MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Juliette Caranta-Pavard: "Insulter" sans proférer d'insultes...


Pour faire suite à mon courrier "Petit éloge de l'insulte..." publié sur Zinfos le 30.06.14; et comme annoncé: cette lettre ouverte, adressée à la Substitut du Procureur de la République ( T.G.I. de St Denis de la Réunion) le 22 Janvier 2010.

Par Juliette CARANTA-PAVARD - Publié le Lundi 7 Juillet 2014 à 11:15 | Lu 1073 fois

Juliette Caranta-Pavard: "Insulter" sans proférer d'insultes...
* « Pour être respecté, il faut être respectable », H. Bigot, Substitut, à un justiciable (Quotidien du 09.12.08)
* « Pour être respectée, l’autorité doit être respectable » Jean-Paul Delevoye, Médiateur de la République.

Objet : notre « rencontre » du 25 Avril 2008 (Tribunal correctionnel présidé par Christophe Morgan – Plainte en « diffamation » de Dominique Fournel et René-Paul Victoria.)

…De vous, il me reste le souvenir d’une silhouette affalée derrière son guichet, attendant que « cela » se passe… Avant « cela », vous vous êtes autorisée – dans la même veine de grossièreté que votre confrère, Michel Baud, Substitut général – à m’interrompre brutalement, alors que je comparaissais comme « prévenue » devant vous, seule, sans « conseil », en fin d’audience, dans une salle vide (et donc vide de journalistes…), après une journée entière à attendre, sans nourriture et sans repos ( J’ai appris de M. de Montgolfier qu’il s’agit là d’une très classique et subtile recette d’affaiblissement du justiciable…Et ça marche ! Surtout avec les vieux…)

Donc, vous avez osé me dire, du haut de votre suffisance : « C’est peut-être l’histoire de votre vie… »Dans mon trouble, j’ai perdu la suite qui voulait simplement dire : « Abrégeons ! »

Alors, Hélène Bigot, je vais vous éclairer un peu sur les histoires de ma vie. Il est vrai qu’en ses vastes développements, l’affaire Grondin/Victoria (dont dans votre petite tête vous n’excluez pas qu’elle soit la seule, la principale, la grande histoire de ma si plate vie…) est la plus DÉGUELASSE de la longue suite d’histoires de ma longue vie ; histoire qui m’a permis de « frayer », DEPUIS 5 ANS, avec les pires crapules dont j’ignorais jusqu’alors qu’elles puissent exister ; surtout là où je les ai trouvées, ébahie… Mais pas seulement : j’ai aussi découvert, poussant sur ce fumier, quelques miraculeuses fleurs ; ça aide…

Votre saillie m’a amenée à faire un petit inventaire des histoires de ma vie. Vous n’avez pas idée – en vos limites – de ce que j’y ai retrouvé : des bijoux d’histoires ! - J’y ai trouvé, en vrac, des histoires de confiance, de courage, de résistance, de tendresse, de générosité, d’audace, de compassion, de désespoir, d’espérance, d’amour, de passion, de passions, de liberté, d’exigence, de courage encore et encore, de dignité, d’Honneur (même pas peur des « gros » mots !)

Et vous, Hélène Bigot, de quoi sont faites les histoires de votre vie ? Hormis votre vulgaire théâtre professionnel qui régale les « journalistes »-Peï étalant à longueur d’année vos exploits d’audiences et vous exhibant, fiérote, à plastronner en photo couleur dans leurs colonnes…

Vous, qui, non contente de sanctionner, avec enthousiasme, les victimes de la putréfaction morale des « décideurs » locaux, éprouvez, de surcroît, le maladif BESOIN de les humilier, comme vous l’avez fait avec moi…

Après 72 ans de vie RESPECTABLE et absolument RESPECTÉE, rien, RIEN, ne me désignait, sur le tard, à être traitée avec un tel grossier irrespect, publiquement, « au nom du peuple français », par d’aussi médiocres et malfaisants individus, salariés, qui plus est, avec l’argent de mes impôts, moi qui les paie…

Alors, dites-moi, Hélène Bigot, pour quelles histoires, vous, êtes-vous prête à engager votre foi, votre énergie, votre vie, comme je le fais, moi, pour dire NON ! à cette horde de minables, agglutinés autour de l’affaire Grondin/Victoria, afin de protéger un petit voyou et …un assassin !!

Pour QUOI êtes-vous prête à faire effort de qualité pour qu’un jour, arrivée à mon âge, vos « retours en arrière » ne soient pas totalement nuls ?

…Pour le laborieux et asservissant itinéraire vous faisant espérer de mourir Procureur Général, comme le très remarquable Raymond Doumas ? Est-il possible que ce soit ça, et SEULEMENT ÇA, l’Histoire de votre vie, votre EVEREST ??
Juliette CARANTA-PAVARD
*Copie au Procureur général R.DOUMAS




1.Posté par dede.. le 07/07/2014 23:56

bravo ! pour votre courage endurance face a l'injustice qui gronde sur l'île de la Réunion depuis des années ou le peuple est plus que humilié est résigné cela donne force a la corruption qui tue chaque jours sur l’île le pire des crimes

2.Posté par L'Ardéchoise le 08/07/2014 10:28

Juliette, nous avons parfois partagé des avis commun sur certains sujets, et je suis toujours curieuse de vos interventions qui souvent m'interpellent. J'ai donc voulu en savoir un peu plus et je ne suis pas déçue. J'ai toutefois un regret, celui de ne pas vous avoir connue lors de mon séjour sur l'île.
Et comme l'on dit dans notre Midi, chère madame, vous avez des "coucougnettes" !
...

3.Posté par L'Ardéchoise le 08/07/2014 11:29

Rectif. "communs"...

4.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 08/07/2014 12:18

À Post.2- L’Ardéchoise:
*Pendant ces 10 années de front, mon coiffeur préféré me recevait chaque mois avec cette question : « Ça pousse ?? » - Merci à vous pour ce nouveau diagnostic… « ça aide… » Juliette

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes