Société

L'Hermitage: Une opération de nettoyage de la plage organisée par le collectif de défense du DPM

Samedi 12 Mai 2018 - 08:54

Les fortes houles de ces dernières semaines, couplées au passage de la tempête Fakir, n'ont pas épargné les plages de l'île… À ce titre, le collectif de défense du DPM organise ce samedi dès 9h une collecte de déchets sur la plage de l'Hermitage. L'intégralité de leur communiqué à retrouver ci-dessous:


Depuis les fortes houles du 19 avril 2018, depuis le passage de Fakir le 24 avril 2018, les déchets sont toujours présents sur nos plages ...

Après les déchets des Paillotes, nous devons malheureusement constater sur nos plages d'autres déchets. Depuis quelques jours, nous avons repris l'état de nos plages sur notre page Facebook.

A qui le soin de le nettoyer ? TAMARUN, Réserve Marine, la BNOI, la DEAL ???

Avec la marée haute et un peu de houle, toute cette pollution repart systématiquement dans le lagon si elle n'est pas ramassée.

Face à la situation et souhaitant passer de la parole aux actes nous allons nous engager dans un nettoyage de la plage.

Le collectif et diverses associations qui interviennent dans l'environnement font un APPEL CITOYEN ce samedi 12 mai 2018 à 09h00 (devant le poste MNS de la Passe de l'Ermitage) pour procéder au tri des déchets et au ramassage.

Face à l'état de nos plages, nous avons été aussi surpris d'un traitement différencié au devant des structures de location de transat: coraux enlevés, sable propre.

Nous nous sommes aussi posés la question des autorisations pour l'occupation des plages par : le Copacabana, Planche Alizée, la Bodega, les hôtels du LUX, du NAUTILE, ...

Nous attendons de la part de la Mairie de Saint-Paul qu'ils puissent nous justifier des AOT (en souhaitant qu'elles soient bien présentent contrairement aux AOT des paillotes inexistante de 2008 à 2017).

Ce samedi 12 mai 2018, nous donnons RDV à tous les amoureux de la nature, de notre lagon et de nos plages à 08h45 (pour un départ à 09h00) devant le poste MNS de la passe de l'Ermitage).

Plus d'information à découvrir sur notre page Facebook : https://www.facebook.com/cddpm/
en illustration, quelques photos.

Merci de votre contribution dans le relais de notre action citoyenne.

Cordialement,
Le Collectif de Défense du DPM.

NP
Lu 2629 fois



1.Posté par SITARANE le 12/05/2018 09:55

C'est le boulot du TCO, de la ville de St Paul, de la Région, du département, de la réserve marine........Et éventuellement des résidents et de ceux qui en vivent!!!!!

2.Posté par Roms le 12/05/2018 10:41 (depuis mobile)

C est le même collectif qui cette semaine sur sa page Facebook insinuait que le Copacabana triait sur traits ethniques sa clientèle.... Ils ont vite retiré leur publication comprenant sûrement qu ils pouvaient être condamné pour diffamation.

3.Posté par Bravo le 12/05/2018 10:44 (depuis mobile)

Merci.
Les paillotes ? Le prefet a demande leur destruction.

4.Posté par nombril le 12/05/2018 10:52

Juste pour dire que les algues et déchets naturels qui "envahissent" les plages ne sont pas polluants , c'est une oeuvre naturelle qu'on ne devrait pas perturber car ainsi on dérange l'éco- système déjà si fragilisé.. CQFD Par contre les cannettes et autres déchets plastiques sont à ramasser en urgence . Bon courage aux ramasseurs bénévoles!!.

5.Posté par franqui le 12/05/2018 11:24

Nouvelle manipulation de cette association (en fait d'un seul homme) dont les membres vont pour la première fois de leur vie nettoyer ces quelques dizaines de mètres de plage et peut-être même pour la première fois y mettre les pieds. Monsieur le Préfet vous avez ouvert la boite de pandore avec les 5 premières structures maintenant ils ne vous lâcherons plus. Pour moi , ces établissements sont indispensables au développement touristique et aux retombées économiques ce qui justifie largement leur maintien au motif d'un intérêt général. En métropole, il commence à se dire que La Réunion n'est plus ce qu'elle était et dans le domaine touristique, le désintéressement arrive très vite. Mais bon , cette association n'en a rien à faire et ce qui est important c'est quelques mètres carrés de sable qui seront libérés pour un BBQ le dimanche.
L'amour de la nature est un faux prétexte ou alors expliquez-moi pour quelles raisons vous n'avez pas lutté contre le massacre écologique, économique et esthétique de la nouvelle route du littoral et de la RDT?

6.Posté par Lesseps le 12/05/2018 12:04

Ce collectif sait faire autre chose que détruire lâchement ? Grande première !

7.Posté par loulou le 12/05/2018 12:09

franqui vos bobards pour les sourds au nom du fric les paillotes doivent rester vous rêvez , les paillotes de métropole. sont détruites et ici il faut donner du sens à ces taudis vous n'avez pas de goût c'est moche, des paillotes faîtes avec des bouts bois de palettes de la ferraille. LES restaurateurs peuvent travailler et gagner de l'argent en respectant la nature, monsieur le préfet vite des tractopelles et virer nous ces poubelles, l'amour de la nature avant le fric les gens qui ne comprennent pas cette logique devraient se faire greffer un cerveau

8.Posté par Zenesrebel le 12/05/2018 12:54 (depuis mobile)

Franqui: mi yaim pa out manyèr mépriz domoune y fé parti kolektif la. Anpliskesa si outé pli malin,ou noré pri lo tan rogard dsi la paj Facebook du DPM, lobjektif prinsipal kolektif la. Krwa pa néna rienk domoune "pa intélizan" dann le kolektif.

9.Posté par Touriste le 12/05/2018 13:17

J'y étais hier à l'Ermitage. La pollution c'est pas dû aux paillotes, aux cyclones ou à Fakir.

C'est surtout dû aux familles qui viennent pique-niquer et laissent tout leurs déchets sur place.

Dégoutant!

10.Posté par Lév la tét le 12/05/2018 13:58 (depuis mobile)

Franqui aller bat un kou ... si les pa bon pou ou pren un billet d''avion et bar à ou... parkonte dakor pr la nrl ... met créole i veu pu paillote et la i vien pou band kaz et l''hôtel trop au bord ek zot mur le conbat i comence seulmt hin planchealizé

11.Posté par franqui le 12/05/2018 19:10

Désolé je suis en métropole et je ne comprends pas le créole mais je devine vote position . Je viens régulièrement en vacances "chez vous" et je fréquente également tous les établissements du littoral et j'en suis très satisfait . La différence c'est qu'en métropole l'été dure trois mois et les paillottes sont désormais démontables alors que "chez vous" il fait beau toute l'année et il serait donc ridicule d'appliquer la même loi. S'il n'y a plus de restaurants avec leurs installations j'irai dépenser mon argent ailleurs (et je ne serai pas le seul). Je sais!!! vous n'allez pas nous regretter!!!!!

12.Posté par loulou le 12/05/2018 21:04

franqui les paillotes ne respectent pas les normes d'hygiènes et l'espace maritime , ces paillotes sont fabriques avec de la récupération des treillis soudés des gabions l'ennemi du fer c'est le sel ils peuvent travailler en respectant l'espace , pour mémoire 300 kgs de viandes avariées ont été saisies les huiles de cuissons sont balancés dans la nature bon vent et vive le 974

13.Posté par ti kreol le 12/05/2018 21:29

@ 11
Cela se sent que vous êtes pas un vrai touriste.
La vérité, les touristes ont en absolument rien à cirer des 3 ou 4 bars qui degueulasse la plage et la mer.
D'ailleurs la plupart des vraies touristes de France hexagonale sont pour la suppression immédiate de ces paillotes qu'il trouve degueulasse.
La plupart de ces paillotes gagnent du fric juste avec la clientèle locale et non les touristes.

C'est paillotes sont un frein au développement touristique car elle abime le décor carte postal de notre ile.


14.Posté par Lesseps le 12/05/2018 22:14

Après avoir fait respecter la loi, cette association va -t-elle s’attaquer aux milliers de cases sous tôles construites sans permis de construire ou autres maisons de familles et qui pourrissent l’environnement ? La loi est la même pour tous, non ? Comme Mr BELLON aime à le souligner...S’ils ne le font pas ce sera bien la preuve que leur combat est dirigé contre une partie de la population réunionnaise bien ciblée... leurs propos racistes lors de leurs exactions en sont la meilleure preuve ...

15.Posté par Touriste le 12/05/2018 22:33

Pas de baignade, pas de routes, des moustiques, des requins, des déchets, pas de restaurants, des billets d'avions hors de prix.

Elle est belle la carte postale!

16.Posté par Micho le 12/05/2018 23:18 (depuis mobile)

La grande fautive de toute cette histoire de paillotes ce ne sont pas les resto mais la mairie qui n’a jamais mis en œuvre le plan de recul qui est pourtant en discussion depuis 2003!!
Irresponsable face à l’environnement et aux emplois maintenant.

17.Posté par Micho le 12/05/2018 23:23 (depuis mobile)

Par contre même si la mairie ne donnait plus les AOT, ça ne l’a jamais empêché d’encaisser Les loyers.
Les resto ont été pris en otage. C’est un scandale de destruction environnementale, economiqque et d’emplois.

18.Posté par loulou le 13/05/2018 10:04

poste 14 nous sommes que les élèves de ces chers expatriés en métropole le racisme est pire , les donneurs de leçons réviser vos cours

19.Posté par Lesseps le 13/05/2018 12:09

@18 :et ??? Faut il être aussi cons que les autres ?

20.Posté par QUI çA I DéFEND CONSOMMATEURS le 13/05/2018 18:03

bravo mr bellon , bonne initiative de la part de votre association merci.

21.Posté par loulou le 13/05/2018 18:32

poste 19 18 vous dit de belles choses je suis l'élève de ces chers goyaves et je pourrais vous raconter de belles choses je ne vous ferai jamais confiance

22.Posté par TICOQ le 13/05/2018 20:32

En lisant l'article et les commentaires je ne peux m'empêcher de penser à ce gamin de 2 ans qui s'est fait piquer par une aiguille en jouant dans le sable.....

23.Posté par Gilles le 14/05/2018 17:47 (depuis mobile)

Superbe cette île ! ! L''île aux voitures, l''île aux requins aux moustiques aux chiens errants lol

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 14 Décembre 2018 - 18:05 Inauguration de la RD2/RD4