguistique, les femmes et les hommes, la géographie, la littérature pan-créole, les Arts créoles, cinéma, art culinaire créole, les pensées plurielles créoles etc.)

5. Nous pouvons défendre le créole aussi bien en créole (écrit, parlé) qu'en français(écrit et parlé)...Relisez les romans de tous nos auteurs : Fourcade, Marius et Ary Leblond, de Lacaussade, Leconte Delisle, Célimène et tous ces auteurs haïtiens,etc., un régal pour ceux assoiffés de nourriture intellectuelle...

KRÉOL LÉ KAPAB !
l'HISTOIRE PASSÉ L'A DÉMONTRÉ...

LES LETTRES CRÉOLES ONT ENCORE DE BEAUX SIÈCLES DEVANT ELLES..AVEC LE MOIS CRÉOLE... ET POURQUOI PAS RÊVER AUX LUMIÈRES CRÉOLES ?

Conclusion : Continuons de la chanter, de la louer, de la prier, de l'écrire, de la bloguer, de la googliser, de la facebooker, de la crier , de la PARTAGER ET SUROUT DE L'ENRICHIR D'AVANTAGE....

MERCI l'office de la langue créole... M. Gauvin Tiembo, garde lo kap... LARGUE PAS NOU LANG !

N@R TROUVÉ!

29.Posté par Française née à la Réunion. le 23/05/2012 11:54

@3. Gérard Janneau

Merci monsieur pour la pertinence de votre éclairage qui ne doit pas nous faire oublier nos origines certes mais en gardant du bon sens ...

Pour ma part, je suis née à la Réunion il y a plus de 70 ans ... mon père militaire de carrière était originaire de Bourgogne et avait 9 frères et soeurs qui résidaient aux 4 coins de la France ; et 1 en Italie et 1en Suisse,... ma mère institutrice était originaire du Nord avait 8 frères et soeurs qui résidaient en Normandie ; dans le Nord-Pas de calais; en Lorraine et en Belgique... j'ai eu 8 frères et soeurs dont la moitié est née à la Réunion et à Madagascar,... l'autre moitié en France et en Indochine,... nous nous sommes mariées avec des hommes et femmes nés pour partie à la Réunion d'origine: 2 créoles blancs; 1 cafrine; 1 zarabe;1 malbaraise;1 malgache; 1 zoreil ( Bordelais ); 1 Polonaise,... avons eu 18 enfants nés et mariés en France ; au Canada; en Allemagne; à la Réunion; en Australie,... qui eux-mêmes sont mariés avec des hommes et femmes de nationalités diverses et variées et habitent aux 4 coins de la planète... et ont en commun une langue ... le FRANCAIS !!!

30.Posté par LADY MALOYA le 24/05/2012 15:39

HOQUET, poème [ du guyanais : Léon-Gontran_Damas ] ...à méditer

Pour Vashti, et Mercer Cook

Et j'ai beau avaler sept gorgées d'eau
trois à quatre fois par vingt-quatre heures
me revient mon enfance
dans un hoquet secouant
mon instinct
tel le flic le voyou

Désastre
parlez-moi du désastre
parlez-m'en

Ma mère voulant d'un fils très bonnes manières à table
Les mains sur la table
le pain ne se coupe pas
le pain se rompt
le pain ne se gaspille pas
le pain de Dieu
le pain de la sueur du front de votre Père
le pain du pain
Un os se mange avec mesure et discrétion
un estomac doit être sociable
et tout estomac sociable
se passe de rots
une fourchette n'est pas un cure-dents
défense de se moucher
au su
au vu de tout le monde
et puis tenez-vous droit
un nez bien élevé
ne balaye pas l'assiette

Et puis et puis
et puis au nom du Père
du Fils
du Saint-Esprit
à la fin de chaque repas

Et puis et puis
et puis désastre
parlez-moi du désastre
parlez-m'en

Ma mère voulant d'un fils mémorandum

Si votre leçon d'histoire n'est pas sue
vous n'irez pas à la messe
dimanche
avec vos effets des dimanches

Cet enfant sera la honte de notre nom
cet enfant sera notre nom de Dieu
Taisez-vous
Vous ai-je ou non dit qu'il vous fallait parler français
le français de France
le français du Français
le français français

Désastre
parlez-moi du désastre
parlez-m'en

Ma mère voulant d'un fils
fils de sa mère

Vous n'avez pas salué voisine
encore vos chaussures de sales
et que je vous y reprenne dans la rue
sur l'herbe ou la Savane
à l'ombre du Monument aux Morts
à jouer
à vous ébattre avec Untel
avec Untel qui n'a pas reçu le baptême

Désastre
parlez-moi du désastre
parlez-m'en

Ma mère voulant d'un fils très do
très ré
très mi
très fa
très sol
très la
très si
très do
ré-mi-fa
sol-la-si
do

Il m'est revenu que vous n'étiez encore pas
à votre leçon de vi-o-lon
Un banjo
vous dîtes un banjo
comment dîtes-vous
un banjo
vous dîtes bien
un banjo
Non monsieur
vous saurez qu'on ne souffre chez nous
ni ban
ni jo
ni gui
ni tare
les "mulâtres" ne font pas ça
laissez donc ça aux "nègres"

(Léon-Gontran Damas, Pigments, 1937)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 19 Juillet 2018 - 14:57 Apprendre à nager : Oui !… mais avec QUI ?

Mercredi 18 Juillet 2018 - 16:35 Carrière de Bois Blanc, une affaire politique !