Faits-divers

L'Entre-Deux: Un suicidaire pointe son arme vers des pompiers

Mardi 6 Mars 2018 - 23:42

Alors qu'ils pensaient intervenir sur une tentative de suicide, les pompiers de l'Entre-deux ont été mis en joue par un déséquilibré.


La seule intervention des pompiers n'était pas suffisante ce mardi soir à l'Entre-Deux. Ils ont été épaulés par les gendarmes. Le maire s'est également rendu sur place pour prendre connaissance de la situation (Photo d'illustration)
La seule intervention des pompiers n'était pas suffisante ce mardi soir à l'Entre-Deux. Ils ont été épaulés par les gendarmes. Le maire s'est également rendu sur place pour prendre connaissance de la situation (Photo d'illustration)
Ce mardi soir dans les hauts de l'Entre-Deux, une scène surréaliste s'est produite entre 21H et 21H45. Alertés par un premier appel arrivé à 20H47 pour une tentative de suicide, les pompiers du centre de secours du village ont été surpris, à leur arrivée rue Bras long, de se retrouver nez à nez avec un homme armé.

Mais au lieu de rester reclus, l'excité entreprend de quitter son domicile, arme toujours à la main, en venant même pointer son fusil vers les hommes venus à son secours. La tentative de suicide pour laquelle ils avaient été appelés s'était subitement transformée en intervention des plus périlleuses. 

Dans l'équipage du SDIS composé du chef d'agrès et de deux sapeurs, l'un des soldats du feu a pu se réfugier chez un riverain, les deux autres secouristes ont pu quant à eux se confiner dans leur VSAV (véhicule de secours et d'assistance aux victimes), en attendant la venue des gendarmes que le centre opérationnel du SDIS venait d'alerter. 

Pendant d'interminables minutes, les secouristes bloqués devant le domicile du déséquilibré ont pu finalement s'apercevoir que l'homme armé avait disparu des environs mais continuait de déambuler dangereusement dans les rues avoisinantes, entre son domicile et une aire de pique-nique.  

De nouveau réunis dans leur ambulance, les pompiers ont pu quitter cette scène à laquelle ils ne pouvaient s'attendre 45 minutes plus tôt, et redescendre vers le village, en direction de leur centre de secours, en espérant ne pas croiser l'homme armé, toujours dans la nature à ce moment-là.

Arrivés dans l'impasse de la rue Bras long, les gendarmes ont pu maîtriser l'individu hors de contrôle depuis presqu'une heure.

Des sapeurs pompiers venus de Saint-Pierre ont pu prendre le relais de la première équipe sous le choc, pour vérifier qu'aucune victime ne se trouvait à l'intérieur du domicile du déséquilibré. L'enquête de gendarmerie pouvait à son tour commencer alors que l'occupant des lieux a été admis au CHU sud.
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 14795 fois



1.Posté par noe le 07/03/2018 08:21

C'est la faute à ce cyclone dont les eaux ont trop mouillé le cerveau de ce monsieur !
Je pense que les pompiers doivent être munis de lances plus puissantes pour pouvoir arroser ces suicideurs ...

2.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 07/03/2018 08:48

*UN (!) "déséquilibré" ???

3.Posté par Joseph le 07/03/2018 10:20

Le pauvre, fallait le laisser tranquille dès le début !

4.Posté par Choupette le 07/03/2018 11:05

A un moment, j'ai cru que c'était le noé qui se distinguait encore ... .

5.Posté par Florac le 07/03/2018 11:23

Faut envoyer ce monsieur aux prisons des ÉTATS UNIS, là-bas, on ne plaisante pas.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter