MENU ZINFOS
International

Kepler 78b : La planète où une année dure 8,5 heures !


Par S.I - Publié le Vendredi 23 Août 2013 à 11:25 | Lu 1162 fois

Kepler 78b : La planète où une année dure 8,5 heures !
Imaginez vous prendre une nuit de sommeil, et à votre réveil, un an a passé. Ce serait le cas sur la planète Kepler 78b, qui orbite autour de son étoile en seulement 8 heures et 30 minutes !

À titre de comparaison, la révolution de Mercure, la planète la plus proche du Soleil, dure 88 jours terrestres. Situé à environ 700 années-lumière de la Terre, Kepler 78b a été repéré par des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT), grâce au télescope spatial Kepler, qui a cessé de fonctionner il y a quelques jours. La découverte a été rapportée dans The Astrophysical Journal.

Dans la catégorie très fermée des exoplanètes (planètes situées à l'extérieur du système solaire) dont la révolution dure moins d’une journée terrestre, le record en la matière appartient à KOI-1843b, une planète qui fait le tour de son étoile en un peu plus de 4 heures.

L'équipe du MIT était à la recherche d'exoplanètes de la taille de la Terre qui ont des périodes orbitales courtes. Ces planètes pourraient, en théorie, se situer dans la zone "Goldilocks", habitable pour une exoplantète sur laquelle on pourrait trouver de l'eau liquide. La présence d'eau est possible car la température n'est ni trop chaud ni trop froid.

Ce qui a réellement intéressé les scientifiques, c’est la technique utilisée pour repérer cette planète. Ils ont pu, et pour la première fois pour une planète d’aussi petite taille, directement capter la lumière émise par la planète. Une fois analysée par des télescopes, cette lumière pourrait fournir des informations sur la composition de la surface et ses propriétés réfléchissantes.

Enfer brûlant

Bien que Kepler 78b semble être la destination parfaite, la planète est loin d’être accueillante. Extrêmement proche de son étoile (40 fois plus que Mercure), la température de surface est estimée à quelque 2.700°C, assez chaud pour former un véritable océan de lave en fusion. Il est aussi très probable que la plus grande partie de son atmosphère a été arrachée par les flux de particules et de rayons ultra-violets émis par son étoile.

Josh Winn, un professeur agrégé de physique au MIT, a déclaré la possibilité d'une vie sur Kepler 78b peu probable. "Vous auriez à étirer votre imagination pour imaginer de vivre sur un monde de lave", a-t-il déclaré dans un communiqué.

Que ces planètes soient des enfers brûlants n'exclut pourtant pas la possibilité que d'autres planètes aussi proches de leur étoile puissent être habitables. En effet, l'équipe du chercheur va axer ses recherches sur les étoiles de type naine brune, extrêmement froides. "Ces planètes pourraient être habitables, à la bonne distance et à la bonne température" conclut-il.



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes