MENU ZINFOS
Communiqué

L'Île Maurice se bat pour sauver ses dernière plages des promoteurs hôteliers


L’accaparement des plages à l’Ile Maurice au détriment de la population locale est devenu un problème critique. Une mobilisation populaire sera organisée le mardi 1er mai sur la plage Pomponnette à Maurice.

Par Arek Kokin Nu Laplaz - Publié le Dimanche 29 Avril 2018 à 09:28 | Lu 12895 fois

L'Île Maurice se bat pour sauver ses dernière plages des promoteurs hôteliers
Sur une longueur totale de littoral de 322 kilomètres, seulement 46 kilomètres sont classées plages publiques (50 kilomètres si on inclut Rodrigue). En revanche, selon nos estimations, les hôtels et les complexes de villas de luxe pieds dans l'eau pour milliardaires étrangers occupent environ 90 kilomètres de la cote. L’Etat mauricien depuis 2005 ne publie plus de statistiques officielles sur l’occupation du littoral.

Le ras-le-bol de la population à Maurice contre la braderie des cotes par les gouvernements successifs s’organise. Le 1er Mai prochain, à l’occasion de la Fête du Travail, se tiendra sur la plage de Pomponette dans le Sud du pays un rassemblement populaire, tenue par la coalition civile Arek Kokin Nu Laplaz  ("Cessez de voler nos plages" en créole mauricien) aux cotés de trois organisations membres d’AKNL, notamment Rezistans ek Alternativ (ReA), parti eco-socialiste, General Workers Federation (GWF), une grosse fédération syndicale historique et le Centre for Alternative Research and Studies (CARES).

Pomponette est devenue depuis 2 ans un symbole du combat pour la libération des plages de Maurice. Superbe plage publique de sable fin blanc longue de 915 mètres dotée d’un grand espace vert agrémenté de filaos, Pomponette est un lieu prisé par les familles mauriciennes et les amoureux de la nature pour sa tranquillité et son lagon bleu turquoise. C’est une des dernières plages encore sauvages de l’Ile Maurice. Elle fut déclassée de la liste des plages publiques en Aout 2016 par le Gouvernement pour être donnée en bail à une compagnie hôtelière, Clear Ocean Hotel and Resorts Ltd (COHRL). COHRL comprend des Mauriciens associés à un groupe Sud-Africain nommé Pelangi Resorts. COHRL a pour ambition d’ouvrir un hôtel 5 étoiles sous le label Sheraton du groupe international Marriott.

Cette décision du Gouvernement a déclenché une vague de colère et de protestations au sein de la population mauricienne. Manifestations dans la capitale, pétitions, actions légales en cour, rassemblements citoyens sur la plage, les initiatives s’enchainent depuis des mois. Mais le Gouvernement, qui se dit pourtant "Lepep", reste sourd. Toutes les lettres officielles et demandes de rencontre restent sans la moindre réponse. Au contraire, COHRL érigea en Novembre dernier avec la bénédiction des autorités une clôture en filet de balisage pour barricader la plage sur toute son étendue et interdire l’accès. Un rassemblement civique vit 300 personnes démanteler pacifiquement la barrière. Le filet fut plié et déposé au centre de l’espace vert, sous les filaos pour être repris par le promoteur. Quelques semaines plus tard, le promoteur revint à la charge, cette fois-ci avec une clôture en métal. Le Gouvernement dépêcha la police, notamment la brigade anti-émeute, sur la plage de Pomponette chaque dimanche durant l’été pour assurer la protection de ladite clôture.

Le 1er mai prochain marquera les 80 ans depuis que la Fête du Travail est célébrée à Maurice. Il est hautement symbolique et fort que la fédération syndicale GWF ait choisi de fêter cela à Pomponette. Y sera lancée ce jour-là la Déclaration de Pomponette, ci-jointe. Outre de demander au Gouvernement d’enlever la cloture metallique et de restituer la plage au public mauricien, les organisateurs appellent à une refonte complete de la politique de l’amenagement cotier et du tourisme, privilegiant le tourisme chez l’habitant et la preservation du droit fondamental des Mauriciens d’avoir acces à leur bord de mer.
 




1.Posté par Créole le 29/04/2018 10:45

Bienvenue dans le monde du pognon. En plus la bas les politiciens ne se gênent pas pour se baffrer officiellement!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes