MENU ZINFOS
Faits-divers

Justice: Les cliniques vétérinaires pour cible, la prison à l'arrivée


Trois jeunes majeurs étaient jugés ce lundi dans le cadre de la comparution immédiate. Ils devaient répondre de faits de vols, de tentative de vol ainsi que de recel de biens volés. Déférés ce weekend afin d'être présentés devant un juge, ils avaient été placés tous les trois en détention provisoire.

Par - Publié le Mardi 3 Novembre 2020 à 10:22 | Lu 1678 fois

Le weekend a été mouvementé pour les forces de l'ordre. Présentés comme "le gang des cliniques vétérinaires", trois jeunes ont été interpellés par les gendarmes en flagrant délit de vol. Des moyens particuliers avaient été mis en oeuvre pour ce faire, tel que la géolocalisation du véhicule volé à Boucan Canot par les voleurs. Ce ne sont pas moins de 5 vols et 2 tentatives de vol qui ont été orchestrés sur une période de cinq jours. C'est sans doute ce qui permettait de croire qu'il s'agissait d'une bande bien organisée qui cherchait quelque chose de précis.

Concernant les faits, il convient de rester évasif. En effet, trois jeunes de 18 à 21 ans ont été interpellés mais il en reste un dans la nature. Les forces de l'ordre l'ont identifié et sont, sans aucun doute, sur ses traces, d'autant plus que la victime du vol de voiture par home jacking, n'a toujours pas récupéré les doubles de ses clés volées. Afin de ne pas lui donner les moyens de se monter un alibi en béton, nous n'évoquerons pas le détail de ce périple. Leur petite virée a commencé le 26 octobre par le vol d'une voiture à Boucan et se termine le 30 octobre après un vol et une tentative de vol de deux cliniques vétérinaires à La Possession.

Trois jeunes sont interpellés en flagrant délit grâce à la finesse des enquêteurs

Les forces de l'ordre décident, sous contrôle du parquet, de les laisser poursuivre en géolocalisant le véhicule volé. Jugés ce lundi en comparution immédiate, les trois jeunes malfrats reconnaissent les faits. Ils sont pour autant unanimes sur les raisons de ce périple de délire délictuel. Ils ont enchaîné sept faits de vol en cinq jours uniquement parce que dans la cité "des jeunes nous ont dit qu'il y avait de l'argent chez les vétérinaires". Deux d'entre eux ont 18 ans et le troisième 21 ans et, une chose est certaine, ils ressemblent plus à une équipe de bras cassés qu'à un gang organisé. 

Au final, il y a beaucoup plus de frais de réparation pour les victimes que d'argent volé dans les caisses. Le procureur de la République, fraîchement arrivé à la Réunion, est parfaitement dans son rôle de défenseur de la société et remonté comme une pendule : "Pour une victime, c'est terrible ! Elle se dit quoi ? il faut faire un bunker pour être en sécurité ? C'est d'une violence sans nom pour ces victimes". Et d'ajouter : "Ils partent en tournée pour voler les vétérinaires sur une idée stupide ! Certains ont vu leur prime d'assurance résiliée pour qu'eux puissent s'amuser. Ils sont au service des gens, voilà comment on les remercie !"

"Je suis  à 150 % en accord avec le procureur de la République"

Le parquet requiert, prenant en compte les casiers judiciaires mais également l'implication de chacun, des peines de 3 ans, 2 ans de prison pour les deux jeunes de 18 ans. Il requiert pour le jeune de 21 ans - il n'est poursuivi que pour recel de bien volé - qui n'a pas de casier, une peine de un an de prison assorti d'un sursis probatoire de 2 ans. La défense de ce dernier n'en demandait pas tant : "Je suis  à 150 % en accord avec le procureur de la République et ce que je viens d'entendre. Il a fait 24 heures de prison et a bien compris ce qu'il pouvait lui arriver aujourd'hui !" plaide t-il. 

Pour la défense du plus impliqué qui risque 3 ans : "Ou est le quatrième auteur ? Ils ont son identité et son numéro, pourquoi il n'est pas là ? On aurait dû demander un renvoi à l'instruction ! Une certaine presse en a fait le "gang des vétérinaires" et un post Facebook reprend cette presse alors que la première victime n'a toujours pas retrouvé ses clés. Je vous rappelle que leur complice est toujours dans la nature". Pour le troisième conseil : "C'est tout sauf de la bande organisée. Il enchaîne 7 faits de vol en 5 jours sans aucune réflexion. C'est un jeune majeur de 18 ans, les peines sont extrêmement sévères, il faut lui donner une raison d'espérer !" plaide t-elle. 

Le président du tribunal, qui présidait cette audience accompagné par deux assesseurs, ne s'est pas ému pour autant, compte tenu de la gravité ainsi que du nombre de faits. Après une délibération relativement longue, les prévenus sont condamnés à des peines de 3 ans dont 1 an de sursis probatoire pour le plus impliqué, le second écope de 2 ans dont 1 an de sursis probatoire, le troisième, qui lui n'a pas de casier, écope de 18 mois de prison avec sursis simple. Compte tenu des sommes importantes engagées par les victimes pour les remises en état, un renvoi sur intérêts civils a été prononcé à leur demande.  


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par QBR974 le 03/11/2020 10:26

Pourquoi la justice n’est pas aussi pertinente quand il s’agit de nos politiques???

2.Posté par MICHAEL LEBREUILLY le 03/11/2020 14:46

Trop gentil ici avec eux tous

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes