Société

Karo Banoir: Une centaine de riverains mobilisés pour dire "stop au béton"

Mercredi 8 Mars 2017 - 11:50

Karo Banoir: Une centaine de riverains mobilisés pour dire "stop au béton"
"Touch pas nout Karo Banoir !" Ils étaient une petite centaine à s’être réunis hier soir devant le parc situé à proximité du village artisanal de l'Éperon, pour montrer leur opposition au plan d’aménagement de la SEDRE, dans le cadre de la RHI Bassin Bleu.

Tous s'opposent au bétonnage du parc, alors que la semaine dernière, un engin de chantier avait commencé les travaux en vue de la construction d'un passage pour personnes à mobilité réduite, avant d'être stoppé. 

Sentant la grogne, le maire, Joseph Sinimalé, avait donné une conférence de presse la veille dans laquelle il promettait que rien ne se ferait sans concertation, évoquant une réunion organisée ce mardi soir. Mais les circonstances de cette rencontre ont du mal à passer. "Au départ, la mairie et la SEDRE devaient venir ici, au Karo Banoir. Mais quand ils ont vu l’ampleur du mouvement, ils ont préféré la faire dans les bureaux de la SEDRE, avec une petite délégation de personnes", s’insurge Florence Stalla, membre de l’association du village artisanal de l’Eperon.
 
"Pas besoin d'un aménageur gros doigt"

"Des réunions ont déjà eu lieu. On nous promet la concertation, mais on n’écoute pas la population. Un diagnostic a été fait, et montre que les riverains s’opposent à ce projet d'aménagement", poursuit Teddy Gangama, le président de l’association. "Ils disent quelque chose, et il se passe autre chose", fustige-t-il.
 
Pour Guy, riverain depuis 22 ans, "ce ne sont que des paroles, c'est pour calmer les esprits". Pointant du doigt "les expulsions de familles", il s'indigne :  "Dans le cadre de la RHI, la SEDRE semble avoir tous les droits !". À ses côtés, Sabine, ancienne habitante du quartier, s'agace elle aussi : "C'est un site patrimonial important. Il faut faire quelque chose de correct. Nous n'avons pas besoin d'un aménageur gros doigt !" 

Pour donner plus d'ampleur à leur mouvement, une pétition a circulé, et la constitution d'un collectif a été évoquée. 
MA
Lu 5867 fois



1.Posté par Anis le 08/03/2017 12:18

Y a-t-il un lien concernant cette pétition ? Merci.

2.Posté par klod le 08/03/2017 13:11

de la résistance à l'urbanisation forcenée ............................. "Adékalom paye pas l'amende là........."

3.Posté par jonathan le 08/03/2017 14:20

bonne initiatives, nous ne pouvons construire construire indéfiniment sans réelles utilités, et nous ne pouvons décider sans l'accord du peuple.

4.Posté par cimendef le 08/03/2017 15:43 (depuis mobile)

Un pti case à terre pour toute demoun a dit zozef. La question qui se pose maintenant à lui, le "beau" parleur, c'est où les mettre.

5.Posté par Kaf-Fier le 08/03/2017 16:35

Karo Banoir èk karo goyaves de France aussi!!RHI c'est d'abord pour permettre l'accession à la propriété pour les plus démunis!!Alors ils veulent quoi ces grincheux là??Que les mêmes nanti(e)s, riches et privilégié(e)s soient les seules à pouvoir acheter un bout de la Réunion et vivre dignement??Pendant ce temps, ceux qui gueulent vivent très bien dans leur belle case, dorment sur leurs 4 zoreils et n'ont rien à cirer des réunionnais qui courent après un logement!!Stop au béton??Qu'ils commencent déjà par démolir leur grande villa pour ne pas être en contradiction avec leur combat et avoir l'air moins cons!!La cause écolo a bon dos pour justifier le communautarisme!!

6.Posté par Zenfan l eperon le 08/03/2017 20:03 (depuis mobile)

Kaf fier mi habite dann logement social la sedre. Milé dakor pou l acces au logement mé karo banoir C le seul ti l endroit vert y reste pou nou apprécié encore un peu. Ok pou in aménagement espace vert oui paske marmaille besoin viv aussi hors beton

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter