MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Kan ou koné ousa ou sort, ou koné ousa ou sava


Par Stéphane Albora, candidat Génération Écologie aux Départementales, Canton 20 - Publié le Vendredi 28 Mai 2021 à 08:29

Kisa milé,kisa nou lé
ousa nou sorte, kosa nou fé
fransé kabosé, batarsité , réyonésité
dan nout san i koul zistwar la sèn
pou zordi, pou domin ,pou dépass la èn

Notre engagement aux élections à venir, nous amène à redorer les valeurs et les couleurs d’une politique de proximité. Face aux différentes crises que traversent notre pays, il est important pour nous de s’engager à défendre les droits fondamentaux (dignité,bien être social...) de nos concitoyens.

Il est aussi important de permettre à notre population et surtout à nos enfants de bénéficier d’espaces dans leurs quartiers, pour vivre l’histoire remarquable de notre île.

Une histoire intense marquée aussi par les blessures de l’esclavage. Kan ou koné ousa ou sorte ou koné ousa ou sava.
Ce mois de mai est rythmé par des journées commémoratives.   

Il y a 20 ans, grâce à la loi du 21 mai 2001 portée par Christiane TAUBIRA, La France est le premier pays qui reconnaît et déclare la traite et l’esclavage comme crime contre l’humanité

Depuis 2006, le 10 mai est une journée nationale de commémoration des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leur abolition.
Le 23 mai est la journée d’hommage aux victimes d’esclavage colonial.

Plus récemment le 5 mai 2021 marquait le bicentenaire de la mort de Napoléon. Reconnu par la France comme un des grands personnages de son histoire, celui-ci avait pourtant rétabli l’esclavage dans les colonies françaises.

Ces commémorations que symbolisent-elles pour nous réunionnais, femmes et hommes, français d’Outre-Mer et descendants des 4 continents ? Quels est la place de notre histoire dans notre conscience collective au sein de nos quartiers ?

Autant de questions mettant en lumière les défaillances de la « transmission » où il ne nous est pas permis de nous appuyer sur notre Histoire, celle de nos ancêtres, de notre peuplement pour avancer en hommes libres.

Nous devons bâtir des projets visant à amener dans nos quartiers un accès à l’art, à la culture et à notre Histoire en impliquant chacun d’entre nous. Ainsi par extension, nous pourrons nous ouvrir à la culture du monde.

Pourquoi doit-on se souvenir de l’esclavage ?

« Parler de l’esclavage permet de prendre conscience du problème et de faire que notre pays se batte pour son abolition, là où malheureusement l’esclavage existe encore aujourd’hui. Cela permet aussi de réaffirmer une égalité de traitement entre tous les habitants de France et des outre-mer. Et cette égalité entre citoyens construit notre démocratie.» (Myriam COTTIAS, historienne spécialiste de l’histoire de l’esclavage dans les Caraïbes, présidente du Comité national pour la mémoire et l’histoire de l’esclavage).
Nous devons nous engager à mettre en avant notre Histoire à travers laquelle vie notre culture.

En commémorant et en gardant ce souvenir de l’esclavage, notre société se forgera dans sa résilience. Face aux enjeux des crises identitaires, climatiques, écologiques, notre société doit porter haut et fort les couleurs du modèle réunionnais. Vivons réunionnais, vivons notre multiculturalité et posons les bases du développement durable afin de servir d’exemple au monde.
 




1.Posté par chikun le 28/05/2021 08:37

Quel programme !!!! la tête dans le rétro pour regarder devant . Ca craint .

2.Posté par LUCIFER le 28/05/2021 10:44

Voilà un couillon moralisateur.
Kisa milé un kafe rouge avec un sourire d'hypocrite.

3.Posté par Geoffrey le 28/05/2021 12:37

Lucifer kan la jalousie i pète ala kréol. Kritik son prochain lé for.
Peu etre en face out kandida lé kapab fai mieu?
20ans jamé fai rien la pa fai,la pa la va komansé.
Moin mi di mi fai konfians la jeuness pluto ke band vieux dinosaure volèr la.

4.Posté par A mon avis le 28/05/2021 16:45

Vous écrivez :
" il ne nous est pas permis de nous appuyer sur notre Histoire, celle de nos ancêtres, de notre peuplement pour avancer en hommes libres. "

"Ces commémorations que symbolisent-elles pour nous réunionnais, femmes et hommes, français d’Outre-Mer"


Pourquoi mettez vous une majuscule à "votre" "Histoire" ? Et pas à "réunionnais" ni à "français" ?

Vous parlez d'avancer "en hommes libres" Excluez vous les femmes de cette liberté ?



"Kan ou koné ousa ou sort, ou koné ousa ou sava "


Nous sortons tous du ventre de notre mère !
Ce qui importe, c'est le présent, les conditions de vie de la mère et de l'éducation de l'enfant !

Oui l'esclavage a eu lieu. Oui, cela a été un crime contre l'humanité. Oui il ne faut pas l'oublier.

Qui vous empêche de vous pencher sur votre passé ?
Vous ne faites que ça !

Mais est-ce le rôle de l'écologie (dont vous vous réclamez) de se lamenter en permanence sur un passé historique révolu.
Les problèmes actuels sont suffisamment préoccupants !

5.Posté par Ste suzanne le 29/05/2021 06:19

Mais l esclavage existe encore
Même de nos jours certain traite leur ouvriers comme des esclaves payer au prix bas avec des insultes tandis que eux roule dans des grosses voitures
C est ça l esclavage moderne

6.Posté par A mon avis le 29/05/2021 12:11

@ 5.Posté par Ste suzanne
Vous avez raison.
C'est bien pour cela qu'il est préférable de s'occuper du présent plutôt que de se victimiser et de se lamenter sans cesse sur un passé, tragique certes, mais révolu.

7.Posté par klod le 05/06/2021 19:55

à post 5 : fectivement : le fait que CHAQUE SALARIE ne soit pas intéressé aux bénéfices de l'entreprise équivaut à un esclavage salariale ! ( toute proportion gardé , l'esclavage ayant été la négation de l'humanité, blessed CIMARRONS !!!!)



sur ce point : OUI : tant qu'il n'y aura pas l'ISBE ( Intéressement des Salariés aux Bénéfices de l' Entreprise) , le "capitalisme "ne sera que négations de l'l'humanité !!!! YES !!!

et chacun trouve cela normal : les contents d'eux depuis si lontan . ! mais one by one , cela changera ! :

en attendant : RESISTANCE et VIGILANCE .

time will tell …………………



et sinon sa ; kan meme la di et sans "ressasser" le passé :

"Marcus Garvey famously wrote: “A people without knowledge of their past history, origin and culture is like a tree without roots”


hin ????????, à méditer, si ce MOT à un sens enkor ou encore , la pareil , NON ?

blessed GARVEY . again and again

8.Posté par klod le 05/06/2021 20:39

pour préciser "ma pensée" ( c'est prétentieux , non ? , de "penser" à l'encontre des biens pensants depuis si lontan qui font ce que le monde est, …..) ? )

si l'esclavage était la négation de l'HUMANITE et déclaré , à juste titre , CRIME contre l'humanité, le fait que les salariés ne soient pas intéressés aux bénéfices de " l'employeur" relève de l'esclavage salariale ……………….,

en attentant : vigilance envers le "libéralisme" malgré le "médef" et les contents du "système " : si nombreux depuis si lontan !!!

OUI à "la libre entreprise "mais AVEC l'ISBE : que justice en ce monde inique , certains s'en contentent depuis si lontan .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes