Société

L'Etat préfère le projet d'incinérateur de Michel Fontaine à celui de Didier Robert

Mercredi 10 Avril 2019 - 13:49

Les déchets produits sont de plus en plus nombreux à La Réunion et les sites actuels d’enfouissement arrivent à saturation. Deux projets sont sur la table. Le premier poussé par le syndicat mixte Ileva de Michel Fontaine avec la création d'une UVE et celui de la Région pour une valorisation totale à l'horizon 2030. Le gouvernement a livré son appréciation et penche pour la première solution.


Le bras de fer Michel Fontaine - Didier Robert se poursuit à Paris. La sénatrice de La Réunion et conseillère municipale de Michel Fontaine, Viviane Malet, est intervenue ce mardi au Sénat lors de la séance des questions orales.

Pour la première fois, l'Etat a dévoilé vers quel projet irait sa préférence. Et c'est la formule pour laquelle milite Michel Fontaine qui emporte l'adhésion du gouvernement.

La parlementaire Les Républicains a demandé à ce que le gouvernement se positionne sur le projet du syndicat mixte de traitement de déchets, Ileva, dont Michel Fontaine est le président. Ce syndicat prône depuis quelques années la création d'un incinérateur que les spécialistes préfèrent nommer UVE, pour unité de valorisation énergétique. Techniquement, cette unité valorise les déchets multi-filières qui peuvent l'être et incinère les déchets ultimes à des fins de production énergétique.

"Sans attendre 2030"

Emmanuelle Wargon, la secrétaire d'État auprès du ministre d'État, ministre de la transition écologique et solidaire, estime que la problématique des déchets à La Réunion ne peut pas attendre 2030, autrement dit, le projet porté par la Région.

"L'autonomie énergétique en 2030 est l'objectif poursuivi. (...) La gestion des déchets à La Réunion est effectivement préoccupante : à horizon de deux ans, les installations existantes seront à saturation. Elle s'organise autour de deux bassins de vie, chacun d'entre eux souhaite implanter sur son territoire une installation de valorisation énergétique. La Région, elle, prône un scénario dit « zéro déchets 2030 » en limitant le recours à la valorisation énergétique des déchets et en privilégiant la pyro-gazéification. Cette stratégie est extrêmement ambitieuse. La mission du Conseil général de l'environnement et du développement durable, qui a rendu ses conclusions en juillet 2018, considère que la valorisation énergétique des déchets reste nécessaire et souhaitable, à court et moyen terme. Une réponse doit être apportée à la question des déchets à La Réunion sans attendre 2030", a ainsi déclaré Emmanuelle Wargon dans l'hémicycle du Palais du Luxembourg.
Zinfos974
Lu 6782 fois



1.Posté par Manu le 10/04/2019 15:06 (depuis mobile)

État MACRON à tranché bravo 1 à 0 balle au centre mais nous citoyens nous pense quoi ..fermé la je suis avé dieux le tout puissant avec mon apôtre benalla à genoux esclaves

2.Posté par ZembroKaf le 10/04/2019 15:23

Définitivement...."mort"...après li"brulé"....li "noyé"...lol !!!

3.Posté par GIRONDIN le 10/04/2019 15:30

ILEVA
Le Syndicat Mixte de Traitement des Déchets regroupe le TCO, la CASUD, la CIVIS et la Région Réunion..

C'est dire le poids de la région !!!!


Bon comme pour les carrières, l'état l'a pas l'ére ek ça !



Et comme dirait le communikant de la région :
A coz de monde lé gro ker comme ça ? On dirait i fé mal a zot si un affaire i marche… b[

4.Posté par Lamoulangue le 10/04/2019 15:32 (depuis mobile)

Pour une fois l''état na à moitié raison envoyé reste pas tergiverser sinon cabri i mange salade avec boug là nou na un tram train de retard la saleté partout la dingue i gogote à nou. Batte si lo fer pendant lé chaud et avec ça le tt VIADUC

5.Posté par PAPANGUE le 10/04/2019 16:26

LE CHEF DE L ETAT DEVRAIT PRENDRE POSITION POUR LA NRL EN TOUT VIADUC UN COUP D ARRÊT AUX CARRIÈRES DÉFIGURANT LE PAYSAGE RÉUNIONNAIS .

6.Posté par Isis le 10/04/2019 16:53

Les déchets produits sont de plus en plus nombreux à La Réunion et les sites actuels d’enfouissement arrivent à saturation.


Et c'est toujours le même qui va payer pour des déchets dont il ne demande pas qu'il y en ait... Maintenant, si l'incinérateur produit de l'énergie, pourquoi pas ? Mais alors que les factures d'électricité ou les impôts locaux baissent...

7.Posté par Titre racoleur le 10/04/2019 17:15

L'ETAT ne prend aucune position, arretez de faire vos choux gras avec des énormités pareil

8.Posté par Pro no stick le 10/04/2019 18:11 (depuis mobile)

L'Etat s'en fout et veut une solution sous la pression de la saturation des sites.. L'ecologie il s'en fout..sinon il aurait pris la main depuis Vergès.. Mais la succession des sejours courte duree des prefets le.permet il..?

9.Posté par La gitane le 10/04/2019 20:14 (depuis mobile)

Vite ça déborde....! non mais j''hallucine

Il faut trouver un autre site ! ça coûtera bien moins cher ...... sinon les contribuables apprécieront

10.Posté par Yes ! le 10/04/2019 23:36 (depuis mobile)

Il y a une startup bien connue à la réunion prête à utiliser plusieurs dizaines de milliers de tonnes de "déchets" pour sa production industrielle de technologie solaire innovante "peï". Que fait le président de région ?

11.Posté par Le sudiste le 11/04/2019 07:46

De tout de manière les réunionnais ont montré qu'ils n'étaient pas pour l'écologie au vu du choix à la présidence de la Région en 2010 et au vu des manifestations contre la hausse des prix des carburants. Tout ce qui intéresse notre population c'est l’intérêt personnel donc prenons la solution qui ne règle que du court terme comme d'habitude, nos enfants nous jugeront.

12.Posté par Antipode le 11/04/2019 08:38

Un incinérateur ne produit pas d'énergie (rien dans la nature n'en produit d'ailleurs) mais en consomme pour brûler ce qui pourrait être revalorisé ; certes, une partie de la chaleur est utilisée pour récupérer une partie de l'énergie consommée, mais de préciser aussi : s'il n'y a pas assez de déchets pour faire tourner le four/incinérateur, alors il faut payer le manque à gagner pour l'entreprise ; donc pour sûr le coût de l'énergie ne va pas baisser, mais les pollutions et les impôts augmenter ; quant aux valeurs immobilières du voisinage, elles vont baisser puisque personne n'apprécie d'habiter près d'une usine du genre ;)

13.Posté par JORI le 11/04/2019 10:07 (depuis mobile)

9. La gitane. Vous avez un terrain près de chez vous à vendre ?

14.Posté par A mon avis le 11/04/2019 12:09

Solutions :
1 - creuser une carrière pour la NRL et boucher le trou avec les ordures !
2 - solution plus directe construire la digue de la NRL avec les ordures !

😄😄😄😄

15.Posté par Louis Pariot le 11/04/2019 13:34

@12 Antipode : Comme personne ni même les soi-disant écolos préoccupés ne se sont réellement investis à La Réunion pour que cessent les dépôts sauvages de déchets eh bien voilà le résultat est là ....
Et vous croyez qu'à Monaco les terrains situés à côté de l'incinérateur ont diminué de valeur ? Que nenni !
Pas assez de déchets pour faire tourner l'incinérateur ? Ah ah ah vous rigolez ou quoi ! Et quand bien même on pourrait gagner des sous en faisant venir des déchets à brûler d'ailleurs... Business is business
Au moins si néna moins de déchets n'aura moins de moustiques

16.Posté par Hardcore le 11/04/2019 13:45 (depuis mobile)

Au fait quid des tétrapodes qui se brisent comme du verre. On a entendu le préjudice financier mais le préjudice environnemental ? Ils se désagrègent dans l océan pour nourrir les poissons ?

17.Posté par PETREQUIN le 11/04/2019 14:01 (depuis mobile)

La revalorisation par des pays étranger avec transport maritime solaire ??? Retour gagnant gagnant immedia. En effet nos poubelles valent de l'or hors Union européenne car c est triste a dire nous avons la meilleure qualité des matériaux de dechais.

18.Posté par Antipode le 11/04/2019 14:15

Post 15 ;)
http://ecologie.blog.lemonde.fr/2012/09/22/a-force-de-trop-recycler-la-suede-doit-importer-des-dechets/
https://citizenpost.fr/2017/03/suede-importe-dechets/

De rappeler que les déchets ultimes - qui restent après incinération - sont enterrés quoiqu'il en soit et au top de la toxicité ; l'unique intérêt d'un incinérateur est de diminuer le volume des déchets et enrichir une entreprise ; c'est donc en amont qu'il s'agit d'agir en limitant les produits qui deviennent des déchets, en taxant très fortement ceux qui de deviennent quoiqu'il en soit et de recycler et revaloriser :) #CQFD

19.Posté par contribuable consterné le 11/04/2019 15:18

Affligeant de voir le temps perdu et d'argent public gaspillé depuis 20 ans qu'on parle de construire au moins un incinérateur à La Réunion, simplement pour satisfaire l'égo de nos politiciens minables qui n'ont aucune vision à long terme pour notre territoire !

Surtout que l'Etat prenne ce projet à bras le corps, au lieu de laisser nos magouilleurs péï traiter avec les requins qui pullulent dans les milieux d'affaires nauséabonds avides d'argent public !

20.Posté par Jean Le Monstre le 11/04/2019 21:17

"L'Etat préfère le projet d'incinérateur de Michel Fontaine à celui de Didier Robert"
.
L'Etat, c'est qui ? Macron ou le peuple ?
Certainement le dictateur Macron pour choisir une telle solution ! Après avoir bâillonné le peuple, il veut l'empoisonner.

Incinérer à la manière de Fontaine ---------- ou ---------- incinérer à la manière de Robert
c'est toujours incinérer
C'est-à-dire : EMPOISONNER

21.Posté par Ouighour le 12/04/2019 17:32

"L’État préfère le projet d'incinérateur de Michel Fontaine à celui de Didier Robert"
Le "projet" de Michel Fontaine on le connait. Avant de juger ou donner des avis:
Quand est-ce qu'on peut connaitre le projet de Didier Robert????
Il a annoncé son"projet" en l'appelant "La Réunion Zéro Déchet en 2030" en Janvier 2019 et en Avril 2019 on ne sait toujours pas comment il va s y prendre!

22.Posté par didier le destructeur le 13/04/2019 09:21

dommage l etat n'a pas fait de même pour la destruction du projet tram train par Didier Robert avec ses 2000 bus polluants qui n'ont pas encore ete commandés depuis !!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter