MENU ZINFOS
International

L'Espagne se résout à demander de l'aide à hauteur de 100 milliards d'euros


Après la Grèce, l'Irlande et le Portugal, c'est donc au tour de la quatrième économie de la zone euro, l'Espagne de demander de l'aide.

- Publié le Dimanche 10 Juin 2012 à 09:27 | Lu 821 fois

L'Espagne se résout à demander de l'aide à hauteur de 100 milliards d'euros
L'Espagne a fini par céder aux pressions afin de renflouer son secteur bancaire en grande difficulté. Un secteur asphyxié par son exposition à l'immobilier.

Selon le ministre de l'Économie espagnol Luis de Guindos, "les conditions seront imposées aux banques, pas à la société espagnole". Il a tenté de rassurer un pays au taux de chômage record de 24,44  % et déjà soumis à une rude cure d'austérité pour réduire son déficit public de 8,9 % en 2011 à 5,3 % cette année.

Quelques heures plus tôt, les ministres des Finances de la zone euro avaient eu une vidéoconférence pour dessiner les contours de ce plan. "Il s'agira en fait d'un des plus grands sauvetages financiers de l'histoire récente", a souligné le Premier ministre suédois Fredrik Reinfeldt, dont le pays ne fait pas partie de l'Union monétaire.

Jusqu'ici, Madrid s'était refusé à lancer un appel à l'aide de crainte de se voir imposer, comme la Grèce, un programme qui irait de pair avec des conditions strictes dictées par ses bailleurs de fonds internationaux. Il y échappe dans l'immédiat.




1.Posté par E. Delest le 10/06/2012 09:31

Ecoutez les toutes récentes déclarations de Max Keiser et notamment ce qu'il pense des plans de sauvetage. Vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas.

En tant que clients des banques a-t-on ou non du souci à se faire pour les prochaines semaines ?

2.Posté par n o e le 10/06/2012 09:35

Peut-elle rembourser cette somme astronomique ?

Où va-t-on trouver 100 milliards quand on est au cul comme la France ?

3.Posté par Brice le 10/06/2012 10:15

"les conditions seront imposées aux banques, pas à la société espagnole"

Les 100 000 000 000 € seront-ils prêtés par les banques européennes ou bien par les sociétés européennes ?

4.Posté par mi marche ec melenchon le 10/06/2012 10:28

Depuis 3 ans en espagne, l'age de la retraite a été porté de 65 à 67 ans, les pensions ont été diminuées, tout comme les salaires et les prestations chômage. Le temps de travail a été allongé, les congés réduits, le salaire minimum (641,40 euros par mois) gelé.

A quoi sert de distribuer cet argent de la BCE aux banques si elles s'en servent systématiquement pour speculer en bourse au lieu de financer les economies? a moins que l'utilité de toutes ces simagrées ne soit soit qu'un pretexte pour obliger les etats à renoncer à leurs acquis sociaux.

Il faut en préalable separer les banque d'investissements des banques de depot. Les etats unis l'ont fait l'année derniere. Rossevelt l'a deja fait en 1929. SArkozy en parlait en 2008 et toujours rien...

5.Posté par Crise de la dette : la seule solution le 10/06/2012 15:25

Il va se passer pour l'Espagne et ensuite pour tous les pays européens, ce qui se passe actuellement pour la Grèce.

Les banquiers voyous et les financiers gangsters internationaux vont pressurer les États et leurs citoyens comme des citrons, jusqu'à la dernière goutte de fric, et quand il n'y aura plus du tout de jus, ils vont nous jeter !

Il faut d'urgence, tout de suite, que tous les pays reprennent leur pouvoir politique, économique ET financier :

- geler la dette, immédiatement;
- nationaliser les banques et les établissements financiers;
- faire un audit de la dette;
- savoir quelle est la dette juste, justifiée, et quelle est la dette spéculative;
- et décider enfin souverainement de ne rembourser, sans intérêt, que la dette "juste", et selon un échéancier fonction de la croissance.

Les banquiers voyous et les financiers gangsters internationaux vont pousser des haut-cris de vierges effarouchées...

Et alors ?




6.Posté par Les c** d''irresponsables ... le 10/06/2012 15:41

Après avoir fait les cons, les espagnols crient au secours pour toucher 100 000 000 000 d' €
Même pas honte ...
Qui doit leur venir en aide ? D'autres cons comme la France qui sont dans la même situation d'endettement ?
Quant aux rares pays européens qui ne sont pas endettés : pourquoi est-ce qu'ils se montreraient solidaires de ces irresponsables ? Les innocents et vertueux devraient payer pour les cons qui ont chanté tout l'été ? A leur place, je quitterai l'Europe et je dirais : "hé bien dansez maintenant" ...

Sachez une chose : quand on parle de "pays irresponsables", il faudrait parler de citoyens irresponsables, car ce sont bien les citoyens qui réclament des choses qu'ils ne peuvent pas payer. Ce sont eux qui élisent des politiciens qui sont tout aussi responsables qu'eux.

Allez voter pour vos irresponsables, c'est encore l'heure ...

7.Posté par mi marche ec melenchon le 10/06/2012 16:06

entierement d'accord avec le commentaire n°5. les vraies "reformes structurelles" dont nous bassines les neocons c'est ca, et non pas renoncer aux acquis sociaux.


L'autre dans "C dans l'air", un invité non habituel a commencé a comparer l'impot sur les benefices sur les societé entre europe (25%) et USA (40%) ca a jeté un froid au point que Calvi lui a coupé la parole pour relancer ce gros naze de Fiorentino celui là meme qu a fait un bide en annonçant que la France se ferait attaquer par les marchés au lendemain de l’élection de Hollande, ce meme Fiorentino président d’Euroland, société de Bourse qui vient de perdre son agrément!!!


Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes