MENU ZINFOS
Faits-divers

Justice : 2e renvoi pour le père suspecté de sévices graves sur ses enfants


Le tribunal correctionnel de Saint-Pierre a dû renvoyer pour la deuxième fois le procès d’un homme suspecté d’avoir commis des sévices graves sur ses enfants, l’expertise psychiatrique demandée n’ayant pas été effectuée. Depuis le premier renvoi en décembre dernier, le prévenu s’est de nouveau fait remarquer pour des violences commises sur la mère des enfants, qui se retrouve à présent victime et prévenue dans le dossier, ainsi que sur le chien du couple.

Par - Publié le Jeudi 20 Janvier 2022 à 10:15

Justice : 2e renvoi pour le père suspecté de sévices graves sur ses enfants
"J’ai rarement vu ça", avait lâché la procureure de la République le 15 décembre dernier pour évoquer l’affaire qui amène Paul* et Véronica* devant la justice. Le père de famille était convoqué pour des actes de violence sur sa fille, mais surtout le premier enfant de sa femme. Des faits, non évoqués, qui ont valu au garçon de 11 ans 15 jours d’ITT. 

La mère était jugée de son côté pour non-dénonciation de mauvais traitements. Les deux étaient également poursuivis pour privation de soins ou d’aliments envers les enfants. Le tribunal avait alors renvoyé l’affaire au 19 janvier, le temps de réaliser une expertise psychiatrique des prévenus. Néanmoins, cette expertise n’a pas pu être réalisée à temps et le procès devait donc être de nouveau renvoyé.

Cependant, de nouveaux faits ont changé la donne. Le 15 décembre, le tribunal avait décidé de laisser partir le couple sous contrôle judiciaire renforcé. À peine 4 jours plus tard, Paul agresse violemment Véronica et commet des sévices graves sur le chien du couple. Il est donc envoyé en détention jusqu’au procès qui contient à présent deux chefs d’inculpation supplémentaires.

L’audience de ce mercredi a donc porté sur le maintien en détention du prévenu et du contrôle judiciaire de la mère de famille. 

Protéger la mère et les enfants

Me Mélanie Thieffry représente l’Association réunionnaise pour l’aide juridique aux familles et victimes (ARAJUFA), qui s’est portée partie civile pour les enfants. Elle demande le maintien en détention de Paul et de l’interdiction d’approcher les victimes pour les deux. "Les enfants sont bien dans leur famille d’accueil. Ils ne demandent pas à voir leurs parents", indique-t-elle.

Me Delphine Savigny, qui défend Véronica, demande également le maintien en détention de Paul. En effet, sa cliente a annoncé un peu plus tôt à son mari qu’elle engageait une procédure de divorce. "Son intention est de prendre ses distances rapidement et à terme de retrouver ses enfants", explique la robe noire.

La procureure de la République va également demander son maintien en détention, notamment en raison de la rupture. "Cela génère beaucoup de fragilité. La nouvelle qu’il a apprise est de nature à causer une réitération des faits", souligne la parquetière.

Paul a donc été renvoyé en détention jusqu’au procès qui se déroulera le 23 février prochain. La gravité des faits ne sera connue qu’à ce moment-là.

*Prénoms d'emprunts


Gaëtan Dumuids
« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent ». Cette citation... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Pauvres enfants! le 20/01/2022 12:40

je lis "La mère était jugée de son côté pour non-dénonciation de mauvais traitements. Les deux étaient également poursuivis pour privation de soins ou d’aliments envers les enfants......." et "Son intention est de prendre ses distances rapidement et à terme de retrouver ses enfants", explique la robe noire....."!

faudrait arrêter avec ce genre de mère qui a déjà des antécédents et qui veut récupérer ses enfants.....jusqu'au prochain "Bad boy" et cela recommencera! les enfants ne doivent plus être sous son emprise, faut les protéger, c'est quoi encore cette justice!

2.Posté par Charice le 20/01/2022 20:56

Pauvre marmaille, ils se sentent mieux chez leur famille d'accueil qu'auprès de leur mère.
C'est si triste.

3.Posté par Yab le 22/01/2022 12:19

C'est certainement des 《nou la fé》

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes