Economie

L'Hôtel Le Saint-Denis liquidé. Le groupe Apavou réagit

Mercredi 7 Mars 2018 - 16:11

Le tribunal de commerce de Saint-Denis a pris d'importantes décisions pour les sociétés du groupe Apavou cet après-midi. Parmi elles, l'emblématique Hôtel Le Saint-Denis a été liquidé. Le groupe Apavou publie un communiqué dans lequel il rappelle son poids au niveau social et ses intentions de faire appel :


Diane Apavou, présidente du groupe et son conseil, Me Mickaël Benmussa, en août dernier lors d'une précédente audience devant le tribunal de commerce
Diane Apavou, présidente du groupe et son conseil, Me Mickaël Benmussa, en août dernier lors d'une précédente audience devant le tribunal de commerce
Aujourd’hui, le Groupe Apavou à La Réunion, ce sont 425 millions€ d’actifs pour 130 millions€ de dettes. Afin de renforcer le Groupe, l’évolution du modèle économique et de la gouvernance s’appuient sur les deux principales activités :

1. LA VALORISATION DE LA FONCIÈRE
Le Groupe se voit conforté aujourd’hui avec un parc rénové à 65% durant ces quatre dernières années.

> 175 millions€ d’actifs sont en cours de cession pour faire face d’une part au passif total et d’autre part à la recapitalisation du Groupe :
- 35 millions€ en compromis,
- 94 millions€ en négociation sur BLI,
- 25 millions€ en négociation avancée,
- 20 millions€ de cession de promotions financées constituant son fond de roulement.

> Concernant les 250 millions€ d’actifs non cédés, la gestion est
externalisée et confiée à des experts :
- hôtellerie : négociation en cours
- commerces : gérés par la société Inovista
- logements : négociations en cours

La rentabilité de la Foncière est ainsi confortée dans les meilleures conditions pour la pérennité du Groupe.

2. LE DÉVELOPPEMENT
Fort de quatre années de réserve foncière, la volonté du Groupe est toujours de répondre aux besoins de notre département en :
> réalisant une gamme multi produits (logements, tourisme & loisirs, résidences séniors, locaux d’activités,... )
> réorganisant sa stratégie de commercialisation en développant significativement la vente en bloc des programmes et ce, à hauteur de 50%.

Pour veiller au bon déroulement de ce plan qui s’inscrit dans une démarche constructive, la gouvernance du Groupe évoluera par la mise en place d’un Conseil d’Administration, composé des membres de la famille et d’administrateurs extérieurs.

Suite à la décision de ce jour du Tribunal de Saint-Denis :
- d’adopter le plan de BLI (foncière de logements valorisée à 220 millions€),
- d’adopter le plan de Prologia (foncière de locaux professionnels) valorisée à 35 millions€,
- de rejeter les plans de Alia, Batipro (foncière de 110 millions€), Batipro Promotion (promotion immobilière),

nous sommes amenés en conséquence à formuler une action en appel et une demande de suspension des jugements émis ce jour.

En complément, nous apportons notre soutien à tout notre personnel, et notamment au personnel de la SREGH (exploitation Hôtel Le Saint-Denis), liquidée ce jour, alors qu’un acquéreur du tissu économique local a formulé une offre de reprise de l’ensemble des salariés (40 emplois). Nous tenons à préciser que nous restons à l’écoute de l’ensemble des entreprises partenaires, qui nous ont toujours soutenues durant toutes ces années."

Le groupe Apavou

À propos du groupe Apavou : Depuis plus de cinquante ans, le Groupe Apavou, fondé par Armand Apavou, est le principal opérateur immobilier à la Réunion (plus de 25 000 logements construits, 1er parc hôtelier de La Réunion, 10% des entreprises logées). Le Groupe Apavou s’adapte en permanence aux besoins des réunionnais en offrant des opportunités d’investissement au meilleur rapport qualité/prix. Le business plan du Groupe permettra la création de 4500 emplois indirects sur les cinq prochaines années.
Zinfos974
Lu 7864 fois



1.Posté par Dumazile le 07/03/2018 16:26 (depuis mobile)

Un parc rénové ? Cela reste à confirmer.

2.Posté par Artisan le 07/03/2018 16:30

Je connais Apavou depuis 40 ans
Il a toujours été un très mauvais payeur
Il a mis des dizaines d'artisans sur la paille en ne règlant pas ses factures
Maintenant c'est son tour
C'EST JUSTICE

3.Posté par olive le 07/03/2018 16:47

Le chantage à l'emploi comme d'habitude par le champion du dégât des eaux… chacun sait à la Réunion qu'il ne faut acheter de l'Apavou. Ça sent la fin des haricots

4.Posté par cmoin le 07/03/2018 16:54

C'est tout le groupe apavou qui aurait dû être liquidé!

5.Posté par Bryandoht le 07/03/2018 18:25

Etonnant tout même pour quelqu'un qui figure parmis les 500 1ère fortune de France en 2017 avec 500 millions d'€ à 169e du classement selon le magazine challenges avant de Chateauvieux à 203e avec 415 millions d’euros et Abdéali Goulamaly et la famille Ravate, font leur entrée dans ce classement, et sont 443e ex-aequo avec une fortune estimée à 150 millions d’euros.

6.Posté par René Henry Grimaud le 07/03/2018 18:30

zote croix ké sa va empeche a li dormin lo bougue la comencer avec un 2chevaux - ensuite la passe de 403 à 404 en 505, comme bazardié, combien li la fini metre a coté, li la po enmerde a li, po fatigue son moral, sa bougue malin saaaaaaa...

7.Posté par hoax le 07/03/2018 15:44

Un baratineur dans toute sa splendeur !

8.Posté par Zigoto 1er le 07/03/2018 18:46

Parlons en du meilleur rapport qualité/prix...Apavou est connu comme le loup blanc pour vendre des logements de qualité très médiocre et à des prix exorbitants. Le jour est arrivé pour lui de payer son incompétence, le revers de la médaille

9.Posté par Réveillez vous le 07/03/2018 19:19

"rappelle son poids au niveau social"

ca s appelerais pas du chantage ca ??


venant d un groupe qui ne paie pas les sous traitants....c'est assez drole non.....

10.Posté par La vérité si je mens ! le 07/03/2018 19:33

La nuit va être long pour Apavou .
Ce type a trop fait où tant d'ouvriers travaillant pour lui ont été sacrifiés .
Une page est en train de se tourner .
Ainsi soit-il !

11.Posté par Jean Rigole le 07/03/2018 21:12

Tous les critiqueurs, vous n'avez qu'à prendre sa place, si vous êtes les meilleurs

12.Posté par 10 contre 1 le 08/03/2018 00:40 (depuis mobile)

Sur 11 posts, 10 dont défavorables au groupe. C'est à se poser des questions.

13.Posté par KUNTA KINTé le 08/03/2018 07:18

Un comique s'exprime , @ 11 et jean rigole

14.Posté par ANIN le 08/03/2018 07:58

Au moins il a le mérite de créer de l'emploi pour les réunionnais...les difficultés des entreprises font partie de la vie économique...souhaitons qu'il puisse s'en sortir pour le bien de tous...

15.Posté par Réveillez vous le 08/03/2018 09:42

11.Posté par Jean Rigole le 07/03/2018 21:12

a oui j aimerais bien payé autant d impot que lui .. lol

16.Posté par Dédélaminette le 08/03/2018 10:04 (depuis mobile)

Il n''est pas difficile d''être meilleur!
Vous vivez dans les me**** que ce groupe construit? Moi oui! Pourquoi j''y reste? Parce que j''ai pas le choix!Voilà comment ce groupe se pourrit de fric sur le dos des créoles, sans payer les artisans ni salarié

17.Posté par Slumlord le 08/03/2018 10:25 (depuis mobile)

À qui veut il faire avaler son actif truqué avec de l’immobilier surestimé et malgré "rénovation" insalubre ?

18.Posté par natan le 08/03/2018 10:40

il y a des jaloux!pourquoi n'essayez vous pas de faire comme lui.Il a travaillé pour arriver où il est et il a fourni du boulot aux réunionnais.Créole ne changera jamais,gros coeur!

19.Posté par ZembroKaf le 08/03/2018 11:03

@17 "slumlord"
La "résidence des baies roses...lo! "...à saint pierre...résume à elle toute seule..."l'em...pire d'apavou" !!!

20.Posté par Réveillez vous le 08/03/2018 11:08

18.Posté par natan le 08/03/2018 10:40

"Fourni un boulot au reunionais"....faudrait encore qu ils les PAIENT quand le travaille est fait ...

ET qu'il se sert pas de ses sous traitant comme trésorerie ....

combien peuvent témoigne de n'avoir jamais été payé par ce groupe....jusqu 'a la mort de l'entreprise...
et ses petites structures n'ont pas les moyens financier de portait plainte et de faire une procédure longue et couteuse...sans compter qu'a coté...il sont étiquetté et ne trouveront plus de travail...

ce n'est donc pas pour certain de la jalousie mais de l'amertume qu'un groupe comme cela est souvent au dessus de tous....alors pour une fois qu il y a un retour de manivelle.....

21.Posté par grand gozier le 08/03/2018 14:45

li li prend a li comme certin indépendentist ici la renion li croit tout la terre i apartien a li alors li fé cet li vé

22.Posté par olive le 08/03/2018 17:39

il faudrait être fou
pour acheter de l'Apavou

23.Posté par Bryandoht le 08/03/2018 17:50

Apavou est rattrapé pour de vrai par son point faible : Les très mauvaises prestations et réputations de ses hôtels et les malfaçons de tous les bâtiments qu'il a construit, sans compter les impayés cumulés depuis des décennies finissent un jour par retomber contre lui. Un empire de l'immobilier réunionnais en passe de s'écrouler comme un château de carte.Son appel du jugement concernant la liquidation de ses 9 sociétés lui donnera t- il raison ?

24.Posté par TIKA le 09/03/2018 11:52

j'ai vécu das deux appart de Apavou un a Ste Marie et un autre a St Denis, des infiltrations d'eau a chaque pluie, les boites a lettre dégrader et j'en passe...

dommage pour l'hôtel, déjà qu'il y a pas beaucoup tourisme à la réunion et les mettre a la rue comme ça sur qu'il vont reprendre l'avion et repartir pour ne plus revenir..
merci au liquidateur pour le manque de tact.

25.Posté par Tony le 09/03/2018 12:31 (depuis mobile)

Je trouve inadmissible qu'' apavou ne gère pas et entretienne son parc immobilier comme les olympiades au Moufia. Une fuite d eau dans le parking qui dure 6 mois. Un sol de parking délabré. Un portail automatique qui ne fonctionne plus.

26.Posté par Michel le 11/03/2018 08:24

Apavou doit régler ses dettes à la Sécu et aux caisses de retraite. Cet argent appartient aux salariés,. C'est leur salaire différé.
Si ses entreprises sont liquidées, cela ne doit pas pour autant se traduire par des suppressions d'emplois.
Les salariés des entreprises liquidées doivent continuer à percevoir leurs salaires qui doivent être financés par Apavou, seul responsable de leur malheur, jusqu'à ce qu'ils soient repris par un autre employeur.
Voilà qui serait une juste solution et que les politiques soucieux de faire régner la justice sociale à la Réunion devraient mettre en avant.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 18 Avril 2018 - 20:29 Un espoir de reprise chez Bourbon Bois