MENU ZINFOS
Faits-divers

L'Entre-Deux: Un suicidaire pointe son arme vers des pompiers


Alors qu'ils pensaient intervenir sur une tentative de suicide, les pompiers de l'Entre-deux ont été mis en joue par un déséquilibré.

Par Ludovic Grondin - Publié le Mardi 6 Mars 2018 à 23:42 | Lu 14891 fois

La seule intervention des pompiers n'était pas suffisante ce mardi soir à l'Entre-Deux. Ils ont été épaulés par les gendarmes. Le maire s'est également rendu sur place pour prendre connaissance de la situation (Photo d'illustration)
La seule intervention des pompiers n'était pas suffisante ce mardi soir à l'Entre-Deux. Ils ont été épaulés par les gendarmes. Le maire s'est également rendu sur place pour prendre connaissance de la situation (Photo d'illustration)
Ce mardi soir dans les hauts de l'Entre-Deux, une scène surréaliste s'est produite entre 21H et 21H45. Alertés par un premier appel arrivé à 20H47 pour une tentative de suicide, les pompiers du centre de secours du village ont été surpris, à leur arrivée rue Bras long, de se retrouver nez à nez avec un homme armé.

Mais au lieu de rester reclus, l'excité entreprend de quitter son domicile, arme toujours à la main, en venant même pointer son fusil vers les hommes venus à son secours. La tentative de suicide pour laquelle ils avaient été appelés s'était subitement transformée en intervention des plus périlleuses. 

Dans l'équipage du SDIS composé du chef d'agrès et de deux sapeurs, l'un des soldats du feu a pu se réfugier chez un riverain, les deux autres secouristes ont pu quant à eux se confiner dans leur VSAV (véhicule de secours et d'assistance aux victimes), en attendant la venue des gendarmes que le centre opérationnel du SDIS venait d'alerter. 

Pendant d'interminables minutes, les secouristes bloqués devant le domicile du déséquilibré ont pu finalement s'apercevoir que l'homme armé avait disparu des environs mais continuait de déambuler dangereusement dans les rues avoisinantes, entre son domicile et une aire de pique-nique.  

De nouveau réunis dans leur ambulance, les pompiers ont pu quitter cette scène à laquelle ils ne pouvaient s'attendre 45 minutes plus tôt, et redescendre vers le village, en direction de leur centre de secours, en espérant ne pas croiser l'homme armé, toujours dans la nature à ce moment-là.

Arrivés dans l'impasse de la rue Bras long, les gendarmes ont pu maîtriser l'individu hors de contrôle depuis presqu'une heure.

Des sapeurs pompiers venus de Saint-Pierre ont pu prendre le relais de la première équipe sous le choc, pour vérifier qu'aucune victime ne se trouvait à l'intérieur du domicile du déséquilibré. L'enquête de gendarmerie pouvait à son tour commencer alors que l'occupant des lieux a été admis au CHU sud.




1.Posté par noe le 07/03/2018 08:21

C'est la faute à ce cyclone dont les eaux ont trop mouillé le cerveau de ce monsieur !
Je pense que les pompiers doivent être munis de lances plus puissantes pour pouvoir arroser ces suicideurs ...

2.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 07/03/2018 08:48

*UN (!) "déséquilibré" ???

3.Posté par Joseph le 07/03/2018 10:20

Le pauvre, fallait le laisser tranquille dès le début !

4.Posté par Choupette le 07/03/2018 11:05

A un moment, j'ai cru que c'était le noé qui se distinguait encore ... .

5.Posté par Florac le 07/03/2018 11:23

Faut envoyer ce monsieur aux prisons des ÉTATS UNIS, là-bas, on ne plaisante pas.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes