MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Juliette Caranta-Pavard: "Un long travail de reconstruction"... au CHU...


*À la suite de l'article du 26.02. 2016 - Le Quotidien de La Réunion - Signé Nicolas Bonin

Par Juliette Caranta-Pavard - Publié le Mardi 8 Mars 2016 à 12:03 | Lu 735 fois

Juliette Caranta-Pavard: "Un long travail de reconstruction"... au CHU...
Chose incroyable, cet article nous apprend qu’un hématologue du CHU Félix Guyon, à Saint Denis, a été visé par trois plaintes de familles de malades reprochant à ce praticien "un défaut d’empathie et d’information du patient et de son entourage".

Chose encore plus incroyable, la Chambre disciplinaire de l’Ordre des médecins a prononcé deux ans d’interdiction d’exercer à l’égard de ce praticien ; lequel a fait appel.

Et, en octobre dernier, l’Agence régionale de santé (ARS) a même diligenté un audit dans ce service…

Bizarrement, la "reconstruction" dont il est question n’est pas celle des malades reconnus victimes par l’instance disciplinaire, mais celle du service tout entier, douloureusement interpellé sur ces manques, je rappelle, "d’empathie et d’information"…Mais, mais : "Les personnels ont su se remettre en cause". (sic) - Avec quelque retard, non ?

Ma récente expérience d’hospitalisée m’a appris qu’un service de soins fonctionne (ou dysfonctionne…) à partir de l’"équipe", c’est-à-dire de TOUS les intervenants ; de CHAQUE intervenant ! Si la partie information médicale relève de qualifications particulières, l’empathie, elle, peut se dispenser en toute liberté, par chacun des intervenants, quelle que soit sa spécialité, pour le plus grand bénéfice du "patient". Oui ?

Quant aux "gens qui n’ont pas toujours osé demander des précisions" (sic) il est sûr que rien jamais n’a été fait pour les y encourager… Au pays de "L’île à peur" (Prosper Ève, historien-peï), de la soumission apeurée et… consentie, il y a encore - et plus que jamais - de la place pour les abus de pouvoir ; y compris dans ce milieu clos de l’hospitalisation.

Moi, "soignée", je peux en témoigner à partir du Journal que j’ai tenu semaines après semaines, jours après jours, heures après heures, en deux mois de rétention d’information et d’empathie à la carte… de la part de nombre de soignants du CHU et d’une clinique privée.

http://corruption974.eklablog.com
 




1.Posté par L'Ardéchoise le 09/03/2016 00:47

Bonjour, Juliette.
Votre constat se rapproche de celui que l'on peut faire concernant l'EN.
L'entrée dans la fonction publique ne va plus de pair avec motivation, "sacerdoce", envie de se consacrer au autres, mais juste garantie de l'emploi, service minimum, avantages divers...
Même pour le privé, trop de gens rentrent dans le para-médical sans réaliser que l'on va un peu plus attendre d'eux que des soins de base, qui ne peuvent être de qualité qu'accompagnés d'écoute, de partage, de temps consacré à autre chose que des pinces, des gazes, des thermomètres et autres engins qui perturbent la vie des malades lorsqu'ils ne sont pas accompagnés de moments privilégiés.
Cela ne date pas d'hier, mais va en s'aggravant.
Et sans informer, je crois que l'on désinforme, c'est tellement plus pratique et confortable, médecins et autres soignants confondus...

2.Posté par lesseps le 09/03/2016 08:25

Toutefois, lors de la période de formation en IFSI, une part prépondérante à la communication avec le patient et au bien être de celui-ci est dispensée... Mais l'empathie ne s'apprend pas d'après moi , on l'a ou on ne l'a pas ... Dans les services dont vous parlez ils ne l'ont peut être pas ! Mais ne faisons pas d'un cas une généralité ... Je connais bon nombre de soignants qui font très bien leur boulot .... On m'a raconté une anecdote d'un patient ( un instit !! ) qui, dans une clinique, voulait refaire tous les plannings des infirmières pour qu'elles puissent lui apporter plus rapidement la glace dont il avait besoin pour ses douleurs au genou et qui engueulait régulièrement celles-ci à cause de cette supposée lenteur ( dans un service il n'y a pas une infirmière attitrée pour chaque patient !!!) ... Quand on a des patients comme çà, vous comprendrez que l'empathie peut en prendre un coup !! Et je suis sûr que la rédactrice de ce courrier doit être une chieuse de compétition au regard de la teneur de ces multiples écrits dans lesquels elle se plaint de tout et de tout le monde :) ... En conclusion , merci aux personnels soignants de l'excellent boulot que vous faites dans la très grande majorité !

3.Posté par O Kaïdi, Kaïda, Kaïdo... le 09/03/2016 23:27

bon courage Madame, mais il me plairait que vous changiez d'avis sur Legras.....preuve à l'appui.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes