MENU ZINFOS
International

L'Iran prêt à un accord de principe avec l'AIEA?


- Publié le Vendredi 18 Mai 2012 à 17:29 | Lu 651 fois

L'Iran prêt à un accord de principe avec l'AIEA?
Selon des sources diplomatiques, l'Iran, soupçonné de vouloir se doter de l'arme nucléaire est sur le point de s'entendre avec l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) sur les principes à mettre en œuvre dans le cadre de l'enquête sur son programme nucléaire. 
 
L'initiative de se retrouver le 21 mai prochain a été décidée mardi 15 mai à Vienne, après deux jours de discussions jugées positives, entretenant l'espoir d'une avancée avant une réunion-clé entre la République islamique et les "Six" (Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie, Chine et Allemagne) à Bagdad. 
 
Téhéran estime qu'un tel accord est nécessaire avant d'autoriser l'inspection de Parchin, site militaire où des explosifs de très forte puissance, susceptibles de contribuer à la mise au point d'une arme nucléaire, auraient été testés, selon l'agence internationale de l'énergie atomique.
 
Selon des diplomates occidentaux en poste à l'AIEA, Téhéran semblerait apte à donner son aval, avant la conférence de Bagdad, pour "une approche structurée" qui définirait la marche à suivre pour dissiper les soupçons.
 
Selon la même source: "Des progrès ont été accomplis. Il y a encore un ou deux points à régler"
 
L'AIEA a dores et déjà fait savoir qu'elle ne signerait aucun accord qui ne lui garantirait pas un accès illimité aux sites nucléaires. Le gouvernement iranien s'oppose depuis près de quatre ans à la bonne marche de l'enquête de l'AIEA , où on rappelle que Téhéran a déjà eu recours à des démarches procédurières afin de  gagner du temps et poursuivre ses recherches.
 
Auparavant, deux séances de négociations infructueuses avaient déjà eu lieu cette année mais cette fois-ci semble la bonne. A Bagdad, la capitale iranienne, les grandes puissances chercheront à obtenir le gel du programme iranien d'enrichissement d'uranium, point-clé de la maîtrise du cycle nucléaire, que Téhéran justifie notamment par la nécessité d'alimenter son réacteur de recherches médicales.
 
Les "Six" ont renoué le dialogue avec Téhéran depuis le 13 avril à Istanbul, soit quinze mois après l'avoir rompu.
 
Selon Benjamin Netanyahu, le Premier ministre israélien, dont le gouvernement n'exclut pas le recours à la force pour en finir avec la menace nucléaire iranienne, les négociations de Bagdad ne sont qu'un moyen pour Téhéran "de gagner du temps et de tromper tout le monde": "L'Iran est très doué pour ce genre de parties d'échecs".



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes