MENU ZINFOS
Zot Zinfos

Juliette Caranta-Pavard: les stationnements à St Denis à la sauce Annette... (suite)


...et les conseils de FREEDOM pour y mettre fin.

Par Juliette CARANTA-PAVARD - Publié le Jeudi 12 Septembre 2013 à 17:09 | Lu 703 fois

Juliette Caranta-Pavard: les stationnements à St Denis à la sauce Annette... (suite)

(En confirmation du signalement téléphonique du Vendredi 06.09.13, à 12h30, à votre Police Municipale auprès de l’agent N° 11.46 et de votre adjoint, Daniel HOARAU. Après ceux des 07 et 08.07.13…)

Encore une fois, je vous informe que j’ai constaté la présence de 2 fourgons d’entreprise blancs, garés dans le virage, sur toute la largeur du même trottoir, débordant sur la chaussée, m’ôtant la visibilité pour entrer chez moi et mettant par la même occasion, tous les usagers du CD42 en danger de mort.
*Les deux véhicules étaient immatriculés […] et […] ; ce dernier, en récidive délibérée.)
Ce stationnement – récurrent, en un point particulièrement dangereux, déjà théâtre de plusieurs accidents, oblige, par surcroît, les piétons à descendre sur la chaussée à leurs « risques et périls »…
Alors, comme votre milice privée exclut toute éventualité de sanctionner ces contrevenants, je me suis chargée de le faire à votre place : je me suis armée de différentes fournitures ( De quoi écrire, appareil photo, bombe de peinture rouge, allumettes, etc…) et je suis allée vers les fourgons ; j’ai commencé par bomber généreusement de rouge les deux pare-brise ; puis j’ai commencé à dégonfler un pneu sous les regards effarés de l’ouvrier de l’une des entreprise (la récidivante…) témoin incrédule de ces horreurs ; qui, de son GSM, a prévenu son patron, lequel est arrivé ventre à terre, suivi de près par le deuxième ; soit, face à moi, deux très, très robustes et très, très indignés artisans qui m’ont crié « appeler LA police », n’osant pas me neutraliser par leur force (contrairement à votre Milice , le 29.06.09…à 4 contre moi !) J’ai malmené du geste et de la voix ces pauvres gens qui ont déguerpi avec leurs fourgons, sans demander leur reste. Il s’agit là d’un acte prémédité dont j’avais déjà informé l’agent 11.48, le 08.08.13)

Témoin depuis de longues années de ces errements et de votre incapacité d’y mettre fin, je ne manque pas de vous rappeler que tout « accident » survenant de ce type de « faits divers » sera de votre responsabilité.

St Denis le 12 Septembre 2013 – Juliette CARANTA-PAVARD

*COPIE PAR FAX à : Alex FIOMBEA. Directeur de la police municipale – Pierrette GUNTHER-SAENS. Directeur de la police nationale – Jean-Luc MARX. Préfet de la Réunion –
À NOTER : Si l’idée des tags rouges est de moi, celle du dégonflage de pneus ne l’est pas. Vous ne devinerez jamais, mon bon Gilbert, qui me l’a suggérée : FREEDOM ! OUI !!!
Dans la même semaine, une auditrice de Freedom se plaignait donc de ne plus pouvoir entrer ou sortir de chez elle par la faute de ces stationnements « sauvages » ; un auditeur intervient et – gentiment, calmement – donne le conseil suivant à la « plaignante » : « C’est très simple, Madame, VOUS DÉGONFLEZ un pneu… [… et comme nous, les femmes, nous sommes un peu empruntées dans ces opérations, notre gentil auditeur a détaillé la marche à suivre…] vous cherchez la valve sur le pneu, vous enlevez le petit bitoniau noir, vous appuyez sur ce qui dépasse ; l’air sort ; vous maintenez alors le bouchon ouvert en le coinçant avec un morceau d’allumette… » Voilà le travail, dicté à la clientèle de Mme AUDE ! Autant vous dire que je n’en ai pas perdu une miette !

Mais, ce qu’il y a de plus extraordinaire dans cette affaire, c’est que le « Lilou-Boby-Brigitte » de service ce jour-là ait laissé passer à travers la censure « freedomienne » cette très subversive recette, gravissime délit aux yeux de la « Justice-peï », comme incitation à la violence et atteinte à l’ « ordre public peï »… Il doit y avoir une raison…Il y a sûrement une raison !




1.Posté par H2O le 12/09/2013 18:17

Ce ne sont pas les seuls à ne pas savoir faire la différence entre un trottoir et une place de stationnement. Très bonne idée de dégonfler les pneus, à essayer !

2.Posté par fontaine le 13/09/2013 07:03 (depuis mobile)

On savait que vous étiez folle a ...lier . Nous en avons la confirmation.
Je pense qu' il y avait d autres moyens, mais vous prenez les seuls qui sont dans vos capacités mentales.
À force de crier au loup, les chasseurs ne viennent plus .

3.Posté par Charles Durand du Brûlé le 15/09/2013 14:14

Pas si folle la guêpe !
Voilà quelqu'un qui pratique la riposte graduée :
1-avertissement oral ou écrit sans frais
2-sanction douce : enlever de l'air des pneus de gens qui, eux, ne manquent pas d'air en se garant n'importe comment n'est pas ce qu'il y a de plus violent en 2013...pas d'huile bouillante (c'est très tendance), pas d'usage d'arme à feu (c'est à la mode aussi !). Juridiquement, est-ce interdit ? Sous quel motif ?
3-le bombage des pare-brise est plus gênant mais pas insurmontable.


Bref, rien que de très raisonnable pour une citoyenne que les forces de l'ordre semblent avoir abandonnée en rase campagne...


J'emprunte quotidiennement la RD42 et il est vrai qu'au niveau du chantier des hauts de Bellepierre c'est la foire d'empoigne pour pouvoir se frayer un chemin entre une multitude de véhicules mal garés depuis plus d'un an ; malheur à vous si un poids lourd et un bus tentent de se croiser...Or ces véhicules de conducteurs sans gêne et sans scrupules appartiennent à des artisans intervenant sur ledit chantier. Alors de deux choses l'une : soit ils ont du matériel à déposer sur le chantier et on ne comprnd pas pourquoi l'accès au chantier leur serait interdit ; soit c'est par pure paresse pour ne pas avoir à marcher quelques dizaines de mètres entre un parking correct et le chantier...
En tous cas, elle est gonflée d'avoir dégonflé les pneus !!!


J'aimerais bien savoir ce que l'internaute anonyme "fontaine" propose pour trouver une solution plus intelligente ! Crever les pneus ? Faire emmener les véhicules fautifs à la fourrière ? Peut-être prier St-Expédit pour porter remède à la situation ?? Critiquer , pourquoi pas ? Mais à condition de proposer autre chose...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes