Société

L’Ermitage : Les constructions des restaurants de plage font grincer des dents

Mercredi 11 Octobre 2017 - 18:11

À l’Ermitage (Saint-Paul), les constructions qui empiètent de plus en plus sur la plage suscitent l’indignation. Un collectif baptisé "rend a nou la plage" s’est d’ailleurs constitué pour agir sur cette problématique, réclamant le respect de la règle des 50 pas géométriques.

La ministre des outre-mer, en visite sur notre île jusqu’en début de semaine, a d’ailleurs été interpellée sur le sujet par le biais d'un courrier, tout comme le président du TCO et maire de la commune, Joseph Sinimalé.
 
Deux restaurants sont particulièrement dans le viseur : le Coco Beach, avec son restaurant la Playa, et la Bobine. Pour le premier établissement, une AOT (autorisation d'occupation temporaire)  a été accordée par la Deal (direction de l’environnement, de l’aménagement et du logement) le 25 septembre dernier.

Le projet prévoit notamment le retrait de l'ensemble des gabions posés sur la partie avant de la terrasse côté plage, et la réutilisation d'une partie de ces gabions pour sécuriser la terrasse couverte du restaurant "La Playa", qui menace de s'effondrer. Sont aussi prévus l’aménagement, sur toute la longueur côté plage, de gradines sur lesquelles seront plantés des végétaux, ainsi que la création d’un escalier d'accès à la plage inséré dans les gradines. "Ces travaux restent dans l'emprise du périmètre autorisé par l'AOT de la commune pour l'exploitation du restaurant", précise la Deal.
 
Pour ce qui est de la Bobine, une demande d'AOT est en cours. La démolition d’une partie des installations existantes situées en front de mer est prévue, avec une relocalisation en arrière et sur le côté. Là aussi, un aménagement, sur toute la longueur de l’établissement côté plage, de gradines devrait voir le jour, avec la création d’un escalier d’accès à l’établissement intégré aux gradines.
N.P
Lu 17739 fois


Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

53.Posté par ti kreol réynioné le 13/10/2017 12:28

@ 50 "En parlant de majorité, d'élite, de gros salaire, leur bon plaisir: non, c'est pas racite du tout!"

Non ce n'est pas raciste c 'est la réalité. LOL. Tu es vraiment un comique toi. Le salaire des zorey situés dans ses lieux de vie est nettement supérieur à la moyenne des salaires des habitants de l'ile. C'est un fait pas du racisme.

Bref zorey pas le courage ni l'envie de t'expliquer que sur l'ile de la Réunion le terme zorey n'a rien de raciste pas plus que kaf, malbar, sinoi,zarab, yab, etc.

52.Posté par li le 12/10/2017 19:27

1. A l hermitage
2. La plage est à tout le monde
3. Ce n est pas avec des verrues visant le pied dans l'eau que l.irt attirera le touriste avide de nature sable fin et ciel bleu. Hormis les zozos et les pseudo Hilton chouté aux rav sex and cocaïne rien ne viendra .
4. I bouche tout en bas, i bouche tout en haut. Kif kif. Ek sa va allé loin dan le macro makot' et plis si affinité .

Missié lo mèr préfet et pharaon si zot i trouv pa lo bout ek ces zozos, mère nature "solutionnera". Soman fodra éviter venir en aide à ces personnes après. Si zot i ve pa laisse à tou moun la plage, na poin raison pou donne à zot nout ' larzen pou réparer.

51.Posté par Jaimemonile le 12/10/2017 19:16

Faire reculer ces restaurants pour que devant eux (et leurs clients, y compris les touristes), il y ait une forêt de pique-niqueurs??? Quel intérêt, à part celui de faire fuir les touristes? Pourquoi faudrait-il réserver le lagon au pique-niqueurs avec leur lot de cochonneries qu’ils laissent derrière eux tous les week-ends et vacances scolaires? Ils ont aujourd’hui la majeure partie du lagon pour eux, cela suffit, qu’ils fichent la paix à ceux qui n’ont pas envie d’adopter leur mode de vie!!!

50.Posté par Dehors les restos et bétonneurs: respectez les plages! le 12/10/2017 19:07

36.Posté par ti kreol réynioné le 12/10/2017 10:26

Déjà; parler de zorey; malbar, chinois.. ..etc plutôt que de créoles ou réunionnais, ça dénote celui qui met des étiquettes par communauté et origine...... Ensuite, le mot zorey est plutôt négatif en général, alors que métro c'est plus neutre. Enfin, dire que:.

" à La Réunion préservé pour qu'une élite qui se fait appeler "rend a nou la plage" alors que la grande majorité est constitué de zorey qui ont des salaires élevés et qui ne veulent pas pour leur bon plaisir voir des construction sur ce qu'il considère à tord comme leur plage. "

En parlant de majorité, d'élite, de gros salaire, leur bon plaisir: non, c'est pas racite du tout!

Faut vraiment pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages!

Donc faut arrêter de ne pas se dire raciste en tenant de tels propos! Ca s'appelle du racisme plus ou moins larvé (plutôt plus) et tout racisme est imbécile! Je persiste et signe.

Sur le bétonnage de l'île soit disant pour développer tourisme et emploi, ouiais bof, bof bof!

Quant à empêcher des milliers de touristes potentiels d'en profiter! Mdr de mdr!

"partout dans le monde"? Précisément où?

En tous cas, Maurice a énormément de kms de plages, pas la Réunion. On ne peut pas comparer.

Ne pas oublier non plus que le tourisme chez eux est vital, mais qu'une grande partie de la population est très pauvre. Quel "modèle"....!

Enfin, généraliser et déformer mes propos, alors que je ne parle que des plages, est à côté de la plaque.

Et oui il faut réfléchir, un peu, "garçon", avant de sortir des imbécilités pareilles de créole bétonneur raciste qui veut (sans x) juste se faire de l'argent en s'en tapant du reste, au prétexte que ça profiterait à "des centaines de milliers de touriste potentiel".
:
Je précise n'être pas fonctionnaire, ne pas habiter l'ouest, ne quasiment pas fréquenter les plages et n'avoir aucun intérêt là bas. Et je ne reviendrai plus sur cet article et alimenter la polémique: sans intérêt!

49.Posté par dada le 12/10/2017 17:40

SAINT-PAUL. À l'occasion de la visite de l'ANEL dans la commune de Saint-Paul, le vieux débat sur le positionnement des restaurants le long de la plage de l'Hermitage ressurgit.

Comme une accusation de laxisme. Hier, à l'occasion de la visite d'une grosse délégation d'élus de métropoles, membre de l'ANEL(*), dans la commune, un collectif émergent, Rend a nou la plage a saisi l'occasion pour réveiller les vieux débats sur l'occupation des plages par plusieurs restaurateurs le long de la côte Ouest, notamment sur le secteur de l'Hermitage. œNous regrettons la privatisation des plages par des entrepreneurs affairistes qui ne pensent qu'à s'enrichir sur le dos de la population réunionnaise, a envoyé au maire le représentant masqué de ce collectif - unipersonnel, dit-on. Sans respecter l'environnement et gâcher l'esthétique et le naturel de nos espaces. Les Réunionnais n'ont plus accès à la plage. '

L'auteur milite pour le respect de la tradition hautement réunionnaise qu'est le pique-nique. Et revendique pacifiquement œl'application de la loi sur le littoral ou plutôt le respect des 50 pas géométriques pour l'île de La Réunion '

Cette zone a une largeur de 81,20 mètres dans le système métrique. À La Réunion, c'est un arrêté du gouverneur du 4 mars 1876 qui en précise l'extension. Elle est calculée à partir de la ligne des plus hautes marées. Mangroves, marais salants et zones endiguées sont considérés comme faisant partie de l'espace maritime.

Comme elle appartient au domaine public, la zone des cinquante pas géométriques est inaliénable sauf exception (1). En clair l'État a droit de regard sur ce qui se construit sur les plages. Ces derniers jours, lorsque La Bobine et Le Coco Beach ont voulu consolider leurs positions après les ravages des dernières houles australes, la DEAL est intervenue pour encadrer les travaux et éviter tout débordement. Le Coco Beach avait positionné des gabions comme un rempart devant sa terrasse privée. Depuis la mise en demeure de l'État, les gabions ont coulissé sous la terrasse pour éviter un effondrement. L'autre restaurateur aurait été autorisé à étendre sa terrasse sur les côtés. Entre protection de l'Environnement et liberté d'Entreprendre, difficile de trancher. Un cadre juridique exsite. Il a évolué ces dernières années.

Le débat remonte à 2002, le maire, Alain Bénard, agissait en justice pour faire cesser les travaux de manière systématique. Jusqu'à ce qu'il demande à l'État la gestion du domaine public maritime terrestre à l'État sur ce secteur. L'État lui accorda une convention de gestion à compter du 1er janvier 2018, indique le service aménagement de la ville. Depuis, il revient à la commune de délivrer les Autorisations d'Occupation Temporaire, chaque année. Jusqu'à présent, les mêmes opérateurs ont été reconduits. Seul un fournisseur de transats rouges, situé à l'Ermitage a pu bénéficier d'une autorisation municipale.

Depuis, les lignes ont bougé. Les municipalités contrôlent davantage les superficies réelles et font payer les loyers allant de pair. Aux dernières nouvelles, l'actuelle majorité saint-pauloise porte un projet en partenariat avec l'État pour amener ces restaurateurs à reculer en second plan, sous les filaos. œLa plupart des restaurateurs ne sont pas contre un retrait, indique-t-on au Coco Beach. Mais à chaque fois, les maires ne vont pas au bout du projet et les associations de propriétaires font bloc pour éviter d'avoir à souffrir du bruit... On est pas contre mais reste à savoir qui prendra en charge les pertes d'activité pendant les travaux. '

La commune tenue par Joseph Sinimalé avait émis l'hypothèse de prendre en charge le coût d'infrastructures, façon rondavelles, pour encadrer le retrait et éviter une emprise foncière trop importante.

(*)ANEL : Association Nationale des Élus du Littoral

(1) depuis 1996, l'État peut aliéner des parcelles du trait de côte dans " les espaces urbains et les secteurs occupés par une urbanisation ", qui sont délimités par arrêté préfectoral. Ainsi l'État pourra y céder des terrains aux communes qui souhaitent y construire des logements sociaux ou à des particuliers qui y ont déjà fait construire leur habitation principale.

48.Posté par Mojito le 12/10/2017 16:36

@46: mi comprends plus! Je croyais que c'était les écolos gaucho bobo qui voulaient voir disparaitre les paillotes....????
Ti kréol reynioné nous aurait menti?
Sinon Phil, chiche? ben non bien sûr...pratique le clavier! Les paillotes qui brulent, des fois c'est les gendarmes qui mettent le feu, t'es gendarme Phil?

47.Posté par Zarin le 12/10/2017 16:24

46.Posté par Phil le 12/10/2017

D'accord avec vous

46.Posté par Phil le 12/10/2017 15:58 (depuis mobile)

Si cela continue et si personne ne prend ses responsabilités, eh bien nous nous chargerons du travail, vite fait et bien fait..Une paillotte qui brûle, vous en avez déjà entendu parler ? Honte à ces donneurs de leçons, gauche bobo, écolos de m...e

45.Posté par Pamphlétaire le 12/10/2017 14:09

C'est comme les paillotes en Corse.

44.Posté par Jaimemonile le 12/10/2017 13:49

Vive les restos et bars en bord de mer! Moi j’y passe des moments très agréables....n’étant pas une fan de pique nique où il faut se taper les cris et musiques des voisins.... Sans compter qu’il n’y a plus un cm2 sous les filaos sans mégots, capsules, et autres saletés! Au moins les restaurants offrent un espace propre et entretenu, et pour les touristes, y a pas photo!!!!

43.Posté par Réunionnaise le 12/10/2017 13:49

A la Saline les Bains, au niveau de la rondavelle la Varangue, il y a de nouvelles villas sur le chemin qui mène à la plage. Ces propriétaires de villas ont déposé d'énormes roches sur le chemin pour empêcher les gens de se garer. Finalement, chacun fait comme il lui plaît, il suffit de bien connaître les services de la Mairie peut être... Car que l'on soit propriétaire d'un terrain, soit ! mais est-on pour autant propriétaire de la route ou du chemin qui LONGE le terrain ?
C'est la loi de la jungle.

42.Posté par Zarin le 12/10/2017 13:40

Ermitage : AIR MITEUX !!!

41.Posté par philtresaparticul le 12/10/2017 12:53

ZOREOL I KONé plus que tout ici!!!
kan naura un bon cyclone zot va dire : on n était pas au courant blablablalbla
bonna va faire pression sur zélus, ministre et en dernier ressort band zoreils la va jure
tous les assurreurs!!!
Pathétique ces zoreils st gillois
ERMITAGE vous dites? c avec un H!!!

40.Posté par Gros yab le 12/10/2017 12:44 (depuis mobile)

Ils préfèrent s enrichir sur le dos des habitants de île développement des hôtels oui ,mais des habitats inssalubres de la rénumération en lui même zot les indépendants certe mais zot i vive dans des parc cochon et fouille dans tas ordure pour mangé

39.Posté par Lol kaf le 12/10/2017 12:38 (depuis mobile)

Ah oui L île maurice et ses voisins font du développement touristique leur cheval de bataille pour les personnes aisée et exterieur de l île ,mais que font ils pour la pauvreté des habitants exploite à zot comme z esclave pour un rien zot le content

38.Posté par payet le 12/10/2017 12:21

il existe une loi qui devrait etre appliquée et respectée mais que ce soit a la Reunion ou sur la cote d'azur, certains se permettent un non respect de la loi littoral car meme si un proces voit le jour, un simple appel suffit a retarder la destruction ect ect

37.Posté par ti kreol réynioné le 12/10/2017 10:30

25 "Au commentaire #8 Ti kreol renyoné: c''est vrai que les mauriciens et seychellois roulent dans l''or grâce au tourisme... Arrête kozé si c''est pou dit n''importe kwé"

Ai je dis que les mauriciens et les Seychellois roulaient sur l'or? NON. Mais sacque qu'a La Réunion 50% des personnes vivent avec moins de 1 000 euro par mois. Ce qui est loin d 'en faire des gens qui roulent sur l'or.

Et c est combien pour toi roulé sur l'OR? MDR.

Bref, perso j'ai bien conscience que les sociétés seychellloise et mauricienne ne sont pas les meilleurs au monde mais ce sont loin d être les pires au monde. Et on ne peux qu'admirer leur dignité et leur réussite touristique. Car oui ses iles ont réussie à développer une véritable économie grâce au tourisme et sont réputés dans le monde entier pour sa contrairement à notre ile française très riche qui ne fait rêver quasiment personne dans le monde et qui se contente de faire du tourisme affinitaire depuis bientôt 70 ans.

36.Posté par ti kreol réynioné le 12/10/2017 10:26

@ 29 Mon commentaire n'est en rien raciste. Sauf si tu considères qu'employés le mot zorey est raciste. Ce qui au fond ne serait pour le coup pas totalement bête. Finalement notre langage qui classe les personnes en les appelant zorey, kaf, malbar, sinois, zarab, yab, kreol, métro,zoreol etc est quelque part raciste car nous classifions les gens en fonction de leurs origines et bien souvent de leur couleur de peau. Mais nous avons tous pris cette habitude sans avoir des pensés racistes.

Demain on ne pourra plus appeler les zorey, les zorey car c'est raciste mdr.

En ce qui concerne la bétonisation. Si on suit ta logique débile, il faudrait peut être détruire toute les constructions car ne t'y trompe pas garçon toutes les cases construites, les supermarchés, les stations électriques, les routes, l'aéroport, les ports, les hôpitaux etc ont participé à la destruction de la nature sur l'ile.

Peut être faut il rendre La Réunion à La Réunion et arrêté d 'y habiter? MDR. `

J'espere que tu n'habites pas un logement en béton, que tu ne roules pas sur les routes, que tu ne prends jamais l'avion, que tu n'utilises jamais les hôpitaux etc car tu participes à la destruction de la nature de l'ile de La Réunion.

Et oui il faut réfléchir un peu avant de sortir des imbécilités de bobo écolo qui veux juste se garder son petit coin plage pour soi en empêchant des centaines de milliers de touriste potentiel dans profiter.

35.Posté par zorb le 12/10/2017 10:07

et la Bodega?

34.Posté par Mojito le 12/10/2017 09:56

Et Boucan on en parle?
La Maharani par exemple, dont "Ti kréol Reynioné" ne pourra nous dire qu'il est là pour développer le tourisme local...

33.Posté par Zarin le 12/10/2017 09:52

Ça ne sent plus la banane, ni la vanille et ni le cumin
Ça sent la frite ! Hélas...

32.Posté par MICHOU le 12/10/2017 08:49

Le problème est que ces restos, maisons prennent la plage en otage, se l'approprient sous prétexte qu'ils habitent là et décident que puisque ça leur appartient , vous devez dégager.
Et ça ce n'est pas tolérable, chacun doit avoir accès à la mer car elle appartient à tout le monde. Patrimoine mondial, vous avez déjà oublié? De quel droit des hommes et des femmes viennent nous dire ce qu'on a le droit ou pas de faire chez nous?

31.Posté par pov run!! le 12/10/2017 08:08

la DEAL toujours en hibernation a la REUNION????.

30.Posté par pffff le 12/10/2017 07:39

coins sympathiques ou pas on s'en fout il faut libérer le littoral ! souhaitons un grand ras de marée pour nous nettoyer correctement ces plages! en Corse ils ont vite réglé ce problème!

29.Posté par Dehors les restos et bétonneurs: respectez les plages! le 12/10/2017 06:57

2.Posté par non a la privatisation du domaine public le 11/10/2017 18:45

Je suis plus qu'étonné de ces AOT avec travaux d'aménagement d'une partie de la plage. Que ces établissements reculent et s'implantent hors des 50 pas géométriques...

8.Posté par ti kreol réynioné. le 11/10/2017 19:35

Outre le commentaire raciste, stupide, voilà un adepte du bétonnage. Avec ce genre d'individus, que restera-t-il du peu de nature restant ici? Pas grand chose...

Faut réfléchir un peu avant de sortir ce genre de c...eries racistes.


21.Posté par OREO974 le 11/10/2017 22:09

Faut comparer ce qui est comparable: Maurice a des dizaines et des dizaines de kms de plage. Pas la Réunion. Et ses "mini" plages restent un atout touristique. .

Par contre, d'accord pour nettoyer les plages: mais faudrait commencer par sanctionner les salisseurs...

28.Posté par contribuable le 12/10/2017 06:21

cette association devrait surtout s'attaquer aux nettoyages de ravines qui sont un scandale permanent, c'est également le commencement d'un garde manger pour les requins
voila une action utile, les restos de plage ne me choquent pas plus que ça

27.Posté par Elsa le 12/10/2017 02:35

enlevez moi ces verues de cette plage svp monsieur le Maire.
ces saletés de pseudos restaurants

26.Posté par fredo le 12/10/2017 02:51

C'est un scandale ! c'est inadmissible ! depuis quand on s’approprie la plage en dehors des républiques bananières ? ah! c'en est une ?

25.Posté par St Gillois le 12/10/2017 02:03 (depuis mobile)

Au commentaire #8 Ti kreol renyoné: c''est vrai que les mauriciens et seychellois roulent dans l''or grâce au tourisme... Arrête kozé si c''est pou dit n''importe kwé

24.Posté par Passe Droit... le 11/10/2017 21:35

Voila ou on arrive, certains passe droit arrive pour different classe social dans l'ouest et que dire de l'environnement !!!
Vous en voulez encore ? Il y a toujours qui profitent du système et tant pis pour eux ce que l'avenir leur Réserve... la Reunion n'est plus aux Réunionnais mais aux EXPAT ... la M.... quoi

23.Posté par Zarin le 11/10/2017 23:35

Marques de bulldozers : Caterpillar, Komatsu, Liebherr, Fiat-Allis, Shantui, Fiat, ...

22.Posté par 1portois le 11/10/2017 23:26

ti kreol réynionné: va voir combien de ti kreol réynionné i travail là bas.

Jojo: non ces restaurants n'ont pas toujours été là. tu n'as certainement pas grandi à st gilles pour dire ça.

pipo: ton authenticité c'est du pipo.

21.Posté par OREO974 le 11/10/2017 22:09

Quand on aura enlever tous les endroits originaux de cette île, il restera quoi.
Des plages dégueulasses remplies de coraux morts et de déchets, des milliers de snacks qui vendent les mêmes carris à 20 mètres les uns des autres, des kiosques envahis à 4 heures du matin.

Franchement, au niveau tourisme, les mauriciens doivent bien se marrer.
Mais nous on s'en fout, on a le chômage, le RSA et on fait du black, donc les touristes, rien à ...

Profitons en pour démonter le Lux Hotel et ses transats, le Nautile Hotel, le choka bleu, le recif, toutes les rondavelles de st leu à boucan canot.
et continuons de mettre 3 poubelles sur le lagon pour 100000 personnes les week end

Au lieu de faire c... le monde avec les 4 restos de bord de plage, monter une association pour nettoyer les pages, enlever les barquettes polystyrène de carris et les bouteilles de dodo cassées.

"Ren a nou la plage propre"

20.Posté par Chocka investigation le 11/10/2017 22:07

Pour être complet il faudrait aussi parler du chocka qui a bétonné illégalement la partie basse et qui est sous le coup d une amande de la deal.

Sur ce sujet pas de "son et pas d image" de nos élus St Paulois. Bizarre !!. Au fait ils continuent à manger et à boire gratis la bas ?

19.Posté par Ti couyon le 11/10/2017 22:03 (depuis mobile)

Hacienda y existe depuis trop longtemps a mon goût. 17 ans minimum c''est pas assez pour ou fred?...

18.Posté par Dpayet le 11/10/2017 21:51

(je plaisantais)

17.Posté par Dpayet le 11/10/2017 21:44

Peut être qu'une descente dans ces " "restaurants" " permettrait - au passage - de vérifier que la loi y est appliquée ? Tous les salariés sont-ils régulièrement payés, déclarés? pas de black?
je dis ça, je dis rien...

16.Posté par Question bête le 11/10/2017 21:40

Détruisons ces verrues !!!

15.Posté par JORI le 11/10/2017 21:35

C'est comme pour l'arrêté municipal interdisant les rassemblements, personne ne respecte la loi ici et c'est toujours les mêmes les 1er à râler. Mais que fait la police comme on dit??.

14.Posté par JORI le 11/10/2017 21:34

Le jour où il y aura un problème, on va encore dire que c'est la faute de l'Etat!!.

13.Posté par pipo le 11/10/2017 20:54

j'ai passé quelques soirées mémorable à la Bobine bien plus que sur la plage!
les touristes adorent se genre de petit coins bien sympathique...casser la bobine c'est perdre le fil d'une l'authenticité de ile!

12.Posté par ICJS - Les jeunes de la Saline le 11/10/2017 20:49

Merci à Zinfos974 de relayer notre action.

Nous avons fait le choix de rester discret sur notre identité car nous pensions bien que nous serons sous pression des restaurateurs et de leur lobbying.

Nous restons présent mais nous mettons en sommeil notre action car certains membres du groupe travaillent dans le secteur.

Nous sommes étonnés du silence du Maire sur ce dossier et du peu d'actions.

Nous sommes aussi étonnés du jeu d'influence entre un média de la place avec le TCO et la mairie de Saint-Paul. A voir sur notre page Facebook "rend a nou pla Plage".

Cette action est une très bonne expérience pour plusieurs d'entre nous mais nous nous sommes mis face à des gros loups.

Nous espérons sincèrement que notre objectif est atteint : éveiller les consciences Réunionnaise et appeler à la responsabilité des uns et des autres.

nous restons vigilants et nous disons merci à toutes celles et ceux qui ont compris notre message et qui soutiennent cette action.

bon vent sur les plages de l'Hermitage.

11.Posté par lemur le 11/10/2017 20:29

ne pas oublier a la plage de trou d eau, LA BODEGA, meme les filaos sont l interieur de leur cloture
et on laisse faire............................................

10.Posté par Fred le 11/10/2017 19:42

jojo ....visiblement tu connais mal la plage de l'Ermitage ..;ces restau..."""""super """ pour toi ...n'ont pas TOUJOURS étés là ....et il est grand temps qu'ils dégagent ....bientôt aussi il vont nous pondre des jettées en bois sur le lagon pour être encore plus les pieds dans l'eau !!! mais qui fait la loi sur cette Ile MERDE !!! ces deux restau sont minables et c'est une honte pour ce métier .!
Quand à celui qui signe ..Cevennes là ...mon dieu seigneur !!! il n'à vraiment rien à faire de ses quelques neurones lui pour écrire chaque instant des aââââneries pareil !

9.Posté par GIRONDIN le 11/10/2017 19:40

4.Posté par boby_lone
Effectivement et malheureusement c'est ce qui risque d'arrivée

8.Posté par ti kreol réynioné. le 11/10/2017 19:35

Oui au développement touristique sur notre île. Partout dans le monde cela construit près de la mer afin de développer le tourisme.
Dans une ile ou le taux de chômage avoisine le taux de chômage des pays en guerre; nous avons pas les moyens d'avoir des sentiments écolo bobo.
Oui à la betonisation pour permettre au créole d'avoir un travail.
Et non à La Réunion préservé pour qu'une élite qui se fait appeler "rend a nou la plage" alors que la grande majorité est constitué de zorey qui ont des salaires élevés et qui ne veulent pas pour leur bon plaisir voir des construction sur ce qu'il considère à tord comme leur plage.
Les plages sur notre ile doivent être exploité afin de permettre un jour une activité touristique correcte contrairement à ce que nous avons de nos jours.
Reunion activité touristique= 20 ans de retard sur nos voisins mauriciens et Seychellois.

7.Posté par zaigrettes le 11/10/2017 18:55

je me souviens de la démolition de la boite de nuit "le Circus" qui s'est réalisée en quelques heures!
comme quoi c'est possible!
qu'attend l'Etat pour faire la loi? nou lé pa pliss, nou lé pa moin

6.Posté par Jojo le 11/10/2017 18:53 (depuis mobile)

Franchement ca gêne qui ??? A part 2 - 3 zoreils fanatiques de plage.....ces restau super ont toujours été la et tout le monde aime ÇÀ. .... faut arreter le delire bobo- ecolo

5.Posté par cmoin le 11/10/2017 18:51

La mairie incompétente qui laisse faire.

4.Posté par boby_lone le 11/10/2017 18:49

Un bon cyclone, une bonne houle et BIM... C'est à se demander qui autorise ça ... mais surtout qui assure ça xD

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 12 Décembre 2017 - 12:05 L'épidémie de dengue circule encore à Saint-Paul