MENU ZINFOS
Culture

Klowdy rend hommage aux cheveux konyé


La chanteuse aux origines malgaches révèle un nouveau (et dernier) clip extrait de son EP. Elle dénonce ici les discriminations.

Par - Publié le Vendredi 20 Août 2021 à 18:27

Klowdy vient de dévoiler l'ultime clip de son premier EP. La chanteuse sort ce vendredi "Makoa", une chanson qui évoque les moqueries subies à cause de ses cheveux "konyé" mais qui pour elle sont une fierté car ils ont "l'odèr l'amour, l'odèr la liberté".

Son équipe explique dans le descriptif du clip publié sur YouTube : "Nous sommes heureux de vous présenter le nouveau clip de l'artiste Klowdy, MAKOA, qui veut dire "Afro" en malgache. Dans ce titre, la jeune femme rend hommage aux cheveux "konyé" pour dire stop au discrimination capillaire dont elle a souvent été victime. "


 



Baradi Siva
Rédacteur en chef adjoint Qui a fait quoi, où, quand et pourquoi ? 📧 baradi.siva@zinfos974.com 📞 06... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par carabas le 20/08/2021 18:58

Les discriminations, c'est pas bien. Mais des fois, ça peut aider si on veut construire une carrière..

2.Posté par Haha le 21/08/2021 07:59

Je suis né à la RUN il y'a 40 ans et j'ai toujours vécu. Je n'ai jamais entendu parler de discrimination envers les cheveux "konyé". Ne serait ce pas s'inventer des combats dans l"espoir de se faire remarquer ?

3.Posté par Bibi la bicrave le 21/08/2021 09:07

Discrimination ou honte ? Tout comme le post.2, je n'ai jamais entendu parler de discrimination envers les cheveux "konyé". Par contre des femmes Noires africaines qui ont recours à des perruques ou des rallonges faites de cheveux lisses c'est pas ça qui manque.
Haine de soi ne serait pas plus approprié ?

4.Posté par bobok le 21/08/2021 09:12

musique là lé bon y rale moin.

5.Posté par Jp POPAUL54 le 21/08/2021 10:21

Comme c'est écrit :
"Nouveau - et dernier - clip"

6.Posté par Rasi le 21/08/2021 10:50

Il faut bien exister, Mais eux, ils ont toujours une jalousie envers leurs prochains et ils n'arrivent pas a assumer. des coups bat dans le travaille...

7.Posté par Jozimé Boubou le 21/08/2021 11:47

J'ai toujours entendu des remarques négatives sur mes cheveux. On me disait de ramasser ma touffe, de les lisser, de les couper à la pleine lune pour qu'ils repoussent plus "droite", ma mère m'a fait des défrisages quand j'étais ado, j'en ai refait à l'age adulte parce que je n'acceptais pas ma nature de cheveux, pour chaque grande occasion (mariage, communion...) il fallait faire des brushings pour paraitre "bien". Je suis toujours effarée de voir de très jeunes filles, de même pas 10 ans, avoir les cheveux défrisés! J'ai toujours souffert de la comparaison avec les "jolis cheveux" qui sont bien entendu les cheveux lisses. Toutes mes copines qui ont eu les cheveux konyé ont subi des défrisages sous le diktat des médias, des familles et de toute notre société qui portent aux nues les cheveux lisses. Ben oui, laisser voir ses traits d'origine africaine, c'est comme si on était inférieure, ce n'est pas beau! Les relents colonialistes, esclavagistes ne sont pas loin (plus on avait les cheveux lisses, plus on avait du sang blanc, ou du moins, moins on avait du sang noir!) Voila le message insidieux qui se trame avec le rejet des cheveux konyé et frisés (même chose pour les femmes qui s'éclaircissent la peau ou qui ne vont pas au soleil de peur de devenir "bleu marine". ben oui, là aussi, on nous dit toujours que les miss couleur caramel, c'est ça la vraie beauté réunionnaise, alors une jolie fille "bleu marine" aux cheveux konyé ou frisés, mon dieu seigneur, jamais!). Je ne pense pas que c'est s'inventer des combats. Je trouve louables les initiatives faites en faveur d'une meilleure acceptation de soi, un soi qui ne répond pas forcément aux canons de beauté européens, mais qui respecte nos origines, sans qu'on soit taxée de suivre la mode ethnique exotique (ce qui revient toujours au point de vue de condescendance européenne. Pourquoi ça ne serait pas juste "normal" d'avoir les cheveux Konyé?). Le sentier commence à être débroussaillé (ex : mouvement nappy hair).

8.Posté par pierre le 21/08/2021 17:36

pesonne , n "as zamé conrtre noute zevé , oute assume , l e bien etre que oute zévé lé zoli $oin barre...................................................................................

9.Posté par Jo de Stjo le 22/08/2021 00:08

Klowdy. Tu es une superbe femme. Ou le zolie. Pourquoi tu t embêtes avec tout ce questionnement. Je n ai pas lu tout ton message mais je peux comprendre que tu as eu des moments de doute et de malheur, je le ressent pleinement. Maintenant,.. Tourné la page. Je suis de tout cœur avec toi Kreol blanc yeux bleus. Que veux tu. Mi aime à ou À.

10.Posté par Dierdi le 22/08/2021 07:16

Moin lé kreol et moin la zamais entendu parler de cet discrimination....n'est pas Beyoncé qui veut...😏😏😏

11.Posté par Zoreil dedans le 22/08/2021 19:14

Y mank un Z dan oute nom !!! Revoyez votre copie Madame !

12.Posté par Temet le 22/08/2021 21:32

@7 cheveux crépus ou lisses, frisés ou bouclés, tu ne te définis ni au travers du regard de ta mère ni au travers du regard des autres...il faut arrêter de s’inventer des combats qui n’en sont pas. Vis ta vie comme tu as envie, avec des mèches, des rallonges, une perruque ou juste au naturel, who cares???

13.Posté par Gajamuk le 23/08/2021 09:04

Bravo y fo kontinué defende noute kouler, noute cheveux, noute kiltir. Kan mi voi commentaires soit-disant kréol y di la jamé entendu kritik si sové konyé, y fo croire ke zot lé sourd, y vé dire ke néna enkor bonpé travail pou fé.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes