MENU ZINFOS
Social

L’Arast à nouveau menacée de liquidation judiciaire


L’ombre d’une possible liquidation judiciaire plane sur l’Association régionale d’aides sociales territorialisées (Arast). Si le silence du Conseil général perdure, l’administrateur judiciaire a indiqué qu’il serait obligé de demander la mise à mort de l’institution.

Par Jismy Ramoudou - Publié le Jeudi 19 Novembre 2009 à 07:51

L’Arast à nouveau menacée de liquidation judiciaire
C’est à nouveau l’angoisse pour les travailleurs sociaux de l’Arast. La peur de se retrouver au chômage, après le conseil d’Administration de l’Arast qui a eu lieu hier.

L’administrateur judiciaire qui y participait pour donner son avis sur les sept projets de reprise de l’Arast, n’était pas porteur que de bonnes nouvelles. S’il a rassuré le Collectif des employés sur la qualité de son projet de reprise globale de l’Arast, il a également confirmé l’absence d’engagement du Conseil général sur leur dossier.

C’est silence radio du côté du Département sur le seul projet de reprise globale de l’Arast, parmi les sept présentés. Le Collectif des employés n’a cessé de solliciter les élus du palais de la Source et a adressé des courriers. En vain. “Nous n’avons eu aucune réponse”. La majorité composite départementale ne veut pas répondre, l’opposition ne peut pas répondre.

Cette situation pourrait rapidement amener l’administrateur judiciaire à prononcer la liquidation de l’Arast.




1.Posté par papapio, ni macro ni géniteur payeur le 19/11/2009 09:15

Département: “Nous n’avons eu aucune réponse”: Papa APA Non plus ... Notre sort est donc lié

2.Posté par mwa la pa di le 19/11/2009 11:59

Madame Dindar, qui est en pleine campagne électorale souhaite la mort de cette association pour pouvoir soit introduire le personnel dans le sein du CG soit créer une structure satellite du CG afin d'obtenir les voix des personnes âgées ou dépendantes des interventions de l'Arast. Son silence est un non aveux de ses ambitions politiques. Comme quoi nous sommes pris en otage par cette personne et pour son unique bien à elle. C'est une honte !!!

3.Posté par salarie fatigué le 19/11/2009 15:36

Très bonne nouvelles pour les salariés en cette fin d'année. Nous accompagnons les familles en difficultés mais qui va nous accompagner quant nous serons à notre tour en difficultés. Depuis le temps que ça dure, il faut dire que soit en s'en fout des salaries et des familles qui bénéficient de l'aide de l'ARASt ou bien tout bonnement on n'est pas en capacité de s'assoir autour d'une table pour prendre une décision qui n'allourdi pas plus la situation saciale de la Réunion. Qu'on ne vient pas nous dire qu'il n'y a plus d'argent c'est plus à mon sens qu'il n'y pas des personnes compétent pour réflechir sur le sort de 1200 salaries et des milliers de bénéficiaires. Une simple question combien d'argent retourne à l'état faute de projet ? On arrête pas de dire et de liste les difficultés du Département, on dirait q'on s'amuse à faire des constat mais des solution il n'y a pas beaucoup. On se fait plaisir de parler du chomage, de l'illetrisme, de l'échec scolaire........... mais concrètement que fait t-on?
L'aministrateur judiciaire donne son avis par rapport aux chiffres comme pour une entreprise mais je ne pense que c'est à lui d'assumer cette responsabilité, la décision est à un autre niveau.
Même le projet du collectif, qui a été travailler par les salaries (merci) n'est pas viable s'il n'y a pas une implication politique.
Allon arrête joué ek lo nerf dommoune, pren in pé zot responsabilité.

4.Posté par Aux salariés de l'ARAST le 19/11/2009 23:20

Pauvres salariés de l'ARAST, comme je vous plains ! Depuis combien de mois avez-vous une épée de Damoclès au-dessus de votre tête ? Combien de nuits perturbées à la seule pensée de perdre votre emploi ? Que mettrez-vous au pied du sapin de Noël pour vos enfants ? J'ai mal pour vous.

J'ai lu dans la presse que vos dirigeants portent une lourde responsabilité dans la situation actuelle. Le CG depuis longtemps s'en était rendu compte alors pourquoi avoir laissé pourrir les choses ainsi ? Le CG veut la mort de l'ARAST pour pouvoir reconstruire ailleurs et autrement, ne soyez pas dupes. Vous êtes les dindons de la farce. Et puis la politique s'en est mêlée.... et Nassimah Dindar manipulera ses militants comme elle a su le faire jusqu'à présent pour conquérir un autre poste à sa gloire.

Personne sur notre île ne doute de vos compétences et du mérite du travail accompli jusqu'à ce jour.

A vous tous les employés de l'ARAST, je souhaite BON COURAGE pour affronter les jours à venir. Hélas combien d'associations continuent de fermer chaque mois ? C'est une hémorragie !

5.Posté par nicolas de launay de la perriere le 20/11/2009 00:21

et ils sont où les politiques sur ce point crucial?? absent ? tous en classe business pour le congrès des maires et assimilés ? putain d'enf....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

3 rue Émile Hugo
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes