Faits-divers

L'Entre-Deux : La mort de Grégory Béraux devant les assises

Jeudi 7 Juin 2018 - 05:58

Joël Gardebien doit répondre durant ces deux prochains jours de violences volontaires ayant entraîné la mort, sans intention de la donner, de Grégory Béraux. Le squelette du jeune métropolitain de 34 ans avait été retrouvé dans le village de l’Entre-Deux en 2015. L'accusé plaide le geste malheureux.

En avril de cette année-là, la mère de Grégory, qui vit en métropole, s'inquiète de ne plus avoir de nouvelles de son fils. Une enquête est alors ouverte pour disparition inquiétante.  

Les premières investigations de la gendarmerie les mènent naturellement à interroger l’entourage de la victime. A La Réunion, Grégory Béraux vivait en colocation avec un certain Joël Gardebien. L’homme est connu pour ses accès de violence après avoir consommé de l’alcool. Grégory Béraux avait également fait part à ses connaissances du caractère dangereux de son ami de coloc. 

Les premières auditions ne donnent pourtant rien. Mais au fil des semaines, l’étau se resserre autour du colocataire. Son comportement étrange après la disparition de Grégory finit par arriver aux oreilles de la section de recherches.

Rebondissement le 23 octobre 2015, des ossements sont découverts à flanc de ravine, toujours dans le village de l’Entre-Deux, non loin du domicile du disparu. L'ADN parle, il s’agit bien du squelette de Grégory Beraux. 

Pendant sa garde à vue, le principal suspect finit par craquer devant les gendarmes, avant de se rétracter. Nous sommes le 18 décembre 2015 lorsque Joël Gardebien est écroué. Durant son audition, il explique la mort de son ami par une bagarre qui aurait mal tourné à cause d’un banal vol de médicaments. Les deux hommes étaient en effet adeptes de consommation de drogues. C’est dans la bagarre que Joël Gardebien dit avoir donné un coup à la tempe de son vis-à-vis. Un coup dont ne se relèvera pas le métropolitain récemment installé à La Réunion.

Le procès de Joël Gardebien se tiendra sur deux jours devant la cour d’assises. Il encourt 15 ans de réclusion criminelle.
Zinfos974
Lu 8947 fois



1.Posté par Veridik le 07/06/2018 07:33 (depuis mobile)

Notre juriste pei cmoin demande la perpétuité

2.Posté par viky le 07/06/2018 08:34

J'espère qu'il sera sévèrement puni!!

3.Posté par jean claude le 07/06/2018 10:52

En conclusion ce meurtrier et connu et reconnu pour ses penchants sur l alcool et des produits stupefiants

Pas de clemence pour ce type d individu qui risque de remettre le couvert un jour

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >