MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Juliette Caranta-Pavard : "Cinquième pouvoir*" ?


- Publié le Mardi 5 Avril 2016 à 13:12 | Lu 942 fois

Juliette Caranta-Pavard : "Cinquième pouvoir*" ?
*C’est ainsi que je désigne le pouvoir de l’ «équipe » de soignants dans le milieu fermé de l’hospitalisation, ici à La Réunion, face à nous, clients du commerce du soin.

Un récent accident m’a amenée à redécouvrir le milieu hospitalier du pays. (Je dis « redécouvrir » parce que j’ai eu le privilège de n’avoir pas à être hospitalisée depuis plusieurs décennies : mes références dataient, c’est clair ! – je tiens à dire que mes dernières hospitalisations [années 80 ?] s’étaient déroulées sans aucun problème ; et au CHD, et en clinique privée.) Admise en urgence, le 13 octobre dernier au CHU, j’y ai passé trois jours ; puis j’ai été transférée dans une clinique privée (qui m’a été présentée comme un « Centre de convalescence »…) pour deux mois d’immobilité médicalement imposée, dans une ambiance étrangement…inhospitalière ! – et donc peu appropriée à remettre sur les rails une « patiente » tombée là juste un peu cassée, mais saine de corps et d’esprit.

À savoir que dans ce département, dont la population a plus que doublé en cinquante ans, l’absence de prévisions des politiques en matière de logements se manifeste tout autant pour les lits hospitaliers – où l’on voit des cadres du CHU organiser des déménagements nocturnes de « patients » afin de les apparier par sexes…oui ! -  Et où demander à disposer d’une chambre individuelle en clinique relève d’une prétention déplacée…Il m’a donc été donné d’y être l’objet d’originaux « appariements » avant d’obtenir – à l’arraché – une chambre particulière.

Après m’être durement heurtée, des années durant, aux pouvoirs dévoyés des services de l’État, des médias, de la Justice et de l’Église, je croyais avoir fait le tour des grossiers abus de pouvoir tels qu’ils se pratiquent « spécifiquement » à La Réunion. Pas du tout ! Il aura fallu cet accident, me précipitant brutalement en situation de dépendance, pour découvrir que je n’étais pas quitte…

S’il est naturel et souhaitable que ceux qui portent la responsabilité de la santé, parfois de la vie, disposent des pouvoirs des « sachants », les vulgaires abus de pouvoirs auxquels ils peuvent s’adonner, face à des « patients » considérés à priori comme des décérébrés, ne sont pas admissibles. Je ne les ai donc pas admis, jours après jours, en une résistance inhabituelle en ces lieux où EXIGER d’être soigné et respecté demande une belle persévérance.

Ma démarche – là encore – est de dire ce que la plupart taisent, au grave préjudice de la qualité des soins. Si « Zinfos » publie ce courrier, j’annonce une suite sur des originalités de fonctionnement qui méritent d’être dénoncées et combattues…

Lors de ma formation hospitalière en 58-59, le sujet de réflexion du moment -  dans le domaine de la Santé -  était l’« Humanisation des hôpitaux » ; soixante ans plus tard il va falloir se remettre à réfléchir…

- http://corruption974.eklablog.com
 




1.Posté par lesseps le 05/04/2016 14:58

La même rengaine et les mêmes griefs qui reviennent constamment.... Faudrait voir à revoir vos classiques :) Parce que là on sent bien l'extrême gravité de ce que qui vous est arrivé : ne pas avoir une chambre individuelle sur-le-champ !! Quel manque de respect et quelle urgence !! C'est inouï , les trucs de dingues qui peuvent arriver à des personnes saines de corps et d'esprit ! Heureusement que vous êtes là pour dénoncer ces méfaits horribles à votre encontre .... J'espère qu'ils n'ont pas osés nettoyer votre chambre alors que vous étiez dedans ??

2.Posté par biscotin le 05/04/2016 14:49

Au lieu de tourner autour du pot,elle pourrait en quelque mots nous narrer ses aventures hospitalières, pour qu'on puisse avoir une idée précise de ce qu'elle reproche au personnel.


3.Posté par kld le 05/04/2016 18:03

mouaix , Caranta " bavarde " surtout.

4.Posté par L'Ardéchoise le 05/04/2016 20:46

Pas cool, les commentaires...
Juliette sait de par sa formation initiale de quoi elle parle, et je sais aussi, puisque la mienne, la même, a été effectuée entre 69 et 71.
Etre soignant ne demande pas que des gestes techniques irréprochables, mais également une qualité relationnelle, un savoir être qui hélas font défaut dans pas mal d'endroits.
Ce n'est pas bien sûr une généralité, mais il suffit de tomber dans un service pas génial pour vivre une hospitalisation détestable, aussi bien dans le privé que dans le public.

5.Posté par li le 05/04/2016 21:49

Pffff
J dis que vous ne connaissez pas le CH du sud et annexes et que vous feriez bien de ne pas vous plaindre de celui du nord.
Et que si sur celui du nord les patients sont des décérébrés, sur celui du sud les patients sont surtout des êtres inférieurs.
Enfin sauf si vous vous appelez MOONSIEUR ou MAAADAME .

6.Posté par Jean-Luc Hoareau le 06/04/2016 07:22 (depuis mobile)

Saine de corps et d'esprit ? Laissons les médecins en décider.

7.Posté par zoreil de Sin Dni le 06/04/2016 14:08

Le problème madame est le suivant :
Si vous abordez les gens comme vous le faites dans vos écrits il est compréhensible qu'ils ne soient pas tous les jours d'humeur à vous supporter.
No comment

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes