MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

L'Ile à peurs


Par Pierre BALCON - Publié le Samedi 21 Mars 2020 à 21:11 | Lu 811 fois

L'Ile à peurs
Dans son ouvrage  de 1992 , "L'ile  à peurs", Prospère Eve montrait comment des peurs ancestrales façonnaient encore la société réunionnaise. Il nous parlait des épidémies de variole et de choléra qui ont régulièrement fauché des milliers de vies, jusqu’à la grippe espagnole en 1919.

Aujourd’hui encore la maladie est souvent considérée comme n’ayant pas une cause naturelle. On croit qu’elle résulte de l’intervention d’un esprit, de l’exercice d’une vengeance. La croyance en la sorcellerie ne fléchit pas.

Contre les médias qui voudraient sans doute réactiver ces vieux démons, peut être nous faut il revenir à la raison.

L'analyse des dynamiques à l’œuvre dans les épidémies est complexe. Elle fait appel à la fois à des modèles mathématiques à paramètres fixes (approche dite déterministe) mais aussi des approches empiriques ou le mélange des 2 (approche dite  stochastique).

La  situation à La Réunion est un cas d'école .

On s'en était déjà rendu compte au moment de l'épidémie de chikungunya en 2005- 2006, avec une petite rechute en 2010 à St Paul .

Puissent les médias éviter de donner dans le sensationnel et essayer d'adopter une attitude rationnelle et pédagogique.

En l'espèce 3 observations s'imposent :

1- On ne connaît pas exactement le nombre de personnes touchées par le  virus du covid 19. Seuls des tests  sur un ou des échantillons représentatifs, réalisés a posteriori, permettront de le déterminer. Les réseaux dits "sentinelles" peuvent servir de cadre  à ce type d'expertise.

En 2006 cette analyse "ex post" avait fait apparaître qu'au presque final de l'épidémie, 40 % de la population avait développé des  anticorps qui témoignaient donc d'un contact avec les antigènes viraux.

Présentement parler d'une "explosion" de la maladie est dans ces conditions abusif. Ce qui évolue c'est le rythme de réalisation des tests (1), centralisés au CHU.

Dans cette logique, on peut donc s'attendre à une majoration importante des chiffres, chaque jour, imputable largement  à l'élargissement des prescriptions de tests (2) .

Le niveau réel de contamination lui évoluera en fonction de plusieurs paramètres, dont 2 principaux :

a/ taux de reproduction de base (aussi appelé R0) qui définit le nombre de cas secondaires directement infectés par une unique personne infectieuse, placée dans une population totalement susceptible à la maladie (non immunisées).

Pour le covid 19, ce ratio se situe entre 2 et 3, témoignant d'une virulence moyenne.

b/  l'intervalle  intergénérationnel mesure, quant à lui, la durée s’écoulant entre la survenue de la maladie chez un cas (dénommé, par convention, le "parent") et la survenue de la maladie chez les personnes qu’il va infecter (dénommées, par convention, les "enfants")…
Il est de 4,4 à 7,5 jours, ce qui est considéré comme rapide par les spécialistes.

2-  les taux de  morbidité et mortalité (létalité dans le jargon médical) sont pour l'heure difficiles à déterminer, en l'absence de moyens de rapporter le nombre de cas de maladies symptomatiques ou de décès à celui des personnes infectées.

3- le  JIR  suggère que même la nuit le  virus  frappe. Il  rapporte dans son édition de ce matin que le chiffre  des personnes atteintes  a grandi pendant que nous dormions ! Diable !

Mais c'est surtout le laboratoire de tests qui fonctionne en 3 /8 et qui livre à toutes heures les conclusions des examens qui lui ont été demandés, la veille peut être !
 
En réalité il est difficile pour l'heure de s'avancer sur la  forme que prendra à court terme la  courbe d'évolution de la maladie. On peut  supposer néanmoins, compte tenu des mesures de confinement prises très tôt, qu'elle sera très aplatie.

Je prends le pari que le niveau de contamination constaté ne dépassera pas le pic de 1000  personnes dans les 15 jours à venir.  
1000 personnes c'est beaucoup évidemment mais c'est peu à la fois pour une épidémie. Beaucoup pour les patients et leurs familles  qui souffrent ou sont angoissées, mais c'est peu pour les virologues qui aimeraient que le maximum de personnes soient naturellement vaccinées.

Comme en métropole, il faut s'attendre à la nécessité de prendre en charge 10 %  de ces cas, Ceux nécessitant des soins spécifiques, légers ou plus lourds. Dans les cas extrêmes, nos services de réanimation seront sollicités à  proportion pour des cas de détresse respiratoire essentiellement, puisque, nous le savons, ce  virus a un tropisme pour les cellules de nos bronches.

Mais cette épidémie  "avortée" risque de nous exposer à une rechute à l'entrée dans l'hiver austral. Espérons que d'ici là, à défaut de vaccin, des traitements efficaces pourront être mobilisés.

A plus long terme cette maladie s'éteindra naturellement quand  au moins 50% de la population aura développé une immunité collective.

L'enjeu est  d'abord celui de santé  publique et non pas celui de préventions individuelles : il s'agit principalement d'éviter que soient débordées nos capacités d'accueil hospitalières par les cas les plus graves.

Dit autrement et de manière cynique : "nous savons que vous allez, pour une grande partie d'entre  vous, contracter la maladie, mais ne tombez pas tous malades en même temps".

Pour les matheux qui adorent les équations dites différentielles et ceux  d'entre eux qui veulent en savoir plus, voici une saine lecture  qui dispensera de se coller sur l'écran de BFM ou Cnews.   

https://interstices.info/modeliser-la-propagation-dune-epidemie/

Pour ceux qui préfèrent la biologie une  conférence magistrale du professeur Philippe Sansonetti , au Collège de France :

https://www.youtube.com/watch?v=JKY1i7IpK3Y

Et pour les littéraires  c'est le moment  de relire :

La Peste  de  Camus,  évidemment

Mais  aussi :

Le Hussard sur  le toit, de Jean Giono, adapté au cinéma en 1995 par Jean Paul Rappeneau
et
La mort  à Venise, de Thomas Mann


    (1)    il existe de grandes catégories de tests :
    (2)    - ceux qui mettent en évidence directement, par amplification des particules du génome (ARN ou ADN) des  virus (tests  RT- PCR )
    (3)    -  et ceux qui détectent la présence des anticorps (Elisa , western blott).
    (4)    
    (5)     jusqu'à présent réservés aux patients manifestant des symptôme , on ira  ers des prescriptions plus larges.

Pierre BALCON
 




1.Posté par Modeste le 22/03/2020 07:20

tiens Docteur BALCON nous fait une sortie......!

2.Posté par GIRONDIN le 22/03/2020 07:33

Pour les notes en bas de page, Vous avez oublié (4) M Balcon.
Et à partir de (2) vous avez oublié de les noter dans le texte.



...... Stratégie agressive
"En Corée du Sud, où l'épidémie décline, le vrai tournant a été la forte augmentation du nombre de tests", explique à l'AFP Cécile Viboud, épidémiologiste au NIH (Instituts américains de la santé). "Il faut savoir où l'épidémie en est pour agir. Et pour cela, il faut tester".

"Testez, testez, testez! Testez chaque cas suspect", a d'ailleurs exhorté lundi le patron de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, en soulignant que cela s'inscrivait dans une stratégie bien précise pour circonscrire l'épidémie, comme on circonscrit un incendie.....
Rtbf

3.Posté par Lesseps le 22/03/2020 11:40

Les pseudos spécialistes sont de sortie ... après pouchet, balcon.... leurs analyses post évènement nous manquaient tant... grands causeurs petits faiseurs...

4.Posté par Propagation ! le 22/03/2020 13:37

Mr Prosper Eve sait très bien de quoi il parle !

5.Posté par Pierre Balcon le 22/03/2020 16:41

à Lesseps

Merci d'argumenter svp sur l'aspect épidémiologique .
A moins évidemment que ce soit mes choix littéraires qui vous chagrinent.

6.Posté par Grand yab le 22/03/2020 16:58 (depuis mobile)

C''est qui prosper Eve ? Encore un réunionnais qui ne voit que son nombril alors que nous sommes dans une crise sanitaire mondiale. Ce n''est pas parce qu''on porte tout le temps la même veste qu''on est forcément célèbre...

7.Posté par Pierre Balcon le 22/03/2020 18:03

Mon propos ne vise qu'a proposer au débat , pour les esprits libres qui veulent les entendre du moins , des arguments allant à l'encontre de ceux qui nous sont débités à longueur d'antenne ou de papier par des propagandistes de la panique.

J'ai rappelé qu'il est dans la nature des épidémies de se répandre ( darwinisme oblige ) .

Leur dynamique obéit généralement à des modèles mathématiques plus ou moins complexes .

Les fonctions exponentielles ( 1) tracent assez précisément la courbe de leur évolution. .

A partir de ce que nous savons du covid 19 on peut s'attendre à un doublement des cas constatés tous les 3 ou 4 jours .

Avec les mesures de confinement , plutôt bien suivies à La Réunion, et de prophylaxie générale , le taux de réplication va s'abaisser ( il est actuellement de 2,5) et la séquence inter générationnelle va au contraire s'allonger .
On peut espérer que de ce fait, très vite , on passera à une progression arithmétique qui marquera le pic de l'épidémie.

A mon sens le plateau ne dépassera pas les 1000 cas identifiés .

Évidemment si on multiplie les prescriptions de tests RT- PCR ce chiffre sera dépassé .
Les spécialistes considèrent que le niveau des porteurs dits « asymptotiques » serait 10 fois supérieurs à celui de ceux qui manifestent des symptômes forts ou moyens et qui sont les seuls pour l'heure à bénéficier d'un dépistage.

Pas de panique donc !

Ne croyez pas ceux qui vous diront tous les 4 matins que l'épidémie explose . Elle ne fait que suivre sa trajectoire jusqu'à l'arrivée prochaine d'un plateau et d'une décrue .

Je soutiens que le risque pour nous c'est l'effet rebond qui interviendra au cœur de l'hiver , tout simplement parce que le niveau d'immunité collective aura été faible .
Il n'est solidement acquis que quand le taux de séropositivité atteint le seul de 50% .


(1) ce n'est pas tout à fait une fonction exponentielle puisque sa limite fort heureusement n'ira pas vers l'infini

8.Posté par Grand yab le 22/03/2020 18:45 (depuis mobile)

Et tu crois vraiment que c''est le moment de faire des maths pendant que des centaines de personnes crèvent chaque jour à cause de ce virus ??? Les tests ? Quels tests ? On n''en a pas suffisamment à La Réunion !!! Faut atterrir mon vieux.

9.Posté par JORI le 22/03/2020 19:46

7.Posté par Pierre Balcon le 22/03/2020 18:03
Pour une fois je suis d'accord avec vous, d'autant plus que nous avons pu vérifier vos propos au cours de l'épidémie de chikungunya.

10.Posté par Lesseps le 22/03/2020 21:07 (depuis mobile)

@ balcon: comme vous ne faites que récupérer et synthétiser ce que les scientifiques écrivent , vous m’excuserez de ne pas vous prendre pour une sommité scientifique :)

11.Posté par Pierre Balcon le 23/03/2020 08:33

Pour je mets ci après le lien vers le bulletin journalier épidémiologique que tient l'OMS .

https://www.who.int/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/situation-reports

Il est rédigé en anglais mais ses données quantitatives sont immédiatement interprétables
Sa lecture permet une approche différentielle très instructive .
Elle confirme globalement assez bien le taux multiplicateur de 2 par séquence de 4 jours.
Intéressant de voir les situations respectives de certains pays . En ce qui concerne la maîtrise de la mortalité par exemple notons les performances remarquables de Allemagne , du Japon , d'Israël ou de Cuba , pays qui disposent de système de santé très élaboré.

A La Réunion , le nombre de nouveaux cas semble ralentir .
Difficile cependant d'interpréter ce chiffre et d'y voir l'atteinte du fameux pic . Il ne pourrait que refléter une baisse de l'activité du centre unique de dépistage et non pas réellement l'infléchissement du cours des contaminations.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes