MENU ZINFOS
Social

L’Aveca a déposé un nouveau préavis de grève à la préfecture


L’objectif de l’Association pour la valorisation des entreprises commerciales et artisanales (Aveca), n’est pas de brandir une nouvelle menace de manifestation sur la voie publique, mais de mobiliser les services de l’Etat autour de leurs revendications.

Par Jismy Ramoudou - Publié le Mercredi 18 Février 2009 à 07:24 | Lu 1233 fois

L’Aveca a déposé un nouveau préavis de grève à la préfecture
Laurent Boyer, président de l’Aveca, a déposé son préavis de grève hier matin à la préfecture. Le document précise que l’association pourrait mener des actions publiques à partir de demain, et ce pour une période illimitée.
En fait, ce préavis de grève est avant tout une piqûre de rappel. L’Aveca oblige ainsi les représentants de l’Etat, à reprendre son dossier et à lui donner une réponse sur sa principale revendication : la suppression totale des charges sociales et fiscales de 2008 pour les PME et les TPE de La Réunion.
Le préavis a eu l’effet escompté: les services de l’Etat l’ont joint au téléphone en début d’après-midi. Laurent Boyer a rappelé à son interlocuteur la situation financière et économique des entreprises que son association défend. Si le président de l’Aveca est conscient d’avoir été écouté lors des premières rencontres, la survie des PME et TPE exige aujourd’hui des réponses concrètes et des actes efficaces de l’Etat.
Cette demande pressante de l’Aveca n’arrive pas au bon moment pour la préfecture qui tente dans le même temps d’apporter ne serait-ce qu’un début de réponse aux revendications du Collectif des associations contre la vie chère, des syndicats professionnels et des partis politiques de gauche.
Quoiqu’il en soit, les adhérents de l’Aveca devraient très prochainement être reçus par les services de la Préfecture.




1.Posté par boyer le 18/02/2009 07:56

mediapart a fait un excellent article (un scoop aussi) sur la caisse de secu des artisans, commerçants et professions libérales.

Révélations sur le scandale de la Sécu des travailleurs indépendant

Ce devait être la Rolls-Royce de la protection sociale pour les artisans, commerçants et professions libérales, soit près de deux millions de cotisants en France. Son nom: le RSI, pour«régime social des indépendants». Derrière ce sigle se cache l’organisme créé par Xavier Bertrand, ancien ministre de la Santé, aujourd’hui patron de l’UMP, qui est censé gérer depuis 2006 toutes les prestations sociales (assurance maladie, vieillesse, maternité, décès…) des travailleurs indépendants, écartelés jusqu’ici entre plusieurs caisses de cotisations.

Pour la seule année 2006, le RSI reconnait un prejudice d'environ 900 euros pour 200.000 dossier soit pratiquement 200 millions d'euros.

2.Posté par André974 le 18/02/2009 08:17

le suppression des charges sociales des impôts et taxes et pourquoi pas des salariés sans salaire tant qu'on y est,tout est bon pour le patronat aucune gène aucune pudeur ,mais je suis certain qu'ici on va en trouver qui vont les défendre,entre gens de la même caste c'est normal

3.Posté par f du tampon le 18/02/2009 08:59

faux arrêtez de rêver mr BOYER la suppression totale des charges sociales. c'est du n'importe quoi quand on sait que rien ne sera redonner aux employés comme d'habitude les patrons vont se mette la totalité dans les poches. Aujourd'hui il y a trop d'associations pour la défense de tout et n'importe quoi. Quand l'état fera des suppressions pour les PME et les TPE qui payera la facture?
pourquoi ne pas demander à l'état d'obliger la région, le département ainsi que les communes d'entretenir leur routes ainsi que leurs réseaux VRD avec tout le pognon qu'ils touchent sur notre dos directement et indirectement ça fera du travail pour les PME et les TPE. N'oublions pas aussi qu'ils ont une obligation de construction d'un minimum de logement sociaux et encore plus important c'est de créer des stations d'épurations. Alors avec tous cela si là dedans on ne trouve pas de quoi relancer les PME et TPE je ne sais quoi dire.

4.Posté par boyer laurent le 19/02/2009 07:57

messieurs je vous invite a prendre connaissance des revendications de l'AVECA et vous comprendez mieux le pourquoi de notre action. Pour les charges sociales et fiscales nous avons demandé la suppression des dettes sociales et fiscales pour l'anée 2008 uniquement, pour lannée 2009 des mesures fortes (sociales et fiscales) afin de preserver un maximun nos salariés de nos entreprises enfin de ce qu'il en reste. Les patrons que vous avez en face de vous ne sont pas les patrons des entreprises du cac40 de la Réunion mais bien des tout petits patrons que vous croisez tous les matins et qui se posent la questions du 1er au 31 comment alons nous payer nos salariés. Bien souvent dans nos entreprises nous faisons du sociales et je vous demande de bien faire la différence entre nos petites ou tres petites entreprises et les autres qui représente a peu pres 10% du tissu économique de la Réunion les Caille et autres (meme pour eux les temps commence a etre dur snif imaginer pou nous). Enfin le deuxiéme volet de notre action concerne les donneurs d'odres de la reunion a savoir Région, mairie etc.. ou nous sommes deja rendu sans avoir obtenu de réponses concretes comment concevoir en pleine crise que les prioritées d'une région sont une maison des civilations ou un pont à 80M d'euros or que les entreprises que nous représentons n'accéderons jamais a ce genre de marché????? il faut faire de l'investissement oui mais faire en sorte que le plus grand nombre d'entreprise puisse travailler. Identifier les patrons que vous avez devant vous.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes