Société

L'Ancols dézingue la gestion de la Sodegis sous l'ère Bachil Valy

Vendredi 2 Août 2019 - 16:27

La gestion de Bachil Valy, président de la Sodegis entre 2014 et 2017, sérieusement écornée par l'Agence nationale de contrôle du logement social.


Dans son dernier rapport paru le 1er août, l'Ancols reproche au maire de l'Entre-Deux plusieurs défaillances dans la gouvernance de la société d'économie mixte sur cette période, entre sureffectifs, train de vie royal, passation de marchés irrégulière ou encore une politique salariale "très avantageuse" au regard de la convention collective.

Avec 3394 logements et environ 14000 m2 de locaux divers (commerces, ateliers, bureaux et garages) la Sodegis, créée en 1991, est le sixième des sept bailleurs sociaux de La Réunion. Son parc est implanté dans le grand sud, principalement sur les communes du Tampon (43 %) et de Saint-Joseph (21 %).

Dans sa synthèse de 65 pages, l'Ancols relève tout d'abord comme point positif pour la SEM une proportion élevée de logements très sociaux qui lui permet "de remplir pleinement son rôle social dans le sud de l'île, principalement à Saint-Joseph et au Tampon" même si dans le même temps, les loyers proposés par la Sodegis "apparaissent cependant un peu élevés" au regard des ressources "particulièrement faibles de ses locataires et des aides financières apportées par la défiscalisation des investissements locatifs sociaux outre-mer".

Autre grief porté par l'Agence: les nombreux surcoûts et retards de chantier qui ont entraîné "la mobilisation de fonds propres imprévus ainsi que des pertes significatives de loyers". "La Sodegis n'a pas conservé la maîtrise opérationnelle de l'ensemble de ses opérations, en particulier sur la période 2015-2017".

Train de vie trop élevé, politique salariale généreuse, surreffectif...

Par ailleurs, l'organisation et les choix de gestion de la SEM lors de cette période apparaissent pour l'Ancols "complexes et inefficients" et notamment sa politique salariale "particulièrement généreuse", sans oublier un "sureffectif important". Des défaillances qui "participent à un train de vie devenu trop élevé par rapport à la capacité financière de la société" écrit l'Agence.

La gouvernance de la Sodegis est également épinglée et en particulier son conseil d'administration puisque l'Ancols "relève notamment l'incapacité du conseil d'administration à remplacer le directeur général parti depuis le 22 novembre 2016, à exiger une information financière adaptée au contexte de fort développement, et à contrôler les rémunérations versées aux dirigeants". La pratique "inflationniste" de distribution de jetons de présence aux administrateurs est "contestable" au vu de la capacité financière de la SEM "et des fonctions assurées en contrepartie, notamment par le président".

Ainsi, sous la présidence de Bachil Valy, "l'incapacité de l'exploitation à dégager des fonds propres et un niveau d'investissement important non maîtrisé sur le plan opérationnel ont entraîné une dégradation rapide de la structure financière de la Sodegis déjà fragile", note l'Agence. Une situation financière "critique" malgré l'augmentation de capital de 2013. L'Ancols demande à la société d'économie mixte de prendre des mesures "drastiques de redressement"  et de désigner rapidement un directeur général "en pleine capacité de réformer le fonctionnement actuel de la société".

NP
Lu 3011 fois



1.Posté par CONTRIBUABLE le 02/08/2019 17:34

QUE MR LE PROCUREUR S EMPARE DE CE DOSSIER ET FASSES REMBOURSER TOUTES LES SOMMES INDUES AVEC DES MAJORATIONS AFIN QUE CE GENRE DE AFFAIRES SOIENT BANNIS A JAMAIS ET OBLIGATION D INTÉGRITÉ DE NOS ELUS CAR ILS SONT ENTRAIN DE PLUMER LE CONTRIBUABLE ET DE FAIRE NOS POCHES POUR MENER GRAND TRAIN DE VIE .

2.Posté par C''''est qui kose le 02/08/2019 18:54

Tiens quand il s'agit de M VALLY, maire et grand ami de robert , un ami, ce n'est pas M Dupuy qui s'y colle et ça ne fait pas la Une de zinfo.
Le nouveau président de ce bidule a déficit peut lui aussi dormir tranquil, entre camarade !

3.Posté par NON! le 02/08/2019 21:25

Etrangement n'est pas cité le DG instigateur de tous les maux de cette SEM P Aservadompoule aujourd'hui à la SODIAC... Sa rémunération outrancière, ses méthodes de gestion et management inhumaines, sa folie des grandeurs, et ses échecs juridictionnels lors des licenciements abusifs de certains agents.

4.Posté par Isabelle le 02/08/2019 21:51

Plus blanc que blanc,je ne veux pas voir l'état des finances de la commune donc il est maire...

5.Posté par mais tout va bien pour les politicards le 03/08/2019 10:17

il y a encore des couillons pour croire à ces politicards?
c'est sûr, il y a de l'engagement, un engagement pour remplir des poches sans fond, pour eux on dirait que c'est jamais assez. le pire, c'est qu'ils restent en place malgré leur incompétence

6.Posté par " VIEUX CREOLE " le 03/08/2019 18:46

TOUJOURS " LES GESTIONS ÉPINGLÉES " DANS DE NOMBREUSES COLLECTIVITÉS RÉUNIONNAISES ! QUI mettra fin à cette situation et . . . QUAND ? ? ?

7.Posté par JORI le 03/08/2019 20:43 (depuis mobile)

Et dire que le crifort prétend que les réunionnais seraient meilleurs gestionnaires que des métros !!.

8.Posté par JORI le 03/08/2019 21:42 (depuis mobile)

6. Vieux créole. À votre avis ?. Qui met de tels énergumènes à la tête de collectivités ??. Posez vous les bonnes questions.

9.Posté par STJOSEPHOISE le 04/08/2019 06:57

C’EST URGENTLA CRÉATION D UNE ANTENNE DU PNF PARQUET NATIONAL FINANCIER A LA RESCOUSSE DU PROCUREUR IMPUISSANT A LA RÉUNION C1R IL Y A TROP D ÉLUS VOYOUS SE SONT DES GANGS A LA TÈTE DE NOS COLLECTIVITÉS QUE LA RÉPRESSION SOIT SANS PITIÉ CELA NE PEUT PLUS DURER .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >