MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

L'Euro: parlons-en !


- Publié le Lundi 19 Mai 2014 à 09:57 | Lu 322 fois

L'Euro: parlons-en !
Il est navrant de constater que la grande majorité des hommes politiques français, mais aussi des journalistes, évitent soigneusement sur la scène médiatique de parler de la sortie de l'Euro pour la France.
La question  mérite aujourd'hui pourtant d'être clairement posée, sans tabou. C'est d'ailleurs ce qu'admettent certains observateurs de la vie économique et politique nationale, de droite comme de gauche, réputés pourtant pour leur prosélytisme et fort militantisme pro-européen. Ils vont même jusqu'à affirmer qu'il est possible de sortir la France de l'Euro.
Pour autant, selon eux, la solution n'est pas forcément binaire. Aborder le débat d'une manière manichéenne est forcément conflictuel et réducteur de la question de savoir si oui ou non, la France peut ou doit sortir de l'Euro. Le débat posé et proposé aux Français permettrait d'avancer dans la solution ou, à tout le moins, envisager les aménagements et/ou solutions possibles qui bénéficieraient ainsi de l'onction populaire. 
 
On le sait aujourd'hui, par le biais de sondages réalisés, qu'un peu plus d'un tiers des Français souhaitent voir sortir la France de l'Euro (dont une forte proportion pour les sympathisants du Front National et dans une moindre mesure du Front de Gauche). Pourtant L'Euro reste un tabou pour tous les partis de gouvernement, de droite comme de gauche. Tout simplement parce que ces derniers n'ont pas cessé de promettre monts et merveilles aux Français, au sujet d'une Europe qu'ils ont imposé au forceps, au mépris de l'opinion de leurs citoyens, et via des artifices constitutionnels. Un avenir pour l'Euro et donc l'Europe, auquel d'ailleurs ils ne croient plus guère. De même, jusqu'où cette Europe peut-elle s'étendre géographiquement et politiquement ? Ils ne le savent pas non plus eux-mêmes.
Le débat sur l'Euro et l'Europe semble interdit aux Français. On aurait pu s'attendre à des analyses plus critiques et plus libres de nos économistes. Hélas, ils sont inféodés aux banques, à l'Etat à la structure européenne. Ils font souvent figure de références, et sont insidieusement, le plus souvent, cités par les artisans de l'Euro. Quant aux journalistes, ils suivent la locomotive sans poser de questions. Leur part de responsabilité dans cet escamotage du débat public est flagrante.
Le Front national semble être actuellement le seul parti à s'opposer massivement à l'Euro « monnaie unique », par sa disparition pure et simple au profit du retour du Franc. Sans disserter sur les solutions qu'il propose, il apparaît donc urgent de poser enfin publiquement ce débat aux citoyens français. Comme on dit en créole, « nous le pas plus, mais nou lé pas moins ». 
 
En effet, alors que le débat sur le maintien de la France dans la zone Euro existe en Grèce, en Italie, en Espagne, et même en Allemagne, il reste interdit en France, du fait d'une certaine élite, souvent de gauche, et qui se croit plus intelligente. Cette dernière n'apprécie semble t-il pas, que le peuple, « vile multitude », puisse discuter, donner son avis ou décider de son avenir, tout simplement. De même qu'aucun de nos hommes politiques actuels, tous inféodés à l'Euro, d'une manière ou d'une autre, n'oseraient aujourd'hui évoquer la sortie de l'Euro pour la France, sur un plateau de télévision, de peur de faire désordre et provoquer des troubles sur les marchés financiers.
 
Marc Lewitt




1.Posté par Jean Dennemont le 19/05/2014 19:15

Article bien documenté et tellement vrai.

Certains feraient bien de le lire au plus vite...

Sortons de l'Euro, tant qu'il est encore temps !

JD

2.Posté par Pascal Maillot du Rassemblement Bleu Marine le 19/05/2014 19:49

'Euro!!!!!!!!!", c'est le son que je fais quand je rote gaiment, seul, en me lâchant!
Infecte!

3.Posté par A mon avis le 20/05/2014 03:53

L'euro : parlons-en !
Mais vous n'en parlez guère. Vous ne donnez aucune information sur la situation de l'euro par rapport aux autres monnaies.
Certains militent contre la sortie de la France de la zone euro, dites-vous ; quels sont leurs arguments ? D'autres veulent en sortir dites-vous, comme Marine Le Pen : quels arguments avancent-ils ?
Vous dites que le débat n'existe pas en France ? Alors vous ne regardez pas d'émissions politiques à la télévision ou n'écoutez pas la radio (je vous recommande France culture le dimanche matin de 11h à 12h (heure métropole). Et vous ne lisez pas la presse nationale ?
Informez-vous avant de vouloir informer !

4.Posté par polo974 le 20/05/2014 10:46

""" On le sait aujourd'hui, par le biais de sondages réalisés, qu'un peu plus d'un tiers des Français souhaitent voir sortir la France de l'Euro """

dit autrement:
On le sait aujourd'hui, par le biais de sondages réalisés, qu'environ deux tiers des Français souhaitent voir la France garder de l'Euro.

Mais le principe de démocratie est difficile à comprendre pour le FN...

Le problème n'est pas l'euro, c'est le libéralisme à outrance, et la libre circulation des capitaux.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes